Knicks

Les Knicks pas chauds pour offrir le grand max à Kristaps Porzingis ? Une rupture des ligaments, ça refroidit visiblement

Kristaps Porzingis

Et il en pense quoi KP ?

Source image : NBA League Pass

En pleine mission tanking cette saison, les Knicks mettent tout en oeuvre pour développer leurs jeunots afin de construire quelque chose de durable autour de la star Kristaps Porzingis, toujours à l’infirmerie. Cependant, la franchise new-yorkaise ne semble pas prête à faire all-in sur Porzingod. 

Lors de la dernière intersaison, les Knicks ont fait le choix de ne pas offrir d’extension de contrat à Kristaps Porzingis. Conséquence, l’intérieur letton sera agent libre restrictif dans quelques mois. Au premier abord, cela peut sembler surprenant étant donné que KP représente à la fois le présent et l’avenir de la franchise. On pourrait penser que sa grosse blessure au genou de février 2018 soit l’une des raisons de ce choix du management, mais la vérité se situe ailleurs. En effet, les Knicks ont décidé d’attendre tout simplement pour ne pas plomber leur marge salariale en vue de la prochaine free agency, qui représente l’un des principaux objectifs pour New York. On sait qu’il y aura du gros poisson (coucou Kevin Durant), et les Knicks ont bien l’intention de partir à la pêche avec du matériel de professionnel. Ainsi, en ne prolongeant pas Porzingis, ils ont conservé une enveloppe de dix millions de dollars pour l’été 2019, ce qui n’est pas négligeable par rapport aux futures négociations. Un choix compréhensible donc de la part du manager général Scott Perry, qui ne remet pas en cause la volonté des Knicks de bâtir sur Kristaps. Mais à quel prix et sous quelles conditions ? C’est là que ça se complique.

D’après Stefon Bondy du New York Daily News, certains dirigeants autour de la ligue pensent que la franchise new-yorkaise va essayer d’inclure des dispositions dans le prochain contrat afin d’éviter de se retrouver à poil en cas de blessure. Cela signifie que les Knicks n’auraient pas vraiment l’intention d’offrir une extension maximale et complètement garantie à leur meilleur joueur, qui se remet donc toujours d’une rupture des ligaments croisés. C’est ce qu’ont fait les Sixers par exemple avec Joel Embiid, en lui offrant le jackpot mais avec des conditions bien précises basées sur l’état de santé du Process. La différence, c’est que le dossier médical des deux intérieurs est quand même bien différent, puisque Jojo était abonné à l’infirmerie pendant ses trois premières saisons dans la ligue (31 matchs seulement en trois ans), tandis que KP a connu « seulement » une grosse blessure. Du coup, les Knicks n’ont pas vraiment la même légitimité que pouvaient avoir les Sixers à demander de telles conditions, et ça pourrait bien agacer Porzingis à force. L’été prochain sera en tout cas intéressant à suivre dans la Grosse Pomme. Avec son statut d’agent libre restrictif, Kristaps peut très bien forcer la main aux Knicks en signant un gros contrat ailleurs, car il sait pertinemment que New York va égaler l’offre pour le conserver. Le souci, c’est que ce contrat ne serait « que » d’une durée de quatre ans et 117 millions de dollars grand max, alors que les Knicks peuvent monter jusqu’à 158 millions sur cinq ans. KP peut aussi décider de jouer la saison 2019-2020 sous une qualifying offer (estimée à 4,5 millions dans son cas), afin d’être agent libre non restrictif en 2020. Mais c’est évidemment très risqué niveau blessure et il laisserait ainsi beaucoup de billets verts sur la table.

Si la relation entre les Knicks et Kristaps Porzingis semble pour l’instant cordiale, il y a moyen que ça parte en couille à un moment donné. Un dossier à suivre de près, sans aucun doute.

Source texte : New York Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top