Nuggets

La légende Sue Bird intègre le front office des Nuggets : bonne nouvelle pour Denver et pour la NBA

Sue Bird

Une championne pour enfin accrocher les Playoffs ?

Source Image : Youtube

Les Denver Nuggets ont annoncé la venue de Sue Bird, immense joueuse de WNBA, pour compléter leur front office. Néanmoins, la meneuse de Seattle a déjà tenu à préciser qu’elle comptait bien rempiler pour sa 17ème saison dans la ligue féminine. Son arrivée en NBA s’inscrit dans une évolution générale de ces dernières années : le Grande Ligue s’ouvre de plus en plus aux femmes. Pas encore un véritable Girl Power, mais c’est un début.

Sue Bird qui intègre l’organisation d’une équipe NBA, ce n’est pas une totale surprise. Bien plus qu’une simple joueuse, c’est une légende vivante du basket féminin et de la WNBA, avec des stats et un palmarès exceptionnels qui pèsent dans le CV. Préparez-vous, on est parti pour une petite rétrospective. Sue Bird fait ses années de fac à l’Université du Connecticut où elle prend une habitude qui ne la quittera plus : gagner. Et hop, pas encore chez les grandes qu’elle compte déjà deux titres nationaux. Choisie en n°1 par le Seattle Storm durant la Draft 2002, elle y aborde cette année sa dix-septième saison. Vous avez dit « longévité » ? Vous ne croyez pas si bien dire. La native de New York détient le record de matchs joués en carrière (508) et celui des minutes passées sur les parquets (16 173). Mais une légende ne se construit pas seulement sur la longévité, il faut que le talent suive. Et de ce côté-là, Madame Oiseau survole. Vision, intelligence de jeu, détermination, justesse et des stats, encore des stats : leader en nombre de caviars distribués en carrière (2831), troisième en points marqués (6154) et en tir du parking réussis (855), mais aussi cinquième en interceptions (652). Et, pour rappel, elle est encore activité ! Pour ceux qui n’auraient toujours pas saisi la lourdeur de cette carrière, rapide point palmarès (promis, après on ne vous embête plus) : 3 titres WNBA, 11 fois All-Star, 5 fois All-WNBA First Team, 3 fois All-WNBA Second Team et nommée dans l’équipe de la décennie de WNBA en 2006. Time-out, vous pouvez reprendre votre souffle. Personnellement, Sue Bird se réjouit d’une suite logique en accord avec ses objectifs au micro d’ESPN.

« C’est vraiment un contrat parfait, parce qu’ils m’offrent cette opportunité incroyable tout en comprenant que je suis toujours joueuse. J’ai encore une saison, et je me prépare pour cela. C’est, pour moi, le meilleur des deux mondes. […] Je n’ai jamais imaginé pouvoir prétendre à une telle place parce que je continuais à jouer. Je ne pourrais pas vous dire que c’était mon but ultime, mais bien sûr, le coaching ou construire une équipe pour le titre m’ont traversé l’esprit. […] C’est plaisant de faire partie de quelque chose sur le chemin d’une avancée majeure. C’est comme cela que je vois les Nuggets. Il y aura des hauts et bas, comme chaque saison, mais c’est excitant. »

Sue Bird suit l’exemple d’autres joueuses WNBA reconverties dans les coaching staffs ou les front offices de NBA, mais aussi une tendance générale de la Ligue qui tend de plus en plus à s’ouvrir. Tant mieux ! D’autant plus que les exemples précédents semblent, sans surprise, être concluants. On pense à Jenny Boucek, d’ailleurs ancienne coach de Bird à Seattle, actuellement assistant coach à Dallas après un passage chez les Kings de Sacramento, mais surtout à Becky Hamon, également assistant coach à San Antonio, qui a bien failli devenir la première femme GM cet été. Symbole aussi de cette évolution, la récente promotion de deux nouvelles femmes arbitres en NBA. Des succès qui ouvriront certainement la voix à d’autres.

Avant tout, Sue Bird semble être un choix cohérent pour les Denver Nuggets. Une femme qui sent le basket, qui connaît le jeu et son milieu, une femme d’expérience qui a construit sa légende en empilant records et victoires. Une championne pour faire passer un cap à la franchise, et espérer contrer la malédiction qui a privé de justesse le Colorado de Playoffs ces deux dernières saisons.

Sources texte : RealGM, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top