Magic

Evan Fournier devrait retrouver son poste d’arrière cette saison : retour à la normale pour Vavane après une petite pige à l’aile

evan fournier

Retour à l’arrière pour aller chercher les 20 points par match ? On signe rect-di.

Source image : NBA league pass

S’il y a bien un petit rayon de soleil ces dernières saisons à Orlando, c’est bien Evan Fournier. Année après année, le Français a progressé et est devenu le leader offensif de la franchise. Alors qu’il s’est décalé sur le poste 3 la saison dernière, on revient aux basiques cette année avec Steve Clifford sur le banc : Evan va retrouver son poste d’arrière. 

On est loin de s’emballer pour Orlando, mais on est loin de la catastrophe. Nouveau coach, le retour d’un freak (Isaac) et l’arrivée d’un nouveau (Bamba), il y a encore une fois moyen de créer quelque chose d’excitant. Et tous ces changements vont avoir un impact sur Evan Fournier, le meilleur scoreur de la franchise depuis deux saisons maintenant. La saison dernière, sous les ordres de Frank Vogel, le frenchy s’est décalé sur le poste d’ailier 89% du temps, un choix assez logique dans la NBA actuelle et qui permettait à Aaron Gordon de retrouver son poste d’ailier-fort. Le résultat est plutôt convaincant, avec des stats en légère hausse, même chose pour les pourcentages. Mais celui qui en le plus profité, c’est bien Gordon qui s’est éclaté au poste 4 toute la saison. Mais finies les expériences désormais avec Steve Clifford sur le banc, Evan Fournier va redevenir arrière à plein temps, sa position préférentielle. Et à l’entendre, il a l’air assez emballé de cette décision prise par le nouveau coach.

« Ça dépendra de l’équipe adverse, parfois ça n’aura pas vraiment d’importance quand il y aura en face deux arrières. Mais pour certaines équipes qui ont un vrai ailier, ça sera différent pour moi. Mais quand je joue arrière, je cours après mon adversaire derrière des écrans, mais je pense avoir un avantage car je suis généralement plus costaud. J’ai toujours pensé qu’arrière était ma position, mais je jouais ailier car l’équipe en avait besoin. »

Pour Vavane, c’est clairement une bonne nouvelle. Comme il le dit, c’est son poste naturel, aucune raison de le voir galérer. Le problème se situerait peut-être pour ses coéquipiers. On en a parlé un peu plus tôt, on pense évidemment à Aaron Gordon. La question est de savoir quel poste il occupera cette saison. On se rappelle qu’il a été décalé poste 3 par Frank Vogel il y a deux ans et que ça n’a pas été un très grand succès. Au contraire de la saison dernière, pendant laquelle le dunkeur fou s’est bien plus imposé dans la raquette, son contrat décroché cet été n’étant pas un hasard. Steve Clifford va-t-il décider de continuer sur cette lancée pour ne pas trop gêner son joueur fraîchement prolongé ? Ou va-t-il le décaler à l’aile pour installer Jonathan Isaac en 4 ? Chaque option a ses points positifs et négatifs et on risque de voir pas mal de cinq différents encore une fois cette année (27 starting lineups la saison dernière). D’un côté, tu assures une bonne continuité avec Gordon et tu le mets dans les meilleures conditions pour continuer à performer, une décision normale pour un gars payé 21 millions l’année. De l’autre, tu lances dans le grand bain un de tes jeunes talents qui a déjà une petite saison de rodage en NBA (malgré les blessures). Le sort de Vavane est scellé, mais il faut patienter pour connaître celui de Gordon et d’Isaac.

Une bonne nouvelle donc pour Evan Fournier, qui va pouvoir atteindre sa vingtaine de points sur son poste préféré. Reste à savoir les choix de Clifford concernant les autres postes, surtout ceux d’ailier et d’ailier-fort. Plutôt Terrence Ross et Aaron Gordon ? Ou Gordon et Jonathan Isaac ? Début de réponse dans deux semaines. 

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top