Bulls

Sortez le tank chez les Bulls : blessure au genou pour Kris Dunn, 4 à 6 semaines d’absence à prévoir

Kris Dunn

« Qui est dans la merde ? »

Source image : NBA League Pass

Alors qu’il venait à peine de rejoindre les siens pour participer à son premier match de la saison, Kris Dunn a appris une bien mauvaise nouvelle : le meneur des Bulls sera absent jusqu’en décembre, à cause d’un pépin au genou.

Dans le genre karma bien pourri et qui vient tabasser deux jeunes stars locales, on sait y faire à Chicago. Déjà qu’il y une certaine habitude qui traîne dans la région quand on voit des gars prometteurs finir à l’infirmerie (coucou Derrick), le dernier combo fait sacrément mal au moral des fans de l’Illinois. En effet, après avoir compris que le début de nouvelle saison se ferait sans Lauri Markkanen, les Bulls viennent d’apprendre que leur mène ne pourrait être dirigée par Kris Dunn pour les 4 à 6 prochaines semaines. Blessure au genou, c’est ballot pour le dragster qui venait de gérer sa première rencontre de l’année à Dallas. Une défaite, une parmi tant d’autres à venir, alors que Zach LaVine était chaud bouillant pour la troisième soirée de suite. Là où on a forcément de la peine pour Dunn, c’est sur le point suivant. Dans une année importante de sa carrière, puisqu’il pourra notamment toucher une prolongation contractuelle l’été prochain si son management souhaite construire son avenir avec lui, Kris avait besoin d’être épargné par les visites à l’infirmerie. Ce qu’il fallait, c’était une saison pleine, sans emmerde, et avec un gros feu vert à la mène dans une franchise sans véritable aspiration au mois de mai. Enfin, en référence aux Playoffs hein, pas à la loterie de la Draft.

Maintenant, avant de démarrer nos petites histoires de rotations, on est aussi content pour la famille du jeune meneur, puisque Dunn vient d’être papa et il aura donc pas mal de temps à passer avec son nouveau-né. On en connaît une qui doit célébrer en silence quand daddy a le dos tourné. Mais plus sérieusement, Fred Hoiberg va devoir s’ajuster en l’absence de son meneur titulaire, et cela pourrait vite partir en couilles à Chicago. Déjà que les trois premiers matchs ne sont pas jojo, regarder le banc des Bulls et réaliser les options secondaires à la mène a de quoi filer la frousse à un paquet de monde. Cameron Payne ? Tyler Ulis ? Ryan Arcidiacono ? Shaquille Harrison qui vient d’être signé ? Pas un seul garçon capable de jouer à un niveau de titulaire en NBA, ce qui pourrait aussi faire pivoter LaVine vers un rôle d’arrière-créateur, un peu comme ce que les Spurs doivent vivre actuellement avec DeMar DeRozan. Chaud comme une marmite, Zach peut tout à fait récupérer davantage de responsabilités en attaque, mais attention car le marsupial a plutôt tendance à jouer pour lui plutôt que pour autrui, et là il faudra apprendre à gérer l’attaque de toute une franchise. Sinon, démerde totale avec les options sur le banc, et là il faudra remplir le stock de Smecta pour ne pas finir les soirées en se serrant le ventre.

On se retrouve pour le mois de Noël ? C’est triste, mais telle est la réalité qui est imposée à Kris Dunn aujourd’hui. Et quelque part, celle qui est aussi imposée aux fans des Bulls. Courage, les copains.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top