Celtics

Kyrie Irving s’excuse auprès de LeBron James pour avoir parfois joué la diva : petit Kyrie devient un homme

Kyrie Irving

Ils vont finir dans le même hospice, c’est obligey.

Source image : YouTube/NBA

Cette nuit, les Celtics se sont offert le scalp des Raptors à domicile. Le moins que l’on puisse dire, c’est que  Kyrie irving a grandement contribué à la victoire des siens en nous gratifiant d’une performance monstrueuse (27 points, 5 rebonds et 18 passes décisives!). Une vraie prestation de franchise player face à l’une des toutes meilleures équipes de l’Est. Ce statut acquis au sein de la franchise de Boston lui a d’ailleurs rappelé son époque Cleveland, où malheureusement pour lui ce statut appartenait à un certain LeBron James. 

Hier soir, Uncle Drew était tout simplement en feu et les Raptors n’ont rien pu faire pour stopper le meneur. Aujourd’hui, qui peut nier le fait qu’il est le meilleur joueur des Celtics et qu’il est le leader de son équipe. Pari gagné donc pour le champion NBA 2016 qui avait souhaité quitter les Cavaliers à l’été 2017, voulant être justement l’homme d’une franchise, et non plus le lieutenant du King à Cleveland. Certes, LeBron James est un homme qui t’amène jusqu’aux Finales, qui te porte sur ses larges épaules et sait mieux que personne comment gagner (et perdre) les grands matchs, mais cela implique aussi que toute l’attention est sur lui et qu’il faut savoir se mettre en retrait, une chose qui peut paraître difficile lorsqu’on est un jeune joueur talentueux qui rêve de devenir une star de la NBA comme l’était Irving à l’époque. D’ailleurs, le meneur a raconté il y a quelque jours à la presse l’expérience unique que représente la cohabitation au quotidien avec un personnage comme LeBron James. Une expérience qui lui a certes permis de vivre des Finales NBA et de goûter au bonheur d’un titre mais qui l’a aussi poussé à vouloir prendre son indépendance et se débrouiller tout seul comme un grand. Du coup, lorsque Kyrie Irving a rejoint les Celtics, ces derniers représentaient donc un concurrent sérieux à l’hégémonie de BronBron à l’Est, et ça, beaucoup de personnes l’ont mal perçu. Mais aujourd’hui, la donne a changé, le King a fait ses valises direction Los Angeles tandis que Kyrie Irving vit des jours heureux dans le Massachusetts. Ce dernier a donc profité après le match face à Toronto pour annoncer au micro d’ESPN qu’il avait appelé LeBron il y a quelque jours (précisément après le match face au Magic) pour faire définitivement la paix en s’excusant auprès de son ancien coéquipier.

« Bien sûr, c’était un gros défi pour moi car je devais appeler LeBron et lui dire que je m’excusais d’avoir été ce jeune joueur qui voulait tout avoir entre ses mains, que je voulais tout à mon seuil. Je voulais être le gars qui nous mène au titre. Je voulais être le leader. Je voulais être tout ça et la responsabilité d’être le meilleur au monde et de diriger votre équipe est quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde. LeBron était l’un de ces gars qui venait à Cleveland et qui essayait de nous montrer comment gagner un titre et c’était dur pour lui, et parfois, tirer le meilleur parti du groupe n’est pas la chose la plus facile du monde »

« Comme je l’ai dit, seuls quelques-uns sont destinés à cela ou sont choisis pour cela, et j’ai senti que la meilleure personne à appeler était lui car il a été dans cette situation. Il a été avec moi. J’ai été le jeune joueur de 22 ans qui voulait tout tout de suite. Je sortais d’une saison All-Star et cette énorme présence revient et maintenant tu dois juste mettre ton jeu au service de cet homme. Tu le prends personnellement mais au final, il veut ce qu’il y a de mieux. Il avait un héritage à laisser, une occasion à saisir et cela m’a renvoyé à la manière de tirer le meilleur de cette équipe et de son succès de l’année précédente, et de l’aider à réaliser ce qu’il faut faire pour remporter le titre »

« Il faut être un vrai homme pour revenir en arrière, appeler quelqu’un et lui dire : « Eh mec, j’étais jeune. J’ai fait des erreurs, je ne voyais pas la figure que tu étais. Je n’avais pas la fin de saison en tête »

Très classe de la part d’un joueur qui a mûri et qui se rend désormais compte de ce que le fait de mener une équipe au titre implique. Aujourd’hui, il doit certainement vivre des situations similaires avec les Jayson Tatum, Jaylen Brown et compagnie, qui eux aussi voudraient certainement avoir un peu plus de lumière sur eux. Le fait de s’en rendre compte et d’être capable de se mettre à leur place est une preuve d’intelligence et de maturité. Au fur et à mesure des années, Irving prend de l’expérience et se voit peu à peu occuper le même rôle que le King dans une équipe NBA : être le leader, emmener les gars avec lui et faire face à la pression.

Kyrie Irving, qui avait d’ailleurs tapé du poing sur la table il y a quelques jours en expliquant que certains ne se rendent pas compte de ce qu’il faut pour être champion. Aujourd’hui, il prend conscience que lui non plus ne le savait pas à l’époque et qu’il est désormais à Boston celui qui doit montrer la voie à ses coéquipiers.  

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top