Grizzlies

D.J. Stephens de retour chez les Grizzlies : direction Memphis pour le Marsupilami officiel de la NBA

Marsupilami
Source image : YouTube

Alors que certains ont pu l’apprécier récemment sur l’Hexagone, d’autres l’ont connu il y a déjà quelques temps en NBA : D.J. Stephens va retrouver ses Grizzlies, pour le plus grand bonheur des fans de Memphis.

Goodbye Le Mans, bonjour Tennessee ! En voilà un, de trajet, qu’on ne peut pas mentionner souvent et qui sera pourtant observé de près par celles et ceux qui suivent les potes de Marc Gasol au quotidien. Stephens, qui est devenu champion de France avec le squad de la Sarthe il y a quelques mois, rêvait toujours de NBA et se réservait justement la possibilité de rejoindre la Grande Ligue au cas où une main lui serait tendue. En France, on avait pu en profiter avec abondance, D.J. montrant ses qualités athlétiques inhumaines sur un circuit… humain. Les fanas de Dunk Contest avaient même nettoyé leur propre bave à l’hiver dernier, lorsque le kangourou avait explosé la compétition et la concurrence en enchaînant les merveilles balle en main. Finie l’aventure en France, du moins pour le moment, puisque les Grizzlies ont fait signer un contrat two-way au Marsupilami. Pour rappel, les contrats two-way permettent aux joueurs de passer du temps à la fois en G-League et dans l’équipe principale de la franchise, certains validant leur pige pour ensuite obtenir un contrat garanti. Les Grizzlies étant 15 joueurs sous contrat aujourd’hui, il fallait utiliser un des deux slots réservés aux two-ways pour rapatrier l’athlète.

C’est donc une nouvelle tentative qui sera offerte à Stephens, après plusieurs essais qui n’ont malheureusement rien donné. De Miami à Dallas en passant par New Orleans, Milwaukee ou Cleveland, D.J. n’a pas pu verrouiller sa place en NBA et c’est donc sur l’Hexagone qu’il a voulu montrer ses progrès. Une saison pleine, ponctuée par une Summer League jouée… avec les Grizzlies cet été, le staff du Tennessee appréciant le boulot réalisé par le bonhomme. Il faut dire que cela fait quelques temps que Stephens est dans le radar des oursons. Déjà présent à Memphis pour la Summer League de 2016, l’animal avait surtout réalisé tout son cursus dans l’université locale et était donc un nom connu des rues de la ville d’Elvis. Pendant un court moment, Vince Carter et D.J. Stephens cohabitaient dans la même ville, autant dire que les arceaux étaient sous protection rapprochée. Et c’est là que la nouvelle tentative de ce dernier pourrait être kiffante. En effet, comme on a pu le voir pour un avion comme Derrick Jones Jr, le Dunk Contest en NBA est une grosse plateforme sur laquelle montrer toutes ses qualités. Et si Stephens est appelé par la Ligue pour embrasser l’horloge des 24 en février prochain…? Autant dire que son nom va faire le tour du monde, et pas seulement Le Mans. On croise donc les doigts pour lui, afin qu’il montre à ceux qui ne l’auraient pas encore vu en action à quel point la gravité n’a toujours pas eu d’effet sur son corps.

On a rarement été autant motivés pour voir un homme participer au Dunk Contest. Si D.J. Stephens y va, on sait très bien à quoi s’attendre, mais les caméras du All-Star Weekend 2019… clairement pas.

Source : The Athletic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top