Warriors

Les Warriors tremblent à Boston mais s’imposent 115-111 : dixième victoire de suite, on se retrouve en juin ?

Ça ne s’est pas joué à grand chose, mais les Dubs ont fait ce qu’il fallait.

Source image : YouTube

En grande forme actuellement, les Celtics et les Warriors se sont livrés une superbe bataille cette nuit à Boston. L’affiche a tenu toutes ses promesses et c’est finalement Golden State qui a pris le dessus en l’emportant 115-111. 

On attendait ce match avec impatience. On sentait que cette rencontre entre Boston et Golden State allait nous livrer un duel épique. Deux équipes qui tournent très bien en ce moment, des stars de partout (enfin surtout du côté des Warriors), un public connu pour être l’un des plus chauds de la NBA…bref, tous les ingrédients étaient réunis pour avoir un grand moment de basket en plein milieu de la saison régulière. Et ceux qui sont restés réveillés pendant la nuit ont été récompensés puisque les Celtics et les Warriors nous ont proposé un gros match qui s’est décidé dans les ultimes instants de la partie. A l’image de leurs deux confrontations la saison dernière (92-88 pour Boston, puis 109-105 pour Golden State l’an passé), les Verts et les Dubs se sont une nouvelle fois séparés sur un petit écart de quatre points. A égalité 111-111 à une minute de la fin suite à un échange de trois points entre Klay Thompson et Marcus Smart, le double champion en titre a fait la différence grâce à deux lancers francs de Klay puis de Stephen Curry. Les Celtics avaient plusieurs occasions pour revenir mais ils ont manqué trois shoots consécutifs et ont surtout laissé filer un rebond crucial suite à une brique de Draymond Green sur la ligne. Ça s’est donc joué à un poil de cul mais les hommes de Steve Kerr (qui a remporté son 300è match en…377 rencontres, un record de précocité toutes ligues US confondues) ont mieux géré les moments importants et ont ainsi sauvé leur très belle série actuelle.

Avec cette victoire face à un poids lourd de la Conférence Est, les Warriors ont remporté leur dixième victoire d’affilée, et la neuvième de suite à l’extérieur. Habituée à rouler sur la concurrence depuis le début de l’année, l’équipe de Golden State a cette fois-ci rencontré un adversaire à sa taille, porté par un grand Kyrie Irving (32 points, 6 rebonds, 10 caviars, mais auteur d’un turnover et d’un shoot raté face à Thompson dans les dernières minutes), un excellent Al Horford (22 points, 13 rebonds) et un Jayson Tatum qui a eu un gros coup de chaud dans le troisième quart-temps (14 de ses 20 points). Comme souvent, les Dubs ont pu compter sur Kevin Durant (33 points, 9 rebonds) ainsi que sur les Splash Brothers (24 points pour Steph, 21 pour Klay). Le trio magique des Warriors a fait le taf, et il fallait bien ça pour prendre le dessus sur une formation de Boston au taquet qui restait sur dix succès consécutifs au Garden. Mais cette victoire, c’est aussi celle de DeMarcus Cousins, qui s’est une nouvelle fois montré productif malgré ses problèmes de fautes (15 points, 8 rebonds en 23 minutes), tandis que Draymond Green a réalisé un match à la Draymond Green (3 points, 11 rebonds, 8 assists, 3 steals). Une belle soirée donc pour les Dubs, qui ont décroché ce succès dans un contexte un peu plus difficile que lors de leurs dernières sorties. En effet, au cours de leur belle série de victoires, les Warriors n’ont pas rencontré de très grosses écuries mis à part Denver. Mais là Boston, c’était du lourd et ils l’ont emporté en champion.

C’est donc une victoire plutôt significative pour les Warriors, face à un adversaire qui monte en puissance et qu’ils pourraient bien retrouver en juin prochain dans le cadre des Finales NBA. Et vu les matchs que nous proposent ces deux équipes quand elles s’affrontent, on ne dirait pas non à une série complète. 

celtics

warriors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top