Lakers

Jarrett Jack annonce la réunion d’Anthony Davis, Kevin Durant et LeBron James aux Lakers : planquez-vous

Jarrett Jack

« Et après, je signe aussi pour compléter la légende ! »

Source image : YouTube

On veut bien croire que la NBA est devenue folle, que les transferts et la free agency sont complètement imprévisibles, mais il y a des réalités que l’on imagine difficilement contournables. Vous savez qui se fout des réalités du business ? Jarrett Jack, désormais loin des parquets pros, qui annonce sur Twitter un Big Three ultime l’année prochaine aux Lakers.

Depuis un moment déjà, l’intersaison 2019 a été entourée dans l’agenda de nombreux GM et observateurs. Des agents-libres au calibre All-Star de tous les côtés et une infinité de scénarios imaginables. Parmi ces fins connaisseurs de la Ligue, il en est un, probablement le meilleur, qui se démarque grâce à une théorie solide appuyée par une flopée d’informations obtenues au prix de mois d’enquête en inside… Non, on déconne. C’est Jarrett Jack qui, semble-t-il, a abusé d’une substance encore inconnue et lâche un pétard mouillé dans l’océan Twitter. Plouf.

« Si vous pensiez que la Ligue était en galère, attendez un peu de voir le bordel quand il y aura AD [Anthony Davis, ndlr], KD [Kevin Durant] et Bron dans le même équipe. »

« Tu ne crois pas sérieusement ce que tu racontes ? »

« Dans huit mois, tu peux prendre note. »

Pas beaucoup plus d’infos de la part de JJ, qui tente une prédiction à la Madame Irma. Ce qu’on peut dire en revanche, ce sont les raisons qui laissent penser que de tels mouvements sont peu plausibles. D’abord, le cas Kevin Durant. À vrai dire, c’est la partie la moins folle de ce tweet, déjà creusée par de nombreux analystes. En effet, il y a fort à parier que le Snake décide de tenter sa chance sur le marché des agents-libres. Ce serait même à la fois une cause et une conséquence des récentes tensions entre KD et le reste du vestiaire des Golden State Warriors (coucou Draymond Green). Connaissant le bonhomme, il ne serait pas étonnant non plus qu’il vise un grand marché pour poursuivre sa carrière. Question d’égo, question d’argent. Et cela pourrait matcher avec le cap space encore disponible pour les Lakers sur la saison 2019, mais alors il faudra y mettre le prix. Car quitter les Warriors pour rejoindre LeBron pour un salaire moindre ferait grincer des dents du côté d’Oakland et achèverait définitivement l’image de Kevin Durant.

Ce n’est pas gagné du tout, mais admettons que cela se fasse, pour te faire plaisir Jarrett. Vient alors le cas Anthony Davis, bien plus complexe. La superstar des Pelicans est encore sous contrat jusqu’en 2020, plus une option joueur pour 2021. Dès lors, deux solutions : soit AD force un départ, comme il semble que ce soit la mode en ce moment (quelqu’un a vu le petit Jimmy ou le petit Kawhi ?), soit il faut monter un trade. Pour la première, on voit mal Anthony Davis en arriver à une telle extrémité, et quitter de cette manière la franchise avec laquelle il a découvert les parquets NBA. Quant à la seconde, autant vous dire que les Pelicans vendraient extrêmement cher les plumes de leur franchise player. Et il faudrait écorcher vif le roster des Lakers, ne serait-ce que pour parvenir à un équilibre validant le trade, mais sans garantir un accord.

Jarrett Jack s’ennuie-t-il ? Passe-t-il bien trop de temps sur NBA 2k ? À moins qu’il ait démasqué un plan secret qui orchestrerait la réunion de ces trois immenses superstars. Mais il y a tout de même peu de chances que cela n’arrive. Enfin, on espère parce que sinon, en plus de voir la concurrence en cendres, il faudra aussi admettre que JJ était un génie. Et ça, jamais.

Source texte : NBC Sports

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    18 novembre 2018 à 12 h 13 min at 12 h 13 min

    Ouais aux Lakers y aura KD,Lebron,AD,Kawhi,Carmelo,DMC et pourquoi pas Giannis

    par contre on sait pas ce que salary cap veut dire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top