Nets

Preview Nets – Celtics : finie la rigolade, les Nets veulent montrer à Boston qu’ils sont de retour aux affaires

D'Angelo Russell Nets

Les Nets en ont marre de passer pour des guignols, il est l’heure de se venger.

Source image : NBA League Pass

Juillet 2013, date noire pour les Nets de Brooklyn. En effet, cet été-là, les New Yorkais pensaient faire la bonne affaire en récupérant Paul Pierce, Kevin Garnett, Jason Terry et D.J. White contre Gerald Wallace, Kris Humphries, Marshon Brooks, Kris Joseph, Keith Bogans mais aussi et surtout les trois premiers tours de Draft des Nets de 2014, 2016 et 2018. Malheureusement, ce trade foiré a marqué le début de longues années de galère à Brooklyn. Mais aujourd’hui, tout va beaucoup mieux et les Nets nous offrent un jeu intéressant et plein d’espoir. Ce soir, ils rencontrent justement leur bourreau, et comptent bien leur montrer que la donne a changé.

Deuxième face-à-face entre les deux franchises cette saison. Le premier s’était soldé par une solide victoire des Celtics sur leur parquet il y a une semaine. Lors de ce match, les coéquipiers de D’Angelo Russell étaient passés à côté de leur sujet et avaient donc sombré en perdant 116 à 95. Néanmoins, cette rencontre était loin d’être représentative de la belle saison qu’est en train de réaliser la franchise new-yorkaise. Combative et joueuse, elle a su poser des problèmes à bon nombre de franchises, ce qui leur permet de pointer actuellement à la septième place de l’Est avec autant de victoires que Miami (21) sixième, et une petite avance sur leur dauphin Charlotte (19 victoires). Brooklyn a décidé de mettre en place l’opération séduction : partager le ballon, jouer de façon libérée en attaque et gagner quelques gros matchs pour redevenir une équipe attractive, notamment en vue de la free agency 2019. Après un départ poussif, les Nets ont réalisé un superbe mois de décembre avec notamment une série de sept victoires consécutives. En 2019, les hommes de Kenny Atkinson veulent continuer à croire aux Playoffs avec quatre victoires en six matchs. Du coup, depuis quelques semaines, on commence sérieusement à considérer les Nets comme une équipe tout à fait capable d’aller chercher un spot dans le top 8 de l’Est en avril prochain. Ce soir, ce sont les Celtics qui se dressent sur la route des Nets et vu l’historique entre les deux franchises, nul doute que le public du Barclays Center voudra que son équipe donne tout sur le parquet, non seulement pour se venger de la déroute récente du TD Garden mais aussi pour envoyer un message fort à Danny Ainge : fini de se servir dans nos poches, Brooklyn est de retour. Ce match devrait donc être une rencontre typique de l’Est avec de la dureté et de l’intensité, tout ce qu’on aime.

De plus, une éventuelle victoire des Nets ce soir serait l’occasion d’enfoncer un peu plus les Verts dans le doute. En effet, les Celtics sont très irréguliers cette saison. Après un départ en demi-teinte, les Celtics ont su relever la tête en décembre, mais on ne sent plus la même assurance ni la même domination dans le jeu que l’année dernière. L’effectif est aussi talentueux que difficile à hiérarchiser pour le coach, même quand celui-ci se nomme Brad Stevens. Récemment, un certain équilibre semble tout de même avoir été trouvé avec notamment la nomination de Gordon Hayward en tant que chef de la second unit. Dans le cinq majeur, Kyrie Irving, qui sera absent ce soir, et Al Horford sont pour l’instant indiscutables tandis que Jayson Tatum peine à confirmer sa très belle saison rookie. Marcus Morris a su quant à lui se faire sa place parmi les titulaires grâce à ses belles prestations depuis le début de la saison. L’énigme Jaylen Brown paraît quant à elle encore irrésolue. Malgré une année sophomore très intéressante, il peine à peser cette année, tant l’effectif est pétri de talent à chaque poste, même si ses dernières sorties étaient plutôt encourageantes. Des problèmes de riches certes, mais des problèmes quand même. D’ailleurs, lors du dernier match perdu 103-105 face au Magic, Irving était sorti remonté contre son coéquipier Gordon Hayward à cause du dernier ballon qui aurait pu permettre à Boston de gagner ou d’arracher une prolongation, un dernier ballon qui n’a pas fini entre les mains du meneur mais dans celles de Jayson Tatum. Une incompréhension qui démontre une certaine fébrilité dans les rangs des Celtics. Seulement cinquièmes avec un bilan de 25 victoires pour 17 défaites, les hommes de Brad Stevens ne répondent pas aux attentes placées en eux au début de la saison et demeurent une équipe prenable malgré un effectif très complet. Et ce ne sont pas les deux derniers matchs perdus face au Heat et au Magic qui feront penser le contraire à Kenny Atkinson et sa troupe. En effet, les Nets n’auront aucun scrupule une fois de plus pour jouer crânement leurs chances.

Cette nuit à 1h30 heure française, les Brooklyn Nets accueillent Boston. Il n’y a même pas un an, on pouvait poser peinard dix balles sur une victoire des Verts mais cette année, ce n’est plus la même musique. Les Nets sont une équipe joueuse tandis que les Celtics ont eu plusieurs fois tendance à chier dans la colle. Une rencontre qui s’annonce donc très intéressante à suivre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top