Grizzlies

Marc Gasol et Mike Conley ont rencontré le proprio des Grizzlies : il risque d’y avoir du mouvement à Memphis

Gasol Conley

Bientôt la fin d’une époque à Memphis ?

Source image : YouTube

Les leaders des Grizzlies sortent les griffes. A l’improviste, Mike Conley et Marc Gasol se sont entretenus avec leur propriétaire dans la semaine. Et ce n’était pas pour parler de la météo…

En novembre dernier, tout était dégagé sur la route de Memphis puisque les Grizzlies avaient commencé la saison tambour battant, à tel point qu’ils étaient au sommet de la Conférence Ouest à ce moment-là. Sauf que depuis, c’est une lente et inexorable descente vers les tréfonds du classement pour cette franchise, que l’on pensait capable de jouer les trouble-fête à l’Ouest. Désormais, les hommes de J.B. Bickerstaff sont avant-derniers, à 5,5 matchs du huitième spot des Lakers. L’écart est creusé et risque d’être trop difficile à combler. Dans ces conditions, Shams Charania expliquait hier dans The Athletic que Mike Conley et Marc Gasol avaient rencontré le propriétaire de la franchise, Robert Pera. La raison de cette entrevue est simple : faire le point sur la situation de l’équipe à mi-saison et, pourquoi pas, envisager un trade avant la deadline du 7 février prochain. Les deux joueurs ont dépassé la trentaine depuis pas mal de temps déjà, alors un processus de reconstruction, très peu pour eux. Leur départ marquerait un tournant dans l’histoire des Grizzlies puisqu’ils y évoluent ensemble depuis plus d’une décennie. Et ils se partagent, logiquement, tous les records de cette jeune franchise. Pour faire simple, ils sont ceux qui ont le plus joué sous les couleurs de Memphis : 762 matchs pour Mike Conley, 761 rencontres pour Marc Gasol. Le Big Burrito est le meilleur marqueur, rebondeur et contreur de la franchise, tandis que Money Mike en est le meilleur passeur et intercepteur.

Une fois ce point statistique réalisé, il est temps de jeter un coup d’œil aux contrats des deux joueurs. Comme nous vous l’expliquions plus tôt dans la semaine, l’intérieur espagnol disposera d’une option joueur à hauteur de 25 millions de dollars pour continuer l’aventure dans le Tennessee l’année prochaine. S’il le veut, il pourra donc la refuser pour tester le marché, sans être assuré de toucher autant ailleurs. Mais pas sûr que l’argent soit le critère premier du pivot à ce stade de sa carrière. A bientôt 34 ans (il les aura dans dix jours), c’est la bague avant tout. Et c’est peu dire si l’ancien meilleur défenseur NBA ne devrait pas manquer de prétendants. Il faut dire qu’un joueur de 2m16 aussi intelligent, bon défenseur, bon passeur et habile de ses mains, ça ne court pas les rues. Quant au meneur gaucher, il est actuellement dans la troisième année de son contrat de 153 millions sur cinq ans, signé en 2016. Cette saison, il touche plus de 30 millions de dollars. L’an prochain, il en percevra 32, avant une dernière année très lucrative à hauteur de 34 millions de dollars. Ce ne sera donc pas simple de refourguer ce contrat, d’autant plus que peu de franchises visant le titre ont besoin d’un point guard. Maux de tête en perspective pour l’ami Robert s’il veut trouver un nouveau point de chute à ses joueurs phares.

La trade deadline risque d’être agitée dans le Tennessee avec ces deux joueurs historiques de la franchise qui pourraient faire leurs valises. Il semblerait que Memphis se dirige tout droit vers un processus de reconstruction, que l’on pensait reporté grâce aux bons résultats de l’équipe en début de saison. Heureusement, les Grizzlies ont eu le nez fin lors de la dernière draft en choisissant Jaren Jackson Jr., auteur d’une belle campagne rookie. Désormais, il va être question de bien entourer cette pépite. Et ce processus se fera peut-être sans Mike Conley ni Marc Gasol.

Sources texte : RealGM, Yahoo, Hoopshype

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top