Nets

Les Nets se baladent face aux Kings : 123-94, 31 points, 8 caviars et un renard pour D’Angelo Russell

D'Angelo Russell

Il est sur un petit nuage le D’Angelo !

Source image : NBA League Pass

Dans la longue liste des matchs prévus au cours du MLK Day, le Nets-Kings était l’une des affiches les plus intéressantes avec deux équipes qui montrent un visage séduisant cette saison. Une rencontre qui s’annonçait équilibrée, mais qui a finalement été dominée par Brooklyn grâce notamment à une nouvelle performance de choix signée D’Angelo Russell.

Deux équipes jeunes, deux équipes talentueuses, deux équipes qui attaquent, deux équipes qui surprennent le monde de la NBA depuis le début de saison. Que ce soit à Brooklyn ou à Sacramento, ça joue bien au basket cette année et en plus ça gagne des matchs pour la première fois depuis bien longtemps. Avec un bilan tout juste positif, les Nets et les Kings sont en course pour les Playoffs dans leur conférence respective alors que quasiment personne n’imaginait ces deux franchises à ce niveau-là. C’est donc avec un intérêt particulier qu’on a suivi cette rencontre au Barclays Center. Au final, on a eu droit à une première période serrée, suivie d’une véritable domination de la part de Brooklyn en deuxième mi-temps. Menés 60-55 à la pause, les hommes de Kenny Atkinson sont revenus des vestiaires avec le couteau entre les dents et ont complètement inversé la tendance. Portés notamment par une superbe adresse extérieure, les Nets ont planté 38 points sur la tête des Kings rien que dans le troisième quart-temps. Durant ce dernier, D’Angelo Russell a été particulièrement insolent puisqu’il a marqué quatre tirs du parking sans en manquer un seul. Le coup de chaud du meneur de Brooklyn, déjà auteur d’un début de match solide, a permis aux Nets de prendre les commandes de la rencontre face à une équipe de Sacramento qui n’a pas réussi à suivre. 38-25 dans le troisième quart, puis 30-9 dans le dernier pour un score final de 123-94. Clair, net et précis.

Auteur de 31 points et huit caviars face à De’Aaron Fox, à 12/25 au tir dont 7/14 du parking, D’Angelo Russell a donc fait la diff’ pour son équipe, même s’il a été parfaitement soutenu par ses coéquipiers Joe Harris (19 points, 7 rebonds à 8/14 au tir) et Rodions Kurucs (16 points à 7/10 au tir), pour ne citer qu’eux. Sur un petit nuage en ce moment, Russell a ainsi continué sur sa belle lancée, lui qui vient de remporter le titre de meilleur joueur de la Conférence Est pour la 14è semaine de la saison après ses performances XXL contre Boston et Orlando. Depuis le début de l’année 2019 et même un peu avant, D’Angelo donne l’impression d’avoir franchi un gros cap et il est l’une des raisons principales qui expliquent la formidable dynamique sur laquelle surfe actuellement la franchise de Brooklyn. Avec cette victoire contre les Kings, les Nets possèdent désormais un bilan de 17-5 sur les 22 dernières rencontres. 17-5 ! Oui, vous avez bien lu. Oui, on parle bien des Nets, qui squattent aujourd’hui la sixième place de la Conférence Est. Autrement dit, ils ne font plus rire personne. Et si D’Angelo Russell continue à enchaîner les gros matchs comme celui face à Sacramento, il va falloir sérieusement penser à lui pour le prochain All-Star Game. Il a les résultats collectifs, il guide son équipe comme un chef, et réalise ses meilleures statistiques en carrière dans pas mal de catégories, comme les points (19,0), les passes décisives (6,4) et tous les pourcentages de réussite au tir (43,7 %, dont 37,4 % du parking et 81,0 % aux lancers francs).

Même si on aurait aimé assister à une opposition avec plus de suspense, il faut encore une fois souligner la très belle performance des Nets de D’Angelo Russell, qui ne s’arrêtent plus de gagner. L’équipe la plus chaude de la NBA, elle est à Brooklyn !

netskings

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top