Knicks

Les Knicks veulent refourguer Tim Hardaway Jr. et Courtney Lee : bonne chance pour trouver preneur

Tim Hardaway Jr

La célébration des mecs qui plantent 22 points dans une défaite de 38 de leur équipe.

Source Image : NBA League Pass

Tiens, tiens ! Les Knicks qui veulent se débarrasser de deux autres de leurs joueurs après avoir rendu disponible Enes Kanter ? La trade deadline s’annonce animée du côté de Big Apple mais bouger les deux gros contrats de Tim Hardaway Jr. et Courtney Lee ne sera pas chose aisée. Paye tes contrats tous pourris !

La saison des New-Yorkais étant d’ores et déjà catastrophique sur le plan sportif, les dirigeants des Knicks se concentrent désormais sur la free agency à venir qui sera capitale pour la franchise. En plus de l’arrivée d’un possible gros prospect grâce à la Draft où ils vont vraisemblablement avoir un lottery pick élevé, il faudra aussi gérer la re-signature de Kristaps Porzingis et essayer d’attirer une superstar pour donner de la gueule à ce projet, que ce soit KD, Kyrie ou dans une moindre mesure Kemba. L’été s’annonce chargé et il va être difficile à manœuvrer d’un point de vue financier. Avec le contrat de Jooks qui est encore dans les livres de compte (19 millions de dollars annuels, quand même) mais aussi les salaires de THJ et Courtney Lee qui sont également dans les books de l’année prochaine avec respectivement 18 et 12 millions de dollars, le cap space de la franchise de James Dolan est handicapé par ces contrats boulets. De quoi donner envie à Steve Mills de bouger les deux arrières ? C’est apparemment le cas selon Marc Stein du New York Times qui nous rapporte que les deux joueurs ont été placés sur la liste des transferts. Mais honnêtement, qui va en vouloir ?

Parce qu’avec un aussi gros contrat garanti jusqu’en 2021 (la dernière saison est en player option) et par dessus le lot un trade-kicker de 15%, New York n’est pas bien parti pour vendre Timmy. Même s’il marque près de 20 points par match, le fils du Killer Crossover n’en reste pas moins surpayé et il serait très peu probable de voir une équipe se jeter sur lui sans demander des assets en plus. Donner des tours de Draft ? La franchise est toujours en reconstruction et semble en avoir besoin mais en même temps ça serait so Knicks  de se faire dépouiller en TDD pour les 20 prochaines années. Sinon la seule monnaie d’échange dispo semble être Frank Ntilikina. Le situation du meneur français dans la ville qui ne dort jamais est compliquée et ça ne nous étonnerait pas de le voir bouger avant le 7 février. Même chose pour Courtney Lee qui est moins payé que THJ mais réalise une saison bien plus mauvaise avec seulement 10 petits matchs joués pour à peine 5 points de moyenne. Les Knicks doivent donc trouver des pigeons capables d’accepter de tels salaires de deux ou trois ans pour des joueurs qui ne les valent absolument pas et d’envoyer en plus des contrats expirants. Bonjour la galère.

Des moves qui ne vont vraiment pas être faciles à réaliser pour les Knicks, mais pourtant il va le falloir s’ils veulent voir évoluer KD sous leurs couleurs. Et vous savez ce qui serait so Knicks aussi ? Arriver à réaliser un bon trade pour se séparer des boulets mais ne récupérer aucun des joueurs ciblés en juillet. Oh comme on a hâte !

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top