Bulls

Zach LaVine est en feu, à l’inverse des Bulls : la team Conclusions Hâtives évoque déjà le All-Star Game

Zach LaVine

Charlotte est encore loin, mais on assiste à un début de métamorphose à Chicago.

Source image : NBA League Pass

Le début de saison des Bulls n’est vraiment pas terrible, c’est même un euphémisme. Après trois rencontres, le bilan de Chicago est de trois défaites, dont certaines sur le fil. Mais dans cette déception, un joueur sort clairement du lot : Zach LaVine. L’arrière est à 32,3 points de moyenne en ce début de saison, de quoi commencer à parler de lui pour le All-Star Game ?

Pour ce qui est du match des étoiles, calmons-nous. Mais tout de même, quel début de saison ! Avec son nouveau statut à assumer, tout le monde attendait de Zach LaVine qu’il franchise un vrai cap pour devenir le vrai leader offensif des Bulls (la défense on y arrive). Malgré les défaites, les taureaux ont été dans la course lors deux dernières rencontres et tout cela grâce aux performances XXL de leur arrière. Ce qu’il manque pour une première victoire ? De la défense, certes c’est le cas pour à peu près tout le monde dans la Ligue actuellement, mais si le double vainqueur du concours de dunk mettait autant d’énergie qu’en attaque dans son jeu défensif, alors il deviendrait automatiquement un patron de la Conférence Est et montrerait l’exemple à Jabari Parker… Avec son nouveau contrat à 78 millions de dollars sur 4 ans, le jeune homme devait absolument confirmer cette nouvelle position dans l’Illinois, et il le fait superbement bien pour le moment avec trois performances qui montrent tous ses progrès au scoring et à la passe même si ce n’est pas encore du niveau des meilleurs, voire moyens de la Ligue. Ce qui est frappant lors de cette première semaine, c’est la régularité avec laquelle il est parvenu à obtenir une moyenne de 32,3 points (deuxième NBA), 3,7 rebonds et 2,7 assists à 61,8% au tir et 45% du parking. Terminés les pics à 40 pour redescendre dans les 10 le lendemain. Ce n’est bien sûr que le début et les défenses adverses vont avoir le temps de s’ajuster, mais il tire pour l’instant dans le mille avec très peu de trous d’air à l’adresse, de quoi donner le ton pour sa saison.

Sans peur. Voilà comment définir le jeu de LaVine lors des trois premiers matchs de son équipe, lui qui prend des tirs à 3-points contestés que cela soit en sortie de dribble ou en catch and shoot avec une telle insouciance que tout rentre comme pour féliciter sa prise de risque. Cette réussite de loin pousse les défenseurs à le coller encore plus et donc à libérer des espaces pour driver jusqu’au cercle. Et avec tout l’athlétisme qu’on lui connait, ça termine soit en énorme dunk soit en finition jamais facile, mais toujours maîtrisée et pleine de grâce. Témoins  de cette métamorphose, les fans les plus ambitieux de la Windy City osent déjà prononcer les mots de All-Star Game. Si ses statistiques actuelles sont évidemment dans les standards pour se retrouver à Charlotte en février prochain, encore va-t-il falloir conserver ce niveau durant les trois prochains mois tout en gagnant plus de match pour ne pas être éliminé sur le critère des résultats collectifs. Mais les wins viendront avec plus de sérieux défense et beaucoup de sueur laissée sur le parquet. Parce que c’est bien beau de planter 30 points par match mais si ton adversaire direct en fait autant l’utilité collective est proche d’être nulle. Pigé Zach ?

Cette série folle va-t-elle continuer pour Zach LaVine ? On le lui souhaite et on l’espère surtout pour les Bulls, car sans les performances de leur franchise player, les matchs auraient tous été perdus avec beaucoup plus de points d’écart…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top