Celtics

Jaylen Brown galère mais ne perd pas espoir : de toute façon, ça pourra difficilement être pire

Jaylen Brown

JB a bu toute la bouteille…

Source Image : NBA League Pass

L’entame de saison des Boston Celtics a clairement déçu. Dans ces cas-là, on cherche forcément les défaillances. Et si vous avez vu passer ses statistiques cette saison, ou si vous l’avez observé errer sur le terrain, vous savez que Jaylen Brown est dans une période extrêmement délicate de sa jeune carrière. Même avec le rebond des Verts, le jeune Celtic a la tête dans le sac, mais il la garde bien haute… Pas facile de shooter correctement dans ces conditions.

La campagne de Playoffs 2018 de Jaylen Brown semblait porteuse de grandes promesses. 30 points en Finales de Conférence, des moyennes très élevées pour un sophomore mais surtout un impact et un potentiel qui laissaient rêveurs les fans des C’s. Mais cette saison a démarré de la pire des manières pour le 3ème choix de la Draft 2016. Car au-delà du fait d’avoir complètement perdu son shoot, ce qui est quand même bien con pour un joueur NBA, il semblait aussi moins incisif, voire parfois un peu perdu dans cette équipe. Et forcément, ses statistiques font du wingsuit sans combi. En jouant quelques minutes de moins que l’année dernière, sa moyenne de points est en baisse, à la limite d’accord, mais passer 40% à moins de 30% du parking est tout de même un sacré cassage de gueule. Pire encore, il en devient presque pénalisant pour l’attaque des Celtics, qui perd 8,2 points au rating offensif quand il est sur le terrain. Vous vous demandez ce qui aurait pu lui arriver de plus ? Allez hop, une petite blessure en début de saison pour bien l’enfoncer psychologiquement et perdre définitivement sa potentielle place de titulaire. De quoi nourrir quelques frustrations, que Jaylen exprimait à Jackie MacMullan pour ESPN :

« C’est probablement la chose la plus compliquée que j’ai eu à gérer depuis le début de ma carrière. Passer d’une position où vous avez beaucoup de responsabilités, et maintenant voir ces responsabilités se restreindre. Les attentes sont plus élevées mais vous avez moins de responsabilités, donc il est difficile d’atteindre ces exigences quand on ne vous demande pas de faire plus de choses sur le terrain. […] Cela continue d’être un challenge. Tout est dans le mental, donc je reste concentré. […] Voilà ma réalité : je suis joueur NBA aux Boston Celtics, une équipe qui a la chance de se battre pour un titre de champion. Rien n’est plus important. »

Jaylen Brown vient confirmer la principale inquiétude de l’intersaison pour les Celtics. Si les blessures de l’année passée et les shutdowns de Gordon Hayward puis Kyrie Irving ont permis de faire grandir et de responsabiliser les jeunes pousses, elles ont maintenant bien du mal à retrouver leur rôle. Car Uncle Drew et Gordie rafistolés, il fallait bien rendre les grosses minutes et les tirs qui étaient les leurs. Ces retours ont renvoyé Jaylen à un rôle de lieutenant : là où il prenait sa quinzaine de tirs en Playoffs l’année dernière, le voilà revenu aux alentours des 11 tentatives. Le problème semble donc bien plus dans le crâne que dans le poignet. Après tout ce qu’il a montré en l’absence des deux franchise players, sûrement pensait-il, quelque part, gravir une marche dans la hiérarchie, et pas être pousser dans les escaliers jusqu’à atterrir sur le cul, désormais bien entouré, mais sur le banc. Cependant, avec son talent et s’il conserve sa mentalité, il y a de forte chances qu’on le retrouve à nouveau accrocher aux arceaux ou en train d’artiller derrière l’arc dans peu de temps. De toute façon, que risque-t-il ? Jouer moins bien ? On vous assure qu’il y a de la marge…

Avec toutes ces exigences et toutes ces attentes autour de Jaylen Brown, on en oublierait presque son âge : il vient à peine d’avoir 22 ans et entame seulement sa troisième saison dans la Ligue. Alors un coup de mou oui, mais, avec les Celtics comme avec ce jeune joueur, il ne faudrait pas oublier que l’anomalie est moins ce temps d’adaptation que la campagne exceptionnelle de l’an dernier. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top