MIP Rankings

Quel joueur sera la Meilleure Progression de l’année 2018-19 ? La rédaction donne son avis !

Zach LaVine

Une fois de plus, avantage Zach LaVine.

Source image : SportingNews

Avec une saison NBA 2018-19 qui va démarrer dans quelques heures, il est important d’envoyer ses pronostics sur tous les trophées qui sont distribués en fin d’année : tout de suite, on se penche sur la Meilleure Progression de l’année 2018-19 !

Et d’ailleurs, comme d’habitude, vous connaissez le principe : le but est de partager tous ensemble nos avis, pas uniquement les catapulter pour ne rien avoir en retour. On attend donc vos propres votes, avec votre petit texte et ce qui vous rend sûr et certain de votre choix. Sans plus attendre, voici les génies du jour.

___

David : D’Angelo Russell

Je croyais déjà fort en lui l’an dernier mais son physique lui a joué des tours. Le mec a du talent plein les mains et une grosse confiance en lui. À Brooklyn, il n’y a pas des masses de joueurs qui ont le potentiel pour être dès aujourd’hui le franchise player, il n’a donc pas trop de concurrence sur ce sujet. Et comme le collectif est bien mis en place par Atkinson, le cadre est parfait pour un meneur de la trempe de D-Lo qui arrive en fin de contrat rookie et qui sera donc agent libre restreint cet été. Le cocktail idéal pour envoyer 20 pions, 5 rebonds et 7 passes qui pourraient bien être synonymes de MIP.

Ben : Myles Turner

La boule de cristal était cassée alors on va faire confiance aux déclarations du petit. Décevant la saison dernière, le pivot annonce son objectif pour sa quatrième année dans l’élite : le All-Star Game ou rien. Et si on a bien retenu une chose de la dernière saison, c’est qu’il fallait croire les Pacers. J’avais déjà donné son nom il y a un an en pensant qu’il pouvait devenir le nouveau leader de cette équipe, Victor Oladipo s’est accaparé ce rôle mais il reste une belle place de lieutenant disponible à côté de lui. Pas dégueux pour un gamin de 22 piges.

Alexandre : Dante Exum

Il entre dans sa cinquième saison mais il n’a que très peu joué l’an dernier et a une saison blanche dans les jambes en 2015-16. Le Jazz croit en lui et l’a prolongé pour 3 ans cet été. Le combo-guard australien va plus jouer cette saison. Avec son talent et ses aptitudes athlétiques, Exum est le sixième homme dont Quin Snyder a besoin et il aura sa chance dans ce rôle. S’il la saisit, il peut devenir un gars jouant 25 minutes en sortie de banc pour 15 points, 3 ou 4 rebonds et 5 passes déc. Je vous laisse aller checker ses lignes de stats des deux dernières saisons et me dire si Exum n’a pas un bon profile de MIP !

Giovanni : Brandon Ingram

C’est enfin l’année de l’explosion pour bae. L’arrivée de LeBron va évidemment révolutionner les Lakers, et quoi de mieux qu’un génie pareil pour vous faire progresser. Brandon chéri va profiter des conseils du King, de la place qu’il fait sur un parquet, et des passes décisives du patron. Le style reste dégueulasse, mais quand Brandon tournera en 21/6/5, je vous jure que sa maigreur, ses veuchs et son corps désarticulés passeront au second plan. Petite mention à Kyle Kuzma mais le côté all-around du mini-Giannis l’emporte.

Nathan : Brandon Ingram

Avec toute la hype autour des Lakers évidemment grâce à l’arrivée de LeBron, Brandon va profiter de tous les espaces créés par le King et augmenter largement ses stats. Même en mode carrière sur NBA 2K, le mentor de Ingram, c’est BronBron. Il va forcément apprendre cette saison, voilà pourquoi j’en fais mon favori pour le titre de MIP !

Théophile : Jamal Murray

La troisième année sera l’année de l’explosion pour le meneur des Denver Nuggets. Derrière un Jokic dominant, le Canadien a les armes pour aider la franchise du Colorado dans sa quête devenue pressante : retrouver les Playoffs. Passé de 10 points de moyenne à 16,7 l’an dernier, le meneur n’en finit plus de développer et prendre confiance en ses qualités offensives. Doté d’un sacré handle et d’un shoot à 3-points qui fait mal, le gamin a également démontré son sang-froid et sait répondre présent dans les moments clutchs. C’est le moment de passer au-dessus des 20 points de moyenne, s’affirmer un peu plus à la passe et de planter du grand buzzer beater. On parle beaucoup d’Andrew Wiggins, mais l’espoir Canadien s’appellerait bien Jamal Murray.

Pierre : Nicolas Batum

Ce trophée est à mon avis un des plus durs à pronostiquer, je pense en premier lieu aux noms que vous avez cité : Ingram, DLo, Lavine, voire Aaron Gordon ! Mais je vais me faire un petit kiff et sortir une wildcard : NICO BATUM ! Et pourquoi pas ? Depuis son arrivée à Charlotte, notre Batum national est un peu utilisé à droite et à gauche dans des registres qui ne sont pas forcément les siens. Et si avec James Borrego, et au côté de TP, un Nico healthy nous sortait sa meilleure saison en carrière statistiquement parlant et que les Hornets allait en Playoffs ? Pas le pari le plus sûr, mais en tout cas ce serait magique.

Bastien : Zach LaVine

On va partir sur la base du scoring cette année, en faisant confiance à Zach pour nous régaler du côté de Chicago. Enfin libéré par les soucis de santé, enfin récompensé avec une belle prolongation contractuelle, le marsupial des Bulls n’a pas prévu de traîner trop longtemps à l’écart des meilleurs scoreurs à son poste. S’il aura encore pas mal de soirées en mode montagnes russes, la simple élévation de son scoring devrait suffire pour qu’il apporte un peu de bonheur aux fans de sa franchise : 17 points de moyenne l’an dernier, on passe à 23 et on chatouille gentiment la concurrence pour un spot au All-Star Game. Ce sera court pour le match des étoiles, mais Chicago a bien fait de le prolonger cet été.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top