Warriors

Stephen Curry, 4ème sniper le plus prolifique de l’histoire : au prochain match il rentre sur le podium

Stephen Curry
Source image : Warriors

En plantant 10 tirs du parking cette nuit, Stephen Curry a encore monté une marche au paradis des snipers. Le pyromane des Warriors est désormais 4ème all-time, dans la catégorie reine du tir à distance.

Ce n’est qu’une question de temps. Kyle Korver le savait, Jason Terry le sait, Reggie Miller le sait, Ray Allen aussi. Tous les shooteurs les plus prolifiques de l’histoire de la NBA savent pertinemment que Steph sera un jour le bonhomme avec le plus de tirs rentrés en carrière derrière l’arc. Il n’y a donc que le chrono qui nous sépare de cette inévitable réalité, sauf cataclysme de dernière minute. Tout ce qu’on peut donc faire, jusque là, c’est voir les légendes du jeu se faire dépasser par Curry et son rythme infernal, lui qui est sur les bases de son historique saison 2015-16, celle ponctuée par un titre de MVP de saison régulière… unanime. Lors de cette année légendaire, Steph plantait 5,1 tirs à trois-points par match, ce qui est actuellement sa moyenne cette saison. Non seulement Curry a le feu vert, mais en plus il plante avec efficacité puisqu’il est sur les bases de pourcentages de sa plus grande année en carrière : 45% en 2018-19 contre 45,4% en 2015-16. Et dire qu’il fait tout ça sans avoir de véritable rythme, lui qui a loupé déjà pas mal de rencontres à cause de pépins physiques cumulés pendant l’automne. Bref, info principale avant tout, hier soir le All-Star est allé à Sacramento et a planté 10 bombes de 8 mètres, de quoi mettre Kyle Korver dans son rétro. La gâchette du Jazz peut tenter tout ce qu’elle veut, il n’y aura aucun moyen de rattraper le numéro 30 des Dubs.

Donc, pour ceux qui arrivent à bien lire les chiffres ce dimanche, on est bien sur un Stephen Curry à un match du podium. Jason Terry a plutôt intérêt à profiter de son spot, car la réception des Knicks ce mardi pourrait être le moment idéal pour devenir numéro 3 dans ce classement des rois du shoot à distance. Cinq petits tirs séparent les deux hommes, c’est réglé avant même qu’on finisse cet article. Ensuite, il faudra attendre un peu avant de chatouiller Reggie Miller et Ray Allen, mais rien de bien fou. Disons que, quand on voit les précautions prises par les Warriors et le besoin de Curry d’être en forme en avril, on a du mal à le voir jouer tous les matchs restants sur cette saison régulière. Si on part sur 35 matchs des 42 à jouer, avec 5 tirs à trois-points rentrés en moyenne par soir, Steph ne pourra pas rattraper le meilleur marqueur de l’histoire des Pacers. Il se retrouvera probablement aux alentours des 2450 tirs à distance rentrés, de quoi assurer un Thanksgiving 2019 bien costaud en dépassant enfin Reggie et ses 2560 bombes. C’est à ce moment-là que viendra le plus dur, entre guillemets, c’est-à-dire le jeu de patience à réaliser tout en rattrapant Ray Allen. Touchant du bout des doigts la barre des 3000 tirs de loin plantés en carrière, Jesus a le temps de voir venir le pyromane d’Oakland. Il y a même moyen, si on se penche sur les chiffres de Steph ces dernières années, qu’Allen garde son record encore toute une saison de plus. Car il faudrait que Curry plante plus de 400 tirs de loin en une campagne, ce qu’il a déjà réalisé une fois mais en touchant le ciel des shooteurs. On peut donc partir sur le projet suivant : Jason Terry début 2019, Reggie Miller fin 2019, et Ray Allen en 2020.

C’est le futur numéro 1 all-time le plus safe de tous. Stephen Curry sera un jour le joueur ayant marqué le plus de tirs à trois-points dans toute l’histoire de la NBA. Prenez votre temps, appréciez l’artiste, avant que Ray Allen ne tombe d’ici deux ans.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top