Pistons

Bad trip pour les Pistons : Reggie Jackson n’a pas pu jouer sur le terrain pendant tout l’été…

Reggie Jackson
Source image : NBA League Pass

Ce soupir que vous entendez ? Ce sont les fans des Pistons, qui découvrent un nouvel épisode de la saga Reggie Jackson. Après deux récentes saisons flinguées par les blessures, le meneur de Detroit est loin d’aborder sereinement la prochaine…

Combien de fois faudra-t-il le répéter, le pleurer, le crier dans les rues de Motown. Toujours pas de meneur titulaire chez les Pistons ? Toujours pas de quoi envisager quelconque remontée vers les sommets. Il y a deux ans, on s’en souvient encore, Reggie Jackson était une des révélations de la Conférence Est. Quasiment 19 points et 6 passes de moyenne pour une équipe de Detroit de retour en Playoffs, on avait en lui un potentiel meneur solide côté Pistons sur qui se baser à l’avenir. Sauf que l’avenir, tristement, s’est transformé en cauchemar pour Reggie et son équipe. D’abord 30 matchs loupés puis 37 l’an dernier, Jackson a passé son temps à soigner une cheville douloureuse et la franchise du Michigan est retombée dans l’anonymat du ventre mou à l’Est. De quoi provoquer un vrai changement dans la direction, avec un nouveau coach en Dwane Casey, une nouvelle star en Blake Griffin, de nouveaux managers et également de nouveaux coéquipiers. L’été fût productif côté Pistons, la clique de Detroit souhaitant redevenir une menace dans son Top 8 et avant tout autour d’un secteur intérieur puissant. Griffin et Andre Drummond ? C’est costaud sur l’affiche. Sauf que pour servir tout ça, il faut un meneur titulaire de qualité. Et un meneur titulaire de qualité qui tient sur deux jambes, apparemment ça a l’air mal barré selon les récents propos de Jackson…

“Disons que la guérison ne s’est pas passée de la façon dont tout le monde espérait, une fois qu’il y aurait du temps de repos disponible. Je n’ai juste pas pu jouer sur le terrain, hormis cela j’ai fait tout mon possible pour retrouver la forme. […] En fait, je me sens bien, je ressens que je peux couper comme avant dans mes changements de directions. On va voir comment je réagirai quand j’aurais le feu vert, mais c’est déjà le jour et la nuit avec l’an passé. N’importe quelle personne qui m’a vu jouer a bien vu que je n’ai jamais pu être bien dans mes pompes. Je ne pouvais même pas courir comme je le souhaitais. Mais c’est la même chose pour tout le monde, on a tous nos douleurs et nos blessures. Je ne changerais rien à cela. Je vais revenir et jouer, c’est juste dommage que cela ne se soit pas guéri. Je vois chaque jour ce que cela donne. Je ne sais pas ce que ça va donner.”

Misère, misère. Encore une année passée avec des back-up boostés, comme Ish Smith, Langston Galloway et Jose Calderon…? Voilà un plan qui ne doit pas réjouir l’ami Casey, à peine installé en tant que nouveau coach des Pistons. L’ex-stratège des Raptors, qui va déjà avoir une planche bien fournie en devant créer un fond de jeu dans le Michigan, aura cette histoire de cheville à gérer sur le dossier Reggie Jackson, et donc un camp d’entraînement potentiellement bancal à la mène. Ce n’est un secret pour personne, un transfert de Jax serait le bienvenu pour tenter d’obtenir autre chose à la place, que ce soit à la mène ou sur un autre poste. Mais le souci, c’est qu’en ne pouvant même pas prouver sa valeur sur les terrains, Reggie est en train de devenir un profil pourri sur le market avec 35 millions de dollars de salaire sur les deux prochaines saisons (garanties, c’est cadeau). Et avec quasiment 60 millions dépensés rien que sur la paire intérieure, les possibilités sont limitées pour ce qui est d’absorber un gros contrat. Il va donc falloir prier les dieux de la santé, et croire ces récentes paroles positives venant du camp Jackson. La cheville va mieux ? Tant mieux. Maintenant s’il peut y avoir ne serait-ce qu’une soixantaine de matchs joués par le meneur dans son cinq majeur, ce serait un miracle. Et si avec ça la valeur du joueur reprend des couleurs, un transfert sera cette fois envisageable. Ce n’est pas contre Reggie, c’est simplement pour sauver l’avenir des Pistons qu’on propose ceci.

Que ceux qui ont adoré les piges d’Ish Smith et de Jose Calderon en titulaire en 2018 se préparent, car on devrait reprendre une tournée cette saison. Reggie Jackson à 50%, il n’y a pas de quoi être optimiste chez les Pistons…

Source : NBA.com/Pistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top