Nuggets

Objectif All-Star Game pour Nikola Jokic : le Joker veut garder son sourire jusqu’au mois de février

Quin Snyder

Nikola Jokic annonce la couleur, il veut devenir All-Star.

Source image : Youtube

Après seulement trois saisons en NBA, Nikola Jokic est déjà l’un des pivots les plus complets de la Ligue. A 23 ans, sa carrière ne fait que commencer mais il n’hésite pas à afficher des ambitions élevées pour la saison à venir.

A l’occasion du Media Day, le franchise player des Nuggets n’y est pas allé par quatre chemin au micro de Nick Kosmider de The Athletic, affichant sa détermination pour la suite de sa carrière.

« Personnellement, je veux être un All-Star. Pour l’équipe, l’objectif est de remporter le championnat. Avant les grands objectifs, il y en a des plus petits, mais ceux-là sont mes deux grands objectifs. »

Voilà qui annonce la couleur, Jokic ne peut être plus limpide dans ses ambitions ! Mais soyons honnêtes, devenir All-Star à 23 ans, en jouant pivot à l’Ouest, dans une équipe absente des Playoffs depuis cinq ans et qui a fini à la place du con en 2018… il va falloir mieux faire. Car on le sait, la sélection d’un joueur pour le match des étoiles ne dépend pas uniquement de ses performances individuelles, elle dépend aussi des résultats de son équipe. C’est ce qui a notamment permis à Goran Dragic d’être sélectionné l’an dernier.

Pour l’aider dans sa quête, Denver dispose d’une équipe tout à fait capable de faire son trou dans la Conférence Ouest. L’ossature de la saison dernière est restée quasiment intacte – si on passe le départ de Wilson Chandler pour Philadelphie – alors qu’Isaiah Thomas et le rookie Michael Porter Jr. viendront apporter leur pierre à l’édifice si les blessures les laissent tranquille. De plus, nous en parlions hier, Paul Millsap est de retour à 100% de ses moyens. Le roster du Colorado, emmené par Michael Malone, a de quoi chambouler la hiérarchie, à condition de repartir sur les mêmes bases que celles de leur fin de saison. Car il faudra figurer dans les playoffables, voire dans le top 6 pour permettre au Joker de prétendre légitiment à aller planter du dunk à Charlotte, le 17 février 2019. Cela tombe bien, les Nuggets ont affiché leurs ambitions : gagner le titre.

Même en cas de réussite collective du côté de Denver, Nikola va devoir hausser son niveau de jeu afin de dépasser la concurrence. DeMarcus Cousins ne reviendra pas tout de suite, ou du moins pas à son meilleur niveau (ce serait cool, pour l’intérêt de la saison). Il y a donc un spot disponible pour un big man à l’Ouest. Si certains joueurs sont quasiment déjà assurés d’y aller, Anthony Davis par exemple, il y a bien une carte à jouer pour le Serbe. La Conférence Ouest ne manque pas de pivots dominants, tels que Steven Adams, Clint Capela ou encore Michael Beasley et JaVale McGee, mais ces joueurs sont des travailleurs de l’ombre, des big men à l’ancienne ou rien de tout cela. On le sait, le All-Star Game est un show qui nous régale chaque année : gros tomars, alley oops, tirs improbables, passes venues de l’espace, tout est fait pour nous en mettre plein la vue. Là-dessus, le Serbe a une longueur d’avance. Tout en étant très efficace, il a le sens du spectacle par sa mobilité, ses tirs longue distance ou ses passes no-look. Il enchaîne aussi les triple-doubles sans oublier de régaler les fans par des gestes de grande classe. L’an dernier, The Joker avait une très belle ligne de stats : 18,5 points à 49,9%, 10,7 rebonds, 6,1 assists, 1,2 interception et 0,8 contre, sans oublier un très correct 39,6% derrière l’arceau. En comparaison, l’opportuniste Cousins cumulait 25,2 points à 47%, 12,9 rebonds, 5,4 assists, 1,4 interception et 1,2 contre. Le cousin est plus efficace au rebond et au scoring, mais n’oublions pas qu’il s’agit sûrement du pivot le plus dominant de la Ligue avant qu’Achille Talon ne décide de s’en mêler bien sûr. Si Nikola repart sur les mêmes bases que celles de la fin de  saison dernière, tout en améliorant légèrement sa ligne de stats tout en nous régalant avec son QI basket, il aura peut être son nom dans les discussions. Si Denver décide de mettre le feu à la Conférence, les Nuggets n’en seraient que plus croustillants et mettraient leur pivot dans de meilleures dispositions, pour au moins figurer parmi les remplaçants. Après tout, pourquoi pas ?

A l’aube d’une quatrième saison dans l’élite, à seulement 23 ans, Nikola Jokic a les armes pour au moins intégrer la discussion du All-Star Game. En cas de grosse première partie de saison, et d’un bilan digne d’un prétendant aux Playoffs, on pourrait voir The Joker débarquer à Charlotte avec un grand sourire. Christopher Nolan aime ça. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top