Documentaires

Magnifique : le documentaire Vice Sports sur le basket en France, hommage à une nation bien orange

Dans le cadre de sa série « The Way We Ball« , la maison Vice Sports s’est stoppée cette semaine sur le pays hexagonal : zoom sur le riche patrimoine du basket en France, en passant par hier et en regardant vers demain.

Produit par Christine de la Rosa et raconté par A$ap Twelvyy, cet épisode a de quoi vous donner un doux sentiment de fierté et de patriotisme en voyant ce que le basket français a pu proposer, propose aujourd’hui et va bientôt proposer. Dans le style typique des documentaires Vice Sports, on retrouve une touche à la fois très humaine dans une approche très globale de ce que le sport de la balle orange représente dans notre pays, entre la riche tradition de la pratique féminine, la puissance de la formation tricolore, et le réservoir de talents de demain symbolisé par Sekou Doumbouya. Attendu dans le Top 10 de la prochaine Draft, le phénomène de Limoges est un des nombreux intervenants sur ces 20 minutes de présentation, aux côtés de Frank Ntilikina, Boris Diaw, Sylvie Manac’h (directrice du YMCA parisien où se situe le plus vieux terrain de basket au monde), Marine Fauthoux, Tahar Assed-Liegeon (directeur de l’INSEP), et d’autres personnes venues raconter leur rapport avec le basket en France. Mine de rien, en voyant le nombre de licenciés augmenter, les joueurs qui cartonnent en NBA, l’engouement autour du Quai 54 et les résultats lors de certaines compétitions internationales, l’Hexagone est un pays qui a fait du ballon orange un de ses enfants les plus chéris. La question n’est plus de savoir comment l’implanter, mais plutôt comment le faire exploser sur le devant de la scène. Et en présentant les stars locales de demain, Vice Sports ne nous donne qu’une seule envie : celle de sortir le béret, mettre du Aznavour à fond et tartiner du Cantal sur une baguette bien fraîche.

Les visiteurs ont tapé :

3 Commentaires

3 Comments

  1. Jean-Jacques Bonsens

    24 octobre 2018 à 9 h 47 min at 9 h 47 min

    > Le Cantal est un fromage à pâte pressée… C’est franchement difficile à tartiner (j’avoue n’avoir jamais pris les 2-3 heures nécessaires pour y arriver). De plus, une baguette fraîche ne va pas aider à ramollir la pâte.
    > Perso, je trouve qu’Aznavour ne s’écoute pas bien avec du Cantal en bouche

  2. Nohan

    24 octobre 2018 à 19 h 37 min at 19 h 37 min

    Enfin quelqu’un de sensé ! Le cantal jamais avec Aznavour.

  3. LostDreamer

    25 octobre 2018 à 2 h 52 min at 2 h 52 min

    Belles images ce reportage, par contre qu’est-ce que j’ai grincé des dents en réalisant que l’entraîneur des U17 féminines est incapable de faire une phrase simple en anglais sans que la nation entière soit ridicule. Après ce qui me rassure c’est que c’est destiné à un public qui pense que le camembert vient de Marseille et que l’Italie est une région du sud…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top