Equipes

Le Magic a un défi à relever : savoir battre les petites équipes, une marque de maturité

Nikola Vucevic

Pour une fois que la bougie ne s’est pas éteinte après deux semaines, il faut maintenir le cap.

Source image : NBA League Pass

Avec un bilan de 12 victoires pour 15 défaites au moment où ces lignes sont écrites, le Magic a de quoi garder la tête froide. Joueurs en forme, résultats plutôt stables malgré une récente mauvaise passe, et si Orlando voulait vraiment retrouver les Playoffs cette saison ? Pour cela, il faudra justement assurer sur cette fin d’année.

Pour une fois, le délire a été prolongé un peu plus longtemps que prévu, en comparaison avec les années précédentes. De quel délire parle-t-on ? Le délire du Magic, vous le connaissez bien. Mais si, voyons. Chaque début de saison, c’est la même, la franchise de Floride nous claque un démarrage du tonnerre et on se met à croire en l’équipe en place. Quasiment tous les ans, c’est la même. Et quasiment tous les ans ? La réalité reprend bien vite ses droits. Une grosse série de défaites consécutives, des blessures qui se pointent au pire moment, et soudain l’enthousiasme d’octobre laisse place à la désillusion de janvier. Le circuit est tellement connu à Orlando qu’avant même que la saison 2018-19 démarre, certains fans annonçaient la gerbe des montagnes russes en ricanant. Sauf que, pour une fois, Nikola Vucevic et ses boys ont décidé de changer le script. Finie la déprime suivant la belle entame, finis les espoirs placés pour rien sur l’avenir. En étant quasiment à l’équilibre à l’approche de Noël, les hommes de Steve Clifford ont largement de quoi être optimistes. Pas trop optimistes, mais suffisamment pour que chaque semaine qui vienne devienne cruciale. Et c’est justement dans ce large paysage intrigant que les prochaines semaines du Magic seront déterminantes. Battre des gros ? Oui, volontiers, cela fait toujours plaisir aux fans et à l’ego. Mais là où Orlando va devoir faire fort et montrer la solidité de ses progrès, c’est dans sa capacité à battre les petits. Ces rencontres, en tant que favori, où tu dois t’imposer si tu veux vraiment discuter à la table des grands en avril. Ainsi, jusqu’au lancement de 2019, Evan Fournier et compagnie vont devoir gérer leur nouveau statut au maximum et ne pas craquer devant certaines écuries bancales du circuit.

Couverture

Hormis le trio Raptors – Pistons – Mavs, qui est très bon sans être excellentissime non plus, le Magic va affronter des équipes dont le bilan est quasi-systématiquement inférieur au sien. Bien évidemment, des armées comme celles du Jazz, des Spurs, du Heat ou des Hornets peuvent tout à fait exceller sur un soir et donc battre Orlando. Mais bien plus qu’une histoire de résultat, c’est dans la manière qu’il sera intéressant d’observer les exploits d’Aaron Gordon et ses potes. Un back-to-back contre Utah ou Detroit, par exemple. Des défaites serrées au lieu de véritables branlées, par exemple. La répartition du scoring, les efforts défensifs, cette capacité à jouer régulièrement de la bonne façon, autant d’éléments qui vont nous permettre de savoir qui est vraiment ce Magic 2018-19. En septembre dernier, peu d’observateurs se voyaient mettre Orlando dans son Top 8 de l’Est, et ce n’est pas sur le point de changer. Mais à l’approche d’une mi-saison qui va permettre à chacun de faire ses petits bilans de début de nouvelle année, les soldats de Floride ont une fabuleuse opportunité devant eux. Alors que des Wizards en bordel ou un Heat fatigué titubent sur ces deux premiers mois de compétition, le Magic peut se poser sur les bons résultats du début et tenter le tout pour le tout. Cartonner sur le mois à venir, démarrer 2019 dans le Top 8 de l’Est avec un peu de marge, et aborder la trade deadline sans transpiration. Pour ça, il faudra battre les petits avant toute chose. Car s’il faut regarder en arrière dans quatre mois et se demander comment Orlando aurait pu retrouver les Playoffs, assurer cette période pré-break se pointera directement sous notre museau.

Sans être exceptionnel ou dominant, sans faire rêver ou surprendre, le Magic est actuellement dans le ventre-mou de l’Est. Impossible de monter plus haut, mais quid d’une place cimentée, qui permettrait aux fans d’Orlando de retrouver l’excitation de la course aux Playoffs ? C’est l’heure de faire ses preuves.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top