Pelicans

Fin de la dégringolade chez les Pelicans : Anthony Davis s’énerve (32 points) et les Bulls trinquent

Anthony Davis

« Mmmh, et si je me remettais à jouer ? »

Source image : NBA League Pass

Après six défaites consécutives, la coupe était pleine pour Anthony Davis qui a mis fin à l’hémorragie pour les Pelicans face aux Bulls. The Unibrow claque enfin une performance habituelle et permet à son équipe de repartir de l’avant : victoire 107-98.

Après un beau début de saison avec quatre victoires et une défaite, New-Orleans était parti se balader à l’Ouest pour continuer sur sa lancée. Au final, les Pelicans reviennent à la maison avec cinq défaites dans les valises pendant lesquelles Anthony Davis était soit blessé, soit sur courant alternatif, inutile de préciser que la réaction était attendue au Smoothie King Center avec la réception des Bulls. Chicago sortait d’une belle performance au Madison Square Garden et Zach Lavine est en feu en ce début de saison, il fallait réellement se sortir les doigts pour les hommes de Alvin Gentry. Message reçu cinq sur cinq pour AD qui ressort enfin le mode MVP et offre un récital qui nous avait manqué : 32 points, 15 rebonds, 7 passes, 1 interception et 4 contres, à 54% au tir. Tu vois quand tu veux ! Bien mené par un Jrue Holiday quasiment en triple-double, les Pelicans ont fait longtemps fait la course en tête notamment grâce à une adresse du parking honnête, si on ne prend pas en compte les statistiques de Nikola Mirotic qui s’est lui offert un récital de parpaings avec un 1/8 derrière l’arceau. Peu importe, ce soir, The Unibrow avait envie de se réveiller et de secouer ses coéquipiers pour stopper la dégringolade et ce sont les jeunes Bulls qui en ont fait les frais.

Enlisé dans le ventre mou de la Conférence Ouest, NOLA va pouvoir profiter de ce succès pour lancer une dynamique qui lui permettra de retrouver un rang digne de son statut : celui de Playoffable. Anthony Davis semble débarrassé de ses soucis physiques et retrouve tranquillement sa faculté à se transformer en TGV pour taper du grand sale, il était temps de s’arrêter de froncer du sourcil. La victoire de ce soir n’a pourtant pas été une partie de plaisir malgré une avance de 18 points, la faute à une équipe de Chicago très accrocheuse qui aurait pu agiter le drapeau blanc à tout moment. Les hommes de Fred Hoiberg se sont battus comme à leur habitude et on ne peut que leur tirer notre chapeau. En tout cas, on a vraiment hâte de voir cette équipe emmerder le reste de sa conférence quand elle aura enfin son roster au complet. Les jeunes Taureaux furent vraiment loin d’être ridicules et mention spéciale à Wendell Carter Junior qui sort tout de même avec 17 points et 11 rebonds face à une raquette très dense. Les fans de Chicago ont des raisons d’arrêter de faire la gueule mais dommage pour eux, ce soir, il y a un grand mono sourcil qui voulait rappeler que la course au MVP 2019, ce serait avec lui. On attend la confirmation contre les Suns et surtout contre les Raptors dans une opposition de haut niveau qui permettrait de juger le niveau de AD. Parce que même si sa feuille de stats est balèze, on sent qu’il en a encore sous le pied le bougre, alors tous aux abris.

L’hémorragie de la carotide est enfin stoppée du côté de New-Orleans et c’est Anthony Davis qui s’est occupé de poser le garrot. On attend encore la machine annoncée pour cette nouvelle saison mais il semble que The Unibrow se met tranquillement en marche avant de retaper ses mixtapes habituelles. Pour le bonheur de notre TTFL. 

boxscore

boxscore2

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top