Los Angeles Clippers

Tobias Harris adore les Clippers : rester à Los Angeles et faire le con avec Boban, c’est un peu l’objectif

Tobias Harris
Source image : NBA League Pass

Auteur d’un magnifique début de saison, suffisamment pour qu’on l’imagine en potentiel All-Star, Tobias Harris est un homme heureux. Sous pression, certes, mais suffisamment heureux pour vouloir rester à Los Angeles.

Comment ne pas comprendre Toby, quand on voit la gueule du paysage dans lequel il vit ? Aujourd’hui ailier des Clippers après avoir vagabondé dans quelques franchises, l’ailier voit absolument tous les astres s’aligner en sa faveur cette saison. La production individuelle, sa dernière année de contrat, son entente avec ses coéquipiers, sa relation avec son coach, sa ville, son âge, en bref tout est dirigé vers la good life et Harris veut prolonger le délire le plus longtemps possible. Difficile de lui en vouloir, Tobias tourne à plus de 21 points et 8 rebonds de moyenne, dans une équipe de L.A qui propose un meilleur bilan que le voisin jaune et violet. Oui, cela ne fait peut-être qu’un mois que la NBA a repris, mais ce sont les Clippers qui mènent la course au classement en proposant la campagne à laquelle on s’attendait. Un groupe profond, polyvalent, avec des joueurs motivés, de l’expérience, de la jeunesse, et un meilleur scoreur qui atteint gentiment son prime. Harris n’est plus un enfant, il a 26 piges et s’entend merveilleusement avec ses coéquipiers tout comme avec Doc Rivers. Sa série avec Boban Marjanovic est sur le point de devenir un classique, et même s’il n’a pas du tout l’étoffe d’un franchise player, Tobias sait qu’il est là où il doit être. C’est ce sentiment d’appartenance aux Clippers et cet épanouissement dans le système californien qui donne envie à l’ailier de rester le plus longtemps possible, c’est en tout cas ce qu’il a fait savoir à son management et – entre deux murmures – à Shams Charania de The Athletic.

Le joueur de 26 entre actuellement dans le prime de sa carrière et il souhaite rester à Los Angeles, selon plusieurs sources, lui qui joue actuellement sa dernière année de contrat. Les Clippers ont d’ailleurs résisté à la tentation de l’inclure dans les potentiels transferts entourant Jimmy Butler.

Oui, pour rappel, Jimmy Butler était sur le marché il y a encore peu de temps, lui qui est désormais fouteur de merde professionnel donc reconverti dans un tout autre sport. Plus sérieusement, il va falloir se pencher avec intérêt sur les intentions de Jerry West et Lawrence Frank, les deux plus gros décisionnaires des Clippers, car mine de rien la franchise va avoir pas mal de blé à dépenser l’été prochain, sur un marché où pas mal de stars vont se croiser, et il est hors de question que la team californienne passe entre les bons plans. Ne pas froisser Tobias et tout de même rester attractif, telle est la potentielle posture que les Clippers pourraient avoir en juillet prochain. On imagine assez bien Harris demander un bon gros salaire, et on a peu de mal à envisager que le management local acceptera de faire un effort vu qu’ils auront pas mal de cap space de disponible. Mais entre gros contrat et gros contrat il y a un pas, que Toby et les Clippers vont devoir mesurer ensemble. Combien pourrait demander l’ailier, lui qui réalise sa meilleure saison en carrière pour le moment ? Dans les hauteurs de 20 à 25 millions de dollars par an ? Est-ce déjà trop ? Ou voit-on trop bas en prévision du futur marché ? Autant d’éléments à prendre en compte, avec un Marjanovic qu’il faudra également prolonger pour que la teuf continue.

Sans être un incontestable All-Star, Tobias Harris s’impose comme le meilleur scoreur des Clippers, un ailier en début de prime et qui pourrait faire les beaux jours de Los Angeles dans les années à venir. Maintenant, à quel prix ? Rendez-vous dans quelques mois pour fixer tout ça.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top