Spurs

Les Spurs passent à quatre victoires de suite : grosse piquette pour les Clippers, petit à petit tout rentre dans l’ordre

julien lepers question pour un champion

Oui oui oui, je dis oui.

Source image : YouTube

Voir les Spurs en queue de peloton à l’Ouest ? Et pourquoi pas Laurent Romejko qui se tape un 2/20 en dictée. Le début de saison fut mauvais pour ne pas dire catastrophique, mais le squad de Gregg Popovich a finalement réussi à rectifier le tir. Quatrième victoire de suite cette nuit face aux Clippers, avec la manière, maintenant faut enchaîner.

La série de six matchs à domicile tombait à pic, et pour l’instant les Spurs en profitent un maximum. Victoires face aux Lakers, au Jazz, aux Suns, et ce sont donc des Clippers un peu essoufflés qui passaient cette nuit par le AT&T Center. L’occasion parfaite pour gérer un quatre à la suite, l’occasion parfaite pour taper une bise à Julien Lepers, l’occasion parfaite pour remarquer que ce début de recap est définitivement très France Télé. Le match ? Il aura été géré quasiment de bout en bout par des Spurs sûrs de leurs forces. Excepté quelques minutes de tension pour un DeMar DeRozan chafouin, c’est – enfin – une vraie performance à laquelle on aura assisté. Performances individuelles, performance collective.

Des leaders évidemment, DeMar un petit peu, Rudy Gay de plus en plus, mais surtout un LaMarcus Aldridge à deux millimètres… de la perfection (27 points à 12/14 au tir). Des leaders sur le banc (Patty Mills et Marco Belinelli) et des gamins qui assurent et qui se rassurent (Derrick White, Davis Bertans, Jakob Poeltl), voilà pour les mentions individuelles. Mais là où les Spurs ont pu faire plaisir cette nuit encore à une fanbase qui reprend des couleurs, c’est dans l’exécution offensive. Patty Mills et Marco Belinelli en connaisseurs parfaits du système Pop, DeMar DeRozan de plus en plus à l’aise à la création, et c’est tout un collectif qui s’en retrouve sublimé, toujours plus intéressé par cette recherche de la passe de plus, celle qui transformera une belle action offensive en clinic à montrer dans toutes les écoles. Et ces Spurs-là couplés à des Clippers bien frustres en attaque et déjà en manque de Lou Williams ? Il ne pouvait qu’y avoir raclée. Raclée il y aura finalement eu, et ce +38 marque peut-être le véritable début de saison des Éperon, même si la position au classement est encore bien friable.

On se gardera en tout cas bien de l’affirmer, en attendant encore quelques semaines histoire de se faire une vraie idée sur la durée. L’objectif à très court terme ? Aller chercher le 6/6 à la mez, en tapant les Bulls dimanche, facile, et les Sixers mardi, hum hum. L’ordre de marché est en tout cas rétabli, maintenant on met le régulateur de vitesse et on reste sérieux.

stats clippers stats spurs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top