Raptors

Masai Ujiri répond aux déclarations de Kyle Lowry : Les Dinos de l’Amour, la nouvelle série préférée de ta grand-mère

Masai Ujiri Toronto Raptors

Business is business.

Source image : YouTube / Toronto Raptors

Saga du trade de DeMar DeRozan, épisode 94 876. Pour ceux qui auraient lu l’article de mercredi concernant les déclarations de Kyle Lowry : oui, nous sommes allés vérifier le numéro de l’épisode précédent pour que celui-ci soit raccord. Sens du détail et professionnalisme made in TrashTalk. Plus sérieusement, après la sortie médiatique du meneur, Masai Ujiri s’est exprimé dans l’émission The Jump d’ESPN et le président des opérations basket des Toronto Raptors temporise.

Honnêtement, il ne manque plus qu’un générique un peu catchy pour transformer en série à succès des années 90 les aventures en interne des Raptors. De l’amitié, des trahisons, des excuses, des rancœurs… Mais que font les producteurs ? Mercredi, c’était donc Kyle Lowry qui revenait sur le départ forcé de son meilleur ami DeRozan : détaillant les circonstances dans lesquelles il avait appris la nouvelle, il avouait s’être « senti trahi » et décrivait une relation avec Masai Ujiri purement professionnelle, pour le moins distante. Ce dernier répond aujourd’hui sur le plateau d’ESPN et, en bon dirigeant, tempère la situation :

« Il y a deux choses difficiles dans ce business : quand un joueur s’en va, et quand il est tradé. Et dans notre position, nous devons faire ces choses, nous devons les gérer. Dans un trade, il est très compliqué de communiquer avec les joueurs. Nous devons être en contact avec les agents et nous ne pouvons pas aller dire au joueur ‘Oh, tu vas être tradé.’. […] Nous pensions ‘Nous devons changer. Nous devons être meilleurs et gagner’. L’important dans ce jeu est de gagner et de bien traiter les gens. Et honnêtement… que dieu bénisse DeMar. Je n’ai pas agi correctement en le tradant. Si j’ai fait quelque chose de mal, c’est cela. Mais il n’y a rien d’autre.

[Sur sa relation avec Kyle Lowry] Avec Kyle, c’est comme cela depuis que je suis arrivé ici. Nous n’avons jamais eu et nous n’avons pas de confrontation. Je ne lui ai jamais rien fait de mal. Il s’agit juste de ce genre de décisions que nous devons dépasser. Et je sais comment est Kyle, et sincèrement, je l’adore. […] Il donne le meilleur de lui-même, et j’y suis habitué. Il a un grand cœur et je sais que je ne lui ai rien fait de mal. Je ne l’ai pas tradé. Personnellement, les choses sont comme elles sont mais, d’un point de vue professionnel, tu dois comprendre que ce n’est que du business. »

En tant que président des opérations basket, Masai Ujiri se concentre sur le business, le jeu et les résultats. Et ça tombe plutôt bien car c’est exactement ce que l’on attend de lui. D’ailleurs, vu l’excellent début de saison des Toronto Raptors, il est difficile de lui donner tort puisque l’équipe semble plus solide que jamais, plus capable d’aller loin en Playoffs qu’elle ne l’a jamais été. Alors bien entendu, les égos et les hommes sont complexes à gérer. Kyle Lowry mettra encore longtemps à digérer ce qu’il prend comme une trahison du front office. Mais la NBA laisse peu de place aux sentiments et les joueurs, comme le management, le savent. Alors tant que les deux hommes parviennent à se concentrer sur leurs objectifs, le move restera bon. Il s’agirait désormais d’arrêter le drama parce que la principale menace pour une série comme pour un roster NBA, c’est la saison de trop.

On va enfin pouvoir en terminer avec cette histoire, non ? DeMar était triste, Kyle Lowry fait la gueule et Masai Ujiri calme le jeu : tout le monde a compris, on enchaîne sur les parquets. Parce que l’on préfère largement se concentrer sur le jeu des Raptors en ce moment que sur leurs querelles internes. Allez, on se tape une bise et on se tient la main sur le chemin des Playoffs !

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top