Old-School

Le jour où Josh Smith s’est pris pour Dominique Wilkins : un magnifique hommage lors du Slam Dunk Contest 2005

Quand on pense aux Atlanta Hawks, le premier joueur qui vient à l’esprit, c’est Josh Childress Dominique Wilkins. Que ça soit à travers ses cartons offensifs ou ses tomars surpuissants, The Human Highlight Film a marqué l’histoire de sa franchise et a inspiré de nombreux gamins. Parmi eux, Josh Smith, un enfant d’Atlanta qui lui a rendu un superbe hommage lors du All-Star Weekend 2005.

Cette année-là, le Slam Dunk Contest se déroule au Pepsi Center de Denver, ville où il a été inauguré en 1976 par la ABA. Un retour aux sources en quelque sorte, symbolisé par l’utilisation de ballons multicolores comme au bon vieux temps. Cependant, les shorts moule-bite sont restés au placard et la coupe afro du style Julius Erving n’est plus vraiment à la mode. A la place, on a droit aux bandeaux et aux tatouages. Lors de ce concours, un mec va particulièrement briller non seulement par ses grosses qualités athlétiques, mais aussi par sa créativité et son imagination. Il s’agit de Josh Smith, 19 piges et rookie des Atlanta Hawks. Opposé à Amar’e Stoudemire, J.R. Smith et Chris Andersen, J-Smoove donne le ton d’entrée avec un dunk à une main bien sale de la ligne des lancers-francs (ou presque). Il récolte un 45 de la part du jury, composé de Dr. J., David Thompson, Artis Gilmore, George Gervin et Larry Kenon, qui ont tous participé au premier Slam Dunk Contest quasiment trois décennies plus tôt. Smith réalise ensuite une merveille de moulin à vent sur une passe de Kenyon Martin, assis sur une chaise en plein milieu de la raquette. Les juges n’hésitent pas, c’est un 50 ! Grâce à ce tomar, Josh se qualifie pour la finale en compagnie de Stoudemire. Et c’est là qu’il va mettre tout le public dans sa popoche en rendant hommage au grand Dominique Wilkins, présent au premier rang.

« Je n’avais aucune idée de ce qu’il voulait faire. Avant son dunk, il m’a donné un sac avec un maillot à l’intérieur. Il m’a ensuite demandé ce maillot pour dunker, et c’est à ce moment-là que je me suis rendu compte que c’était mon ancien maillot. Quand il l’a enfilé, c’était un sentiment incroyable. Il m’a montré beaucoup de respect en faisant ça. »

– Dominique Wilkins

Josh Smith enlève son maillot floqué du numéro 5 et enfile celui de ‘Nique. Les fans s’enflamment, tout comme Kevin Harlan, Kenny Smith, Charles Barkley et Magic Johnson, qui sont aux commentaires. Bref, tout le monde est séduit par l’initiative, mais il faut désormais assumer. Quand on porte le jersey de l’un des meilleurs dunkeurs de l’histoire de la NBA, il vaut mieux ne pas se planter sous peine de se ridiculiser. Mais J-Smoove sait ce qu’il fait et il va parfaitement honorer la légende des Hawks à travers un smash sponsorisé par The Human Highlight Film. Il s’élance sur le côté droit du panier, prend appel des deux pieds, et lâche un windmill main gauche tout simplement exceptionnel. De la puissance, de la grâce, de l’élégance, tout y est, et du premier coup s’il vous plaît. C’est du Dominique Wilkins tout craché. Encore une fois, Smith décroche la note parfaite. Mais plus que les points, c’est surtout l’impression visuelle qui marque les esprits. Voir un mec taper un tel moulin à vent avec un maillot de ‘Nique sur le dos, ça fait remonter à la surface de nombreux souvenirs datant des années 1980, quand Wilkins se battait avec Michael Jordan pour le titre de meilleur dunkeur du game. Entre la surprise, la nostalgie et l’excitation, les fans viennent de vivre un moment rempli d’émotions. Suite à ce tomar, Josh prend les devants dans le concours, avant de conclure avec un nouveau windmill à 360°. Troisième 50 de suite, it’s over ladies and gentlemen ! A 19 ans, Josh Smith devient le deuxième plus jeune joueur à remporter le Slam Dunk Contest, juste derrière Kobe Bryant (vainqueur en 1997, à 18 ans). Il devient également le troisième Hawk à gagner le concours, après Dominique Wilkins évidemment (1985, 1990), et le nain Spud Webb (1986).

« Je voulais vraiment réaliser cela pour Dominique, les Hawks et la ville d’Atlanta. »

– Josh Smith

Sans aucun doute, cette séquence en hommage à Dominique Wilkins restera dans les mémoires. Avec sa mise en scène et son magnifique moulin à vent, Josh Smith a parfaitement réussi son coup. Depuis, plusieurs joueurs ont tenté la même chose. On pense par exemple à Larry Nance Jr. et Donovan Mitchell lors du Slam Dunk Contest de l’an dernier. Le premier a imité son père avec un maillot des Suns sur le dos tandis que le second a carrément enfilé un jersey de Vince Carter avant de sortir un 360 windmill !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top