Hornets

Cody Zeller pivot titulaire des Hornets cette saison : maintenant, qui préférer entre Willy et Kaminsky ?

Willy Hernangomez
Source image : YouTube

On se posait pas mal la question ces dernières semaines, on a eu un début de réponse sur la pré-saison des Hornets : Cody Zeller devrait être le pivot titulaire à Charlotte… mais qui faire jouer derrière lui ?

C’est enfin la libération pour le grand Zeller. Une saison cauchemardesque après deux années encourageantes, le déménageur et accessoirement frère de Tyler peut enfin recommencer à jouer au basket sans se prendre la tête, sans se demander si son corps va péter un plomb au moindre moment. Depuis ses débuts, Cody avait montré toute son importance à Charlotte, notamment en défense et sur un jeu offensif aussi simple qu’efficace. Pas de fioritures chez les Zeller, on est là pour faire les choses proprement. Seulement, avec 33 matchs seulement l’an dernier et Dwight Howard devant lui, le projet CZ en pivot titulaire avait du mal à tenir. Jusqu’à ce que le vent tourne, que le management change, le coach aussi, et qu’un sourire s’affiche sur le blondinet. Propulsé titulaire dans la raquette des Hornets, Cody semble assuré de pouvoir démarrer chaque rencontre dans le cinq majeur de sa team. Une vraie belle opportunité pour lui, et une vraie délivrance quand on sait les galères physiques vécues par ce dernier (98 matchs loupés en 4 ans). Le débat, qui était donc encore vif en plein mois de septembre dans la Caroline du nord, ne semble plus avoir lieu d’être. Ce sera Zeller en bas, point barre. Et si la pré-saison a confirmé cela, les rotations de James Borrego ont forcément attiré l’attention de nombreux observateurs, qui se posent désormais une toute autre question.

C’est qui, le back-up de Cody ? D’instinct, on a envie de dire Frank Kaminsky. Drafté il y a trois ans, le géant au bandeau a trouvé sa place dans son équipe et semble être une assurance dans un registre prisé : faire la taille d’un lampadaire et savoir tirer de loin. On parle quand même de 38% de réussite derrière l’arc l’an dernier, chez Frank the Tank. Le problème ? C’est que le garçon était la came de Steve Clifford, son ancien coach, ce qui ne semble pas être la même pour Borrego le nouveau. Débarqué de San Antonio, l’entraîneur des Hornets est en train de jongler entre Frankie et Willie pour donner des minutes à l’intérieur. Hernangomez, qui est arrivé en milieu de saison l’an passé, n’est clairement pas le même type de joueur pour Charlotte, mais il représente un profil intéressant quand on voit son talent. Scoreur doué, pivot bourré de fondamentaux, l’Espagnol manque de discipline mais s’il trouve son rythme il pourrait retrouver le shine qu’il avait chez les Knicks, lorsqu’on voyait bien le barbu devenir une arme létale aux côtés de Porzingis. D’où, pour résumer, ce débat qui est désormais ouvert sur les minutes en provenance du banc des Hornets. Kaminsky, ou Willy ? Le premier pourrait vite squatter le marché des rumeurs et des transferts, car le management sait qu’il pourra récupérer davantage en échangeant Frank qu’Hernangomez. Maintenant, quelle est la stratégie globale de Charlotte sur sa et ses saisons à venir…?

Sans faire de bruit, le secteur intérieur des Hornets pourrait être sujet à quelques frictions, entre des joueurs qui pourraient se départager chacun à leur façon. Faites votre choix, il faudra trancher bientôt.

Source : Charlotte Observer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top