Celtics

Kyrie Irving enchaîne face à Memphis : 38 points et 11 passes pour Uncle Drew, tout de suite plus facile pour Boston

Sa masterclass face aux Raptors avait déjà enthousiasmé la Celtics Nation et, oh bonne nouvelle, Kyrie Irving semble avoir décidé d’enchaîné les soirées fastes. La dernière victime en date ? Les Grizzlies et leur meneur Shelvin Pumbaa Mack. Bah ouais, fallait pas énerver le meneur le plus chaud de toute la côte Est.

On attendait tous de voir si les Celtics étaient capables d’enchaîner après leur énorme victoire de jeudi face à Toronto. Pas qu’on n’a du mal à leur faire confiance hein, mais quand t’es capable d’enchaîner trois défaites face à Miami, Orlando et Brooklyn, bah tu la ramènes pas trop dans la course au titre. L’adversaire de la nuit se nommait cette fois-ci Memphis, plutôt une bonne gueule de victime, et si les C’s s’en tireront finalement avec un deuxième succès de suite, les paysans du Tennessee n’ont clairement pas à rougir. Un gros début de match de Jaren Jackson Jr. dessous, un Marc Gasol en mode distributeur de billets et un Mike Conley toujours aussi peu spectaculaire… qu’efficace, et voilà les joueurs de Jean-Baptiste Bickerstaff qui en collaient 15 à ceux de Brad Stevens dans le deuxième quart. En face ça joue en réaction, et on se dit alors que les maux à Boston sont toujours aussi présents. Et Kyrie Irving, qu’est-ce qu’il en pense ?

Il en pense que scorer 20 points au troisième quart-temps ne sera pas de trop pour faire recoller les verts et blancs. Le petit brawl de maternelle avec Shelvin Mack n’aura pour résultat que d’énerver encore un peu plus la bête et le bilan du coup de chaud sera terrible. Ça dribble à la vitesse de la lumière, ça tire d’absolument n’importe où et ça trouve Papa Horford les yeux bandés parce que c’est plus facile. Et il est là le Kyrie dont les Celtics auront besoin pour devenir plus que de simples finalistes à l’Est. Un Drew en mode patron, à la fois scoreur et distributeur, à la fois dynamiteur et frein à main des siens, même si ça dynamite quand même beaucoup plus que ça ne freine. Dans son sillage aujourd’hui ? Marcus Smart, aussi souvent à terre en défense que les bras levés après ses tirs. 6/8 du parking pour l’âme des C’s, bien secondé cette nuit par un Terry Rozier auteur de quelques gros tirs en sortie de banc, et par un Al Horford toujours aussi intelligent, solide, utile, essentiel, oui on aime bien Al Horford par ici. Les dernières minutes seront l’occasion pour Memphis de croire à un improbable exploit mais Kyrie une nouvelle fois se chargera de gérer le money time avec les tirs et les décisions qu’il faut, où il faut et quand il faut.

Score final 122-116, nouveau chef d’œuvre d’un Kyrie qui n’a jamais semblé aussi fort depuis qu’il a migré dans le Massachusetts. Les prochains à se coltiner la torche de Boston ? Les Hawks demain soir, pour une fin de semaine qui pourrait bien couronner le futur Player Of The Week à l’Est. C’est un peu pété comme récompense, mais c’est quand même un bon début. Allez, on enchaîne ?

grizzlies stats stats celtics

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    19 janvier 2019 à 8 h 49 min at 8 h 49 min

    Y a pas un bug sur votre box score ? Parce que moi ça donne pas la même chose du tout.

    http://www.espn.com/nba/boxscore?gameId=401071347

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top