Raptors

Preview Raptors – Sixers : premier reniflage avant des retrouvailles prévues au printemps

Kawhi Leonard

Choc d’autobus imminent, attention aux yeux.

Source image : NBA League Pass

Sixers de Philadelphie et Raptors de Toronto, deux équipes auxquelles on a promis le podium de la Conférence Est et qui rêvent d’aller fracasser défier du Warrior au mois de juin. La saison est encore très longue mais cette première opposition prévue à la Scotiabank Arena à 0h30 va être l’occasion de s’affirmer comme le prétendant légitime au trône et de sortir les pectoraux. Attention, le choc risque d’être violent ce soir.

Les Raptors sont tombés la nuit dernière contre les Milwaukee Bucks et laissent ainsi la première place de la Conférence à leur adversaire du soir, ainsi que le titre honorifique de la dernière équipe invaincue de la Ligue. Mais qu’importe, la franchise de Toronto a réalisé un début de saison canon et semble avoir fait de cette réception des Sixers une priorité puisque Kawhi Leonard n’a pas fait le déplacement dans le Wisconsin et attend bien sagement qu’on lui amène un ballon pour ses grandes paluches. De son côté, Philadelphie a déjà gagné quatre fois mais s’est incliné contre les Celtics, les Pistons et les Bucks, trois favoris à l’Est et il est grand temps pour les hommes de Brett Brown de s’offrir un gros. Les Sixers seront au grand complet après le retour fracassant de Ben Simmons et un ROY ne sera pas de trop pour se frotter au collectif canadien qui impressionne malgré une vague de départs cet été. Joel Embiid et compagnie n’ont plus le droit à l’erreur et le back-to-back ne sera pas une excuse puisqu’il en est de même pour les Raptors : balle au centre.

Ce premier round entre deux cadors de la Conférence Est devrait offrir son lot de divertissement tant les deux rosters sont compétitifs. Après la fessée reçue lors de l’opening night à Boston, Joel Embiid avait tapé du poing sur la table et on a hâte de voir ce que donne son duel avec Serge Ibaka. L’Espagnol repositionné en pivot par Nick Nurse est un gros défenseur mais il a parfois tendance à laisser le cerveau au vestiaire et il n’en faudra pas tant à Jojo pour sortir son habituel trashtalking qui met du piment dans ces rencontres. Le Camerounais sera bien sûr accompagné de ses jeunes copains qui vont devoir hausser leur niveau de jeu dans l’antre de la Scotiabank Arena qui sera comme toujours chauffée à blanc et à fond derrière son équipe. Si la raquette nous offrira à coup sûr un duel musclé, on aura un œil attentif sur Ben qui balade bien trop souvent son gros gabarit dans la peinture mais qui cette fois, aura un sacré client en défense : Kawhi Leonard. Fraîchement débarqué de San Antonio, l’ailier semble sortir peu à peu de sa dépression qui dure depuis… il a quel âge tiens ? Bref, Kawaï commence à sourire et à donner le sourire à ses nouveaux fans puisqu’en cinq petits matchs, l’ancien des Spurs a prouvé qu’il était un des meilleurs two-way players de la Ligue et sa science de la défense va probablement bien emmerder le ROY 2018. Mais au-delà de Leonard, les Raptors disposent d’autres joueurs capables de défendre sur les autobus de Philly : Serge Ibaka, Pascal Siakam, Danny Green et même Kyle Lowry qui fera sans doute part de son expertise du passage en force. Vous l’avez compris, la clé pour les Sixers et Brett Brown est de casser la défense des Raptors s’ils ne veulent pas passer une mauvaise soirée et s’enfoncer dans le ventre mou de la Conférence. De leur côté, les Raptors vont encore faire parler leur collectif pour répondre au défi physique de Liberty City et s’apprêtent à lâcher leur arme fatale qui semble prendre goût à la vie. Dans tous les cas, ce n’est pas le moment de perdre le Nord à Toronto.

Alors, vous êtes plutôt Raptors ou Sixers ? Une chose est sûre, on se donne rendez-vous ce soir à minuit et demi pour apprécier le spectacle. Et si vous n’êtes pas convaincus, dites vous qu’on verra probablement Joel Embiid tenter de faire sortir Kawhi Leonard de ses gonds qui lui rendra à coup sûr son plus beau regard de blasé. Ça vaut bien tout le café du monde.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top