Pacers

Les Pacers ont bien appris leur leçon : 114 – 106 à Brooklyn et un money time parfaitement géré

Victor Oladipo Pacers vs Nets

Il est haut là non ?

Source image : NBA League Pass

Les Nets, forts de sept victoires à la suite, recevaient les Pacers cette nuit au Barclays Center pour poursuivre leur bonne série. Malheureusement pour eux, Victor Oladipo et ses coéquipiers sont venus arracher la victoire dans un money time parfaitement géré… cette fois-ci.

On a longtemps cru qu’Indiana allait nous refaire la même fin de match que face à Toronto. Menant les trois quarts du match, ils ont encore laissé leur adversaire revenir sur eux et même prendre l’avantage à moins de trois minutes de la fin. Ils pourront d’ailleurs dire un grand merci à Jared Dudley qui a fait le show en fin de match, comme quoi la normalité finit toujours par revenir au galop. Le joueurs des Nets a plombé son équipe en ratant deux lancer francs qui auraient permis de revenir au score à moins de deux minutes de la fin, avant de faire une faute offensive et de laisser Bojan Bogdanovic seul à 3-points sur la possession suivante. Il y aura de sérieux regrets à avoir côté Brooklyn puisqu’ils avaient réussi à revenir sur Indiana malgré un retard de dix points à la pause. Cette équipe a vraiment un fighting spirit tout à fait remarquable et ça se bat sur chaque ballon. Ils n’ont pas été récompensé malgré une balle qui a très bien tourné (28 assists cette nuit), un excellent partage des responsabilités en attaque, caractérisé par sept joueurs en double figure, et une agressivité de tous les instants au rebond avec douze prises de plus que son adversaire : insuffisant toutefois pour arracher une huitième victoire de rang.

A Indiana, on pourra être soulagé d’avoir éviter la même désillusion qu’à Toronto et d’avoir battu l’une des meilleures équipes du moment. Victor Oladipo a retrouvé son mojo et sorti la perf’ de All-Star au bon moment : 26 points, 9 rebonds, 6 passes et un seul ballon perdu pour Dipo. On aura d’ailleurs bien kiffé son tomar main gauche sur le pauvre Rodions Kurucs qui risque d’avoir l’étiquette de la victime cette nuit alors que son match était tout à fait abouti puisqu’il est ni plus ni moins que le meilleur scoreur côté Nets avec 24 points. Rodion Kurucs, si si. Indiana a encore une fois bien fait tourner le gâteau avec cinq joueurs à plus de 15 points et un secteur intérieur qui fait le taf, mais en même temps contre les Nets, les habitués de la TTFL diront que c’est normal.

Indiana a donc clôt la série de Brooklyn cette nuit mais les Nets peuvent tirer du positif de cette défaite, par l’envie et l’abnégation qu’ils ont montré. Les Pacers se rassurent eux, avant de rentrer à la maison pour recevoir les Wizards. Ce sera dimanche soir, au Bankers Life Fieldhouse, juste après Drucker.

Boxscore Nets vs Pacers

Boxscore Pacers vs Nets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top