Nuggets

Paul Millsap est de retour : sans faire de bruit, les Nuggets retrouvent leur Mr. Propre

Paul Millsap

Un renfort qui ne sera pas de refus pour conserver la tête de la Conférence Ouest.

Source image : YouTube

Quand Paul Millsap sort sur blessure contre les Charlotte Hornets au début du mois de décembre, beaucoup s’inquiètent d’une absence qui pouvait peser lourd dans l’organisation huilée des Nuggets. Trois semaines et huit matchs plus tard, l’ailier-fort revient et Denver est toujours au top de la Conférence Ouest avec un bilan de 23 victoires pour 11 défaites. Finalement, n’a-t-on pas surestimé la perte de Paulo ? Non, loin de là.

Paul Millsap est un trop bon élève. C’est celui qui, discrètement, taffe dans l’ombre, fait tout proprement, aide tout le monde et ne l’ouvre jamais pour se plaindre. Résultat, on peine parfois à voir son impact sur l’équipe. Mais maintenant que son absence de huit matchs a pris fin avec son entrée face aux Phoenix Suns (6 points en 14 minutes), on a un peu de matière pour voir ce qu’a donné la vie sans lui à Denver. Et le moins que l’on puisse dire, c’est Paul Millsap a plus manqué aux Nuggets que le bilan ne le laisse deviner. D’abord, il faut que l’on se mette d’accord sur ce que l’on attend en priorité de Paulo : très grossièrement, de l’expérience qui lui permet de combler les trous en défense, de la protection d’arceau et du scoring bien propre. En ce qui concerne l’aspect comptable, la moyenne de points marqués par les Nuggets a chuté de 4,5 unités en son absence (de 110,6 à 106,1), tout comme le pourcentage de réussite au tir qui a connu une légère baisse (de 46,4% à 45,2%). Ah bah ça se ressent quand on enlève Mr. Propre de la raquette dans une attaque qui se concentre sur le demi-terrain. De l’autre côté du parquet aussi, Denver a trouvé son rendement réduit : un petit bond de la réussite au shoot adverse (de 44,7% à 46,2%) s’est fait sentir dans la moyenne de points encaissés par match, qui grimpe de plus de 2 unités. Quant au ménage habituellement fait par l’ancien Hawk dans la raquette, il a manqué aux Nuggets, eux qui ont, en moyenne, concédé plus et récupéré moins de rebonds pendant qu’il était absent. Sans être une différence folle, ça commence à faire beaucoup d’éléments…

Ceci dit, les Nuggets ne se sont pas écroulés pour autant. Nikola Jokic et Denver ont largement tenu la baraque pendant l’absence de huit matchs de l’ailier-fort, avec un bilan de 5 victoires pour 3 défaites. Trois revers qui ont vu les hommes de Mike Malone tomber face aux Clippers, aux Spurs et aux Hawks. Et si rien ne garantit que Paul Millsap aurait permis à son équipe de l’emporter à ces occasions, on a du mal à imaginer le daron des Nuggets rester les bras ballants dans l’accroc contre Atlanta, une des pires équipes de NBA en ce moment, lors du back-to-back qui suivait sa blessure. Pas une grosse gueulante, ce n’est pas le genre de la maison, mais un peu de leadership par l’exemple n’aurait pas fait de mal. Alors oui, Denver a encore une infirmerie bien remplie entre Gary Harris ou encore Will Barton et elle peut expliquer aussi la baisse de régime des leaders actuels de la Conférence Ouest. Mais on est bien curieux de voir l’impact que va avoir le retour de Paul Millsap. Surtout que, si Paulo pourra reprendre le rythme tranquillement avec une rencontre contre les Knicks, puis un back-to-back Kings – Hornets, les Nuggets auront grand besoin de son expérience pour affronter tour à tour Houston, Miami et les Clippers…

Enfin une bonne nouvelle au niveau de l’infirmerie pour les Nuggets. Après le bel effort pour limiter la casse durant son absence, Denver peut de nouveau compter sur son daron. Sans faire de bruit, calmement, Paul Millsap vont pouvoir redémarrer la machine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top