Hornets

Charlotte ne change pas de discours : Kemba Walker doit être prolongé, voilà leur priorité

Kemba Walker
Source image : NBA League Pass

Que celles ou ceux qui voyaient Kemba Walker se faire transférer rangent leurs scénarios dans leur sacoche. Vu le discours tenu à Charlotte du côté des Hornets, il y a peu de chances de voir le prof de danse porter un autre maillot cette saison.

Il s’agissait d’une des plus grandes interrogations avant que la campagne ne démarre en Caroline du Nord. Avec un tout nouveau coach, un tout nouveau management, des jeunes à développer, peu de chances d’être compétitif à l’Est et un leader en dernière année de contrat, on se demandait si les Hornets allaient craquer et donc transférer Kemba Walker. La logique derrière ce questionnement était assez simple. Pour un compétiteur comme Kemba, traîner dans les profondeurs de l’Est, ou du moins ne toujours pas connaître l’odeur du second tour des Playoffs, devait être un élément potentiellement important pour que le All-Star décide de continuer sa carrière ailleurs. Et il le sera certainement lors des mois à venir, Walker donnant absolument tout pour que sa franchise atteigne le palier supérieur. Mais plus les semaines passent, plus les chevilles craquent, et plus les Hornets semblent déterminés à conserver leur joueur. En voyant Mitch Kupchak débarquer au poste de grand boss de la team dirigée par Michael Jordan, il était assez tentant d’imaginer le nouveau faire table-rase et donc récupérer un maximum de choix de Draft en échange de sa perle rare, sauf qu’hormis le départ de Dwight Howard et quelques petits ajustements, Kupchak n’a pas l’air de sniffer les offres faites à son meneur sur le marché des futurs agents libres. Mieux encore, les Hornets ont clairement maintenu le même message depuis cet été, et il est tourné vers une prolongation de Walker dans 8 mois.

Les équipes qui se sont intéressées à Kemba Walker cet été ont toutes reçu le même message de la part des Hornets, selon plusieurs sources : la franchise est déterminée à vouloir retrouver les Playoffs, avec Walker en visage principal de l’équipe. Aujourd’hui, Michael Jordan garde un grand désir concernant une prolongation de Walker en tant qu’agent-libre l’été prochain, et plusieurs équipes en NBA l’ont bien compris.

Ce dernier rapport offert par Shams Charania de The Athletic nous confirme donc que, au moment où ces lignes sont écrites, c’est le calme plat autour de Kemba Walker. Pas de rumeurs, pas d’échanges téléphoniques, pas de bruit de couloir qui démarrerait une simple conversation. Alors, bien évidemment, on sait que les choses peuvent aller très vite en NBA. Aujourd’hui propriétaires d’un bilan positif de 6 victoires pour 5 défaites, les Hornets sont sur une bonne vague et peuvent la surfer le sourire aux lèvres. Mais si quelques défaites s’enchaînent et des blessures viennent plomber les plans initiaux du management, que feront Kupchak et Jordan ? Et à plus grande échelle, on peut se demander : est-ce que Charlotte peut tenir ce rythme et retrouver les Playoffs, ce qui donnerait envie à Walker de rester sur place ? Le meilleur marqueur de l’histoire de la franchise a été clair concernant ses intentions, il n’a pas prévu de bouger. Ce qui est plus facile à dire en novembre qu’en juillet, mais on peut comprendre le dragster, lui qui est encore propriétaire d’un des contrats les plus sympathiques de toute la NBA. Si Kemba reste et accepte donc une offre de ses Hornets, celle-ci sera proche du max et représentera donc le plus gros total de dollars qu’il peut espérer toucher. Il est donc aisé de capter son processus actuel. Mais encore une fois, une saison est bien longue, et l’enthousiasme de l’automne peut parfois laisser place à la frustration de l’hiver, qui mène à la réflexion du printemps puis… le mouvement de l’été.

Circulez, y’a rien à voir… pour le moment. Kemba Walker veut rester à Charlotte, les Hornets veulent conserver leur meneur, et on peut les suivre pour le coup : 28 points et 6 passes de moyenne cette saison, c’est ce qu’on appelle du matos de joueur étoilé et qui mérite un nouveau salaire.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top