Wizards

Fin de saison pour John Wall : cauchemar pour les Wizards, le dragster se fait opérer au pied

John Wall
Source image : YouTube

Alors que la saison des Wizards n’était déjà pas un chef d’oeuvre jusqu’ici, les choses ont encore plus difficilement tourné avec les nouvelles de ce weekend : John Wall ne rejouera plus sur cet exercice 2018-19.

La cerise sur le gâteau ? Un peu, surtout si le pâtissier s’appelle Michel Dépression. Pour tout fan de Washington qui se respecte, l’information tombée ce samedi n’a été qu’une bûche de plus placée dans le feu qui brûle depuis des mois, entre embrouilles en interne, mauvais résultats et envie de transition. John Wall, de son côté, faisait statistiquement sa campagne, avec près de 20 points et 9 passes de moyenne à la tête des Wizards. Moins en rythme que d’habitude mais toujours capable d’offrir des soirées mémorables (hello Lakers), le dragster de D.C semblait être gêné depuis quelques temps au niveau des cannes. L’explosivité d’il y a deux ans, disparue. Et la tête, baissée par conséquent, l’un des meneurs les plus athlétiques du circuit ne pouvant appuyer sur sa force principale. C’est donc après 32 rencontres passées en grande partie à serrer les dents que la décision la plus chiante mais sage a été prise : opération prévue dans les prochains jours au pied, rééducation de 6 à 8 mois, donc drapeau blanc sur la saison en cours. Les Wizards, qui avaient déjà bien du mal à se lancer vraiment dans cette régulière pour retrouver l’élite de la Conférence Est, vont devoir remettre les clés du camion à Bradley Beal, en voyant ce que l’arrière pourra donner en solo. On avait déjà eu un aperçu l’an passé lorsque Jean Mur avait dû laisser les siens de côté en début de saison, Beal devra produire encore plus et encore mieux s’il veut montrer toute son importance à un management de Washington particulièrement tendu ces derniers temps.

Pour John Wall, c’est forcément l’heure de la déception, mais c’est surtout l’heure de la détermination. Âgé de 28 ans, le produit formé à Kentucky est censé rentrer dans son prime, ce qui devrait nous permettre de voir l’étendue de son talent sur la plus grande des scènes. Et sous le maillot de Washington, pour quelques temps, puisque le meneur avait prolongé pour une somme record dans la capitale américaine. C’est notamment ce sujet qui va devenir saisissant à suivre dans les prochains mois, ainsi que les prochaines années. Lorsqu’il est en forme ? Wall est une force de la nature, un meneur capable de mener son équipe le plus loin possible, avec hargne et polyvalence. Il n’y a donc pas beaucoup de têtes qui peuvent et doivent se pencher sur son contrat. Mais si John revient difficilement de cette opération est que sa production stagne, il va falloir définitivement se pencher sur un potentiel transfert. Déjà que les Wizards avaient fait savoir pendant l’automne que personne n’était vraiment intouchable aujourd’hui dans le vestiaire de Scott Brooks, les 38, 41, 44 et potentiellement 47 (!!) millions de dollars touchés sur les saisons prochaines par Wall pourraient faire très mal, et ainsi pousser Ernie Grunfeld le GM à prendre de lourdes décisions. Avant de s’y mettre, il va déjà falloir faire sans le All-Star cette saison, donc suivre les exploits de Beal avec Tomas Satoransky à ses côtés, voir si ces Wizards peuvent réintégrer le Top 8 de l’Est, puis faire un point cet été. Beaucoup de chemin à parcourir, beaucoup de soupirs ce soir dans D.C.

John Wall ne rejouera plus de la saison, mais on se demande surtout quel John Wall va revenir la saison prochaine ? Washington a fait all-in pour qu’il touche son prime chez les Wizards, ce sera à lui de leur donner raison en démarrant, prochainement, une grosse rééducation. Au boulot.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top