Nets

D’Angelo Russell cartonne le Magic : 40 points pour l’ancienne poucave des Lakers et des Nets toujours aussi chauds

d'angelo russell

Les guards des Nets ont posé leurs cloches dans le money time.

Source image : NBA League Pass

Les Nets se déplaçaient à Orlando pour y défier un concurrent direct dans la course aux Playoffs. L’occasion pour eux de creuser l’écart au classement avec le Magic et de voir leur bilan passer au dessus de la barre des 50% de victoires.

Cette nuit, les Nets auront vécu le genre de rencontre qui s’annonce bien galère. Celle où tu ne mènes au score que 62 secondes sur l’ensemble du match et où le coach décide de prendre un temps mort après seulement 1 minute 20 dans le premier quart-temps. Les hommes de Kenny Atkinson verront même l’écart avec leur adversaire floridien grimper jusqu’à 21 points mais petit à petit, ils vont entamer un rapproché au tableau d’affichage qui leur redonnera espoir. D’autant qu’à l’approche du money time, on apprend qu’Aaron Gordon, meilleur marqueur du Magic cette nuit avec 23 points, ne reviendra pas sur le terrain à cause d’un problème au dos. Dans le sillage d’un énorme D’Angelo Russell réalisant une performance à 40 points avec des pourcentages insolents, notamment un 8 sur 12 derrière l’arc, Brooklyn va nous offrir un finish spectaculaire. A un peu plus de deux minutes du terme, le meneur des Nets, également auteur de 7 assists, ramènera son équipe à deux points sur un floater. Après cela, aucune des deux formations n’arrive à marquer pendant plus d’une minute et le momemtum semble de nouveau basculer en faveur des locaux quand Joe Harris voit sa tentative contrée à 56 secondes de la fin. Temps mort Brooklyn.

Sur la remise en jeu, Spencer Dinwiddie plante un énorme 3-points avec la faute dans le corner juste devant son banc et offre deux points d’avance à son équipe qui n’avait donc plus mené depuis… le premier panier inscrit dans la rencontre. Le Magic laisse s’écouler le chrono pour jouer le deux pour un et revient à égalité sur un hook de Nikola Vucevic à 33 secondes de la fin. Sauf que D’Angelo Russell n’est pas de cet avis et s’empresse de déclencher un shoot du parking qui fait ficelle avec 27 secondes restantes sur l’horloge. En sortie de temps mort, Terrence Ross prendra le tir à 3 décisif et c’est le moment que choisira Treveon Graham pour faire faute sur l’ailier, lui donnant ainsi la chance de remettre les deux équipes à égalité sur la ligne des lancers. La première et la troisième tentative seront dedans mais pas la deuxième, ce qui oblige Orlando à faire faute volontaire sur Dinwiddie qui manquera lui aussi un lancer-franc. Steve Clifford demande un dernier temps mort et c’est Evan Fournier qui aura la balle de match dans les mains mais le tir du français est trop court. Brooklyn est revenu de loin mais s’impose finalement 115-117 en Floride.

D’Angelo Russell a sorti le grand jeu pour permettre aux Nets de triompher du Magic et son compère Spencer Dwinwiddie a également su se montrer très clutch. De quoi ravir les fans de Brooklyn mais beaucoup moins ceux d’Orlando qui, en plus de la défaite, ont vu sortir Aaron Gordon sur blessure. Le genre de soirée bien cheum, mais Orlando en janvier, vous connaissez la suite.

 

https://screenshotscdn.firefoxusercontent.com/images/7bcbab07-3660-4f78-be93-2d048561e8fb.png

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top