Pistons

Preview Pistons – Celtics : choc inattendu au sommet de la Conférence Est, duel de rouquins à ne pas manquer

Blake Griffin andre drummond pistons- pari

On va parler chinois quand un roux et La Fouine seront champions à l’Est

Source image : NBA League Pass

Cette nuit nous offre un choc à l’Est chez une équipe toujours invaincue et qui titille les sommets de la Conférence en compagnie des Toronto Raptors. Dirigée par un coach de renom et emmenée par un franchise player en forme de All-Star, cette équipe va encore chercher ce soir à bouffer la concurrence pour continuer à s’affirmer comme un sérieux contender. Non non, on ne parle pas des Celtics mais bien des Pistons !

Il ne reste plus que quatre équipes invaincues dans toute la Ligue : les Raptors, les Bucks, les Pelicans, les Pistons et les Cavaliers. Que ceux qui ont parié sur quatre victoires et aucune défaite de Detroit pour ce début de saison lèvent la main. Bon, certains d’entre vous l’ont sûrement prévu puisque la spéciale locale (tout comme à Orlando) consiste à bien commencer la saison pour finir à la place du con ou du tank. Mais ce début d’année est un nouveau souffle pour les fans du Michigan et pour la première fois depuis longtemps, leur franchise va pouvoir compter sur une raquette ultra-dominante, sur un coach qu’on ne présente plus, Dwane Casey, et sur un dynamiteur en sortie de banc en la personne de Ish Smith. L’équipe est toka et après avoir puni les Sixers dans un match absolument WTF auréolé d’une performance majuscule de Blake Griffin, les Pistons s’attaquent ce soir à un autre gros calibre de sa Conférence : les Boston Celtics. Nous sommes le 27 octobre 2018 et cette affiche fait office de choc au sommet de la Conférence Est, rendez-vous cette nuit à 1 heure du matin à la Little Caesars Arena !

Vous le savez mieux que personne, les Celtics sont les grands favoris pour finir champions à l’Est et aller se frotter aux Monstars de la Baie au mois de juin. Pourtant, la franchise du Massachusetts connaît un début de saison mitigé avec trois victoires et deux défaites dont une qui fait bien tâche contre le Magic à domicile et l’autre contre un sérieux concurrent pour le trône, les Raptors. La mainmise de la bande à Brad Stevens sur la Conférence ne sera visiblement pas aussi facile que prévue quand on voit le départ monstrueux des Canadiens et ce sont bien les Pistons qui pourraient jouer les trouble-fêtes s’ils maintiennent le rythme. Sortant d’un hold-up victorieux à Oklahoma City, les C’s se sont rassurés et vont désormais devoir cravacher pour confirmer leur statut de favoris et de ne pas avancer dans l’ombre des Raptors et Pistons. Car en face, il y a du lourd et dans les deux sens du terme (on ne traite personne de gros).

Choc des cultures ce soir à Detroit entre deux équipes à l’asymétrie parfaite puisque vous avez d’un côté un backcourt flippant avec le duo Irving-Brown et une raquette mobile et légère. De l’autre côté, vous avez un backcourt qui peine à se faire un nom (Jackson-Bullock) mais une raquette de déménageurs ultra complémentaire qui commence à faire claquer les genoux de pas mal de ses concurrents : Blake Griffin et Andre Drummond. A eux deux, les pépères claquent 52,3 points et 28,8 rebonds par match mais ils restent sur deux performances qui hérissent le poil (dont ceux de Andre) puisque le rouquin a placé une perf à 50 points contre Philly et les deux ont foutu 52 points dans la truffe des Cavaliers, pourtant dirigés par le futur COY. En plus d’être dominants dans la raquette, le duo offre de belles alternatives puisqu’ils se mettent à tirer du parking… et bien ! Ce qui rend le travail du défenseur vraiment hardcore, interdiction de leur laisser cinquante centimètres sous peine de se prendre un 3-points ou de manger un dunk dans les dents. Côté Celtics, l’attaque devrait encore se reposer sur les minots et notamment Jayson Tatum qui se positionne de plus en plus comme l’option offensive numéro 1 mais c’est surtout la défense qui va devoir se montrer au niveau pour repartir avec la victoire. La défense collective instaurée par Brad Stevens a fait ses preuves mais on a hâte de voir si le coach laissera son sophomore au poste 4 face à BG et si le vieux Al Horford fera tout le match face à Drummond. Ne soyez pas étonnés si vous voyez Marcus Morris et Aron Baynes gratter près de 30 minutes de jeu ce soir pour tenter de limiter les folies des Pistons qui miseront encore tout sur leur raquette. On devrait en tout cas se régaler devant une opposition entre deux coachs qui n’en finissent plus de battre le fer (Brad, c’est l’heure de te venger) et un duel de rouquins costauds entre Baynes et Griffin, sans oublier Gordon Hayward. Rendez-vous ce soir pour voir qui finira roux avant et qui finira roux arrière.

La Conférence Est nous offre nombre de chocs au sommet cette saison, pour notre plus grand plaisir. Battus par les Raptors, les Celtics se doivent de se faire respecter et d’aller titiller ces Pistons qui épatent dans le sillage d’un Blake Griffin qui va vite se retrouver au All-Star Game. Cette saison pourrait être la bonne pour Detroit car une impression se dégage au fur et à mesure : Motor City en a sous le capot. Avouez, c’est Ford comme jeu de mots.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top