Wizards

Preview Wizards – Pistons : malheur au perdant dans la course aux Playoffs à l’Est

Playoffs

Attention au faux-départ à l’approche des Playoffs.

Source image : Wikipedia

La course aux Playoffs bat son plein à l’Est avec une affiche ô combien importante ce soir entre Wizards (19-26) et Pistons (20-25), respectivement dixièmes et neuvièmes de leur Conférence. Les deux équipes se tiennent en un match et cette rencontre sera l’occasion de voir évoluer deux All-Stars en puissance.

De retour de Londres où ils se sont imposés sur le fil face aux Knicks, les Wizards vont devoir rapidement digérer leur séjour en terre britannique. Heureusement pour eux, ils reprennent dans leur Capital One Arena adorée, salle où ils se sentent si bien ces derniers temps qu’ils y ont gagné cinq de leurs six dernières rencontres. Le suspens y est également souvent présent puisque sur les dix derniers matchs qui se sont joués à la Maison Blanche, trois se sont décidés en overtime. En l’absence de John Wall (out pour le reste saison), Markieff Morris (jusqu’à fin février) et Dwight Howard (jusqu’à mi-février), Bradley Beal continuera de porter son équipe à bout de bras dans ce rôle de all-around player qu’on ne lui connaissait pas. Cette saison, l’arrière de 25 ans réalise les meilleures statistiques de sa carrière avec près de 25 points, 5 rebonds et 5 passes de moyenne. Elles devraient lui permettre de participer au All-Star Game pour la deuxième fois consécutive à Charlotte, ce qui serait entièrement mérité. D’autant plus qu’il cumule 32,6 points, 5,8 rebonds et 6,6 passes sur ses cinq derniers matchs. Il n’est donc pas étranger au bon équilibre trouvé par Washington depuis la blessure de John Wall près d’un mois. En effet, les deux T(h)omas, Satoransky et Bryant, se sont révélés tandis que le trio Trevor Ariza – Jeff Green – Otto Porter se complète bien sur les ailes. Sur les cinq dernières rencontres, leur apport est d’ailleurs plus que satisfaisant avec 14,8 points, 6,6 rebonds et 5 passes pour Athreeza, 11,6 points à 43% longue distance pour Cetelem et 17,8 points à 48% aux tirs pour Ottomatic, désormais sixième homme. Un supporting-cast de qualité dans la capitale.

Quant aux Pistons, ils ont été battu au buzzer par les Kings il y a deux jours (Buddy Hield les salue). Une défaite qui fait mal puisqu’elle intervient à domicile. Car à l’extérieur, Detroit voyage mal : seulement trois victoires engrangées au cours des dix derniers déplacements. Et pour ne rien arranger, les hommes de Dwane Casey seront amputés de leur pivot star, Andre Drummond. Le joueur de 25 ans doit respecter le protocole imposé par la NBA en cas de commotion cérébrale, celle-ci étant survenue il y a trois jours à Miami. En son absence, c’est ce bon vieux Zaza Pachulia qui assure l’intérim et le Géorgien remplit pour le moment bien son rôle d’aspirateur à rebonds (7 prises chez le Heat, 12 face aux Kings). Cela force également Blake Griffin à se surmultiplier puisqu’il reste sur deux performances colossales : 32 points, 11 rebonds et 9 passes puis 38 points et 6 rebonds. L’intérieur devrait redevenir All-Star cette saison, ce qui serait sa sixième sélection pour l’événement et la première depuis 2015. Le rouquin réalise tout simplement sa meilleure campagne d’un point de vue offensif, tournant à près de 26 points, 8 rebonds et 5 passes de moyenne cette année. Depuis cinq matchs, il est même monté à 32,6 pions par match. Les ailiers adverses risquent d’avoir du boulot ce soir. Pour en revenir au meilleur rebondeur de la Ligue, son indisponibilité est une aubaine pour des Wizards qui sont la vingt-huitième équipe de NBA dans ce domaine, avec seulement 41,1 prises chaque soir.

Martin Luther King Day oblige, la NBA nous propose des matchs à des horaires raisonnables ce soir. À 20 heures, Wizards et Pistons s’affrontent dans une rencontre capitale en vue des Playoffs. Washington souhaitera prendre sa revanche sur Detroit, qui l’avait emporté à domicile 106 à 95 fin décembre. La clé du match ? L’apport du supporting-cast des stars des deux équipes, Bradley Beal et Blake Griffin.

Sources texte : NBA.com, Basketball-Reference, CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top