Mavericks

Les Mavericks pas certains de prolonger DeAndre Jordan l’été prochain : le Dede des Clippers, c’est de l’histoire ancienne pour Mark Cuban

Mark Cuban

14 rebonds par match ? Mouais, bof.

Source image : Youtube

Finalement, les Mavericks seront certainement encore à la recherche d’un pivot la saison prochaine. Eux qui pensaient avoir trouvé en DeAndre Jordan le profil idéal pour assurer l’avenir de Dallas au poste 5 ne semblent au final pas hyper convaincus par l’apport de l’ancien des Clippers dans la raquette texane et hésitent donc à lui offrir un nouveau contrat à l’issue de la saison. 

Le poste 5 de Dallas, un feuilleton sans fin. Depuis plusieurs saisons, les Mavs étaient désespérément à la recherche d’un pivot digne de ce nom pour s’installer durablement dans la raquette de l’Americain Airlines Center. Après des années de recherches intensives, Dallas a su saisir l’occasion l’été dernier en récupérant DeAndre Jordan en provenance des Clippers. En effet, le pivot emblématique de Los Angeles était en fin de contrat et ne faisait pas partie des plans du nouveau projet souhaité par le front-office. Du coup, ni une ni deux, DeAndre Jordan, déjà tout proche des Mavs à l’été 2015, signe bel et bien pour la franchise de Dirk Nowitzki un contrat d’une année à 24 millions de dollars dès juillet 2018. À ce moment là, Mark Cuban est satisfait de son coup et semble heureux d’avoir enfin trouvé le big man tant attendu à Dallas. Les deux parties semblaient très heureuses de s’allier pour un but commun, et beaucoup d’enthousiasme ressortait de cette signature. Le proprio des Mavs avait d’ailleurs discuté avec Dede et lui avait confié son envie de gagner et de partir à la guerre avec lui au poste 5. Tout semblait donc réuni pour s’imaginer une nouvelle Love Story entre les Texans et leur nouveau pivot. Au début de saison, la hype autour de l’équipe du fait de l’arrivée du nouveau prodige Luka Doncic et des résultats plutôt encourageants nous laissait penser que tout se passait comme sur des roulettes du côté de Dallas… mais visiblement non. Selon le Star-Telegram, les Mavs doutent de leur pivot et estiment qu’il n’est plus le joueur qu’il était à une époque. Du coup, on hésite sérieusement à le prolonger pour l’instant. Certes, cette année, le pivot reste toujours une force dissuasive dans la raquette et parvient à rester dans ses standards habituels statistiquement (même si on peut observer une légère baisse par rapport à son époque Clippers). Cette année, DeAndre Jordan envoie 11 points, 14 rebonds, 2 assists et 1 block de moyenne par match avec notamment un pourcentage au lancer-franc qui n’a jamais été aussi haut pour lui : 68,8%. Sans oublier qu’il est à l’heure actuelle deuxième meilleur rebondeur de la Ligue derrière l’intouchable Andre Drummond.

Mais alors, qu’est ce qu’il ne va pas ? En effet, en voyant ses moyennes statistiques en bon gros double-double de moyenne et sa progression au lancer-franc qui témoigne d’une réelle remise en question faite par le joueur, on se demande bien pourquoi il ne mériterait pas de poursuivre l’aventure à Dallas l’année prochaine. Seulement, il y a un paramètre qui peut nous faire aller dans le sens des Mavs, l’âge du joueur. Cette année, DeAndre 3000 fêtera ses 31 ans, et Mark Cuban et les décideurs des Mavs se disent forcément que ses qualités physiques n’iront pas en s’améliorant. Or, DeAndre Jordan est un joueur qui n’a su exister en NBA uniquement grâce à ses aptitudes physiques et athlétiques complètement incroyables. Certes, ses moyennes statistiques sont encore tout à fait bonnes et significatives, mais le fait d’observer déjà une baisse, si légère soit-elle, peut laisser penser que ses stats ne cesseront de baisser dans les années à venir. Du coup, ce ne serait pas hyper malin de donner un contrat longue durée avec un salaire plus ou moins conséquent à un joueur qui ne retrouvera probablement jamais son meilleur niveau. Néanmoins, il semblerait maladroit de la part du front-office des Mavs de se débarrasser d’un pivot qui continue mine de rien de faire un chantier au rebond, au risque en plus de ne pas retrouver mieux l’été prochain. Le débat reste ouvert autour de la permanence ou pas de DeAndre Jordan sous le maillot de Dallas mais ce qui est certain, c’est que les deux parties auront des arguments à faire valoir au moment de s’asseoir autour d’une table pour parler affaire. Le joueur a en tout cas un coup d’avance car lui a l’occasion sur les 38 matchs de régulière qu’il reste à son équipe de prouver qu’il en a encore sous la semelle. Actuellement, les Mavs sont mal en point au classement (13ème de l’Ouest avec un bilan de 20 victoires pour 24 défaites) et sont dans une mauvaise passe mais s’ils parviennent à réaliser une belle deuxième partie de saison avec un Dede Jordan à 12-13 points, 15 rebonds et 2 blocks de moyenne, il aura de quoi négocier l’été prochain.

Si DeAndre Jordan veut rester à Dallas la saison prochaine, il faudra donc qu’il prouve à son front-office qu’il peut être encore le bon gros pivot dissuasif et gobeur de rebonds qu’il a toujours été. Pour l’instant, Mark Cuban se réserve le droit de douter et attend tranquillement la fin de la saison pour prendre une décision. Affaire à suivre.

Source texte : Star-Telegram

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top