Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : Top 10 des meneurs qu’il faudra absolument prendre cette saison

russell westbrook

Russell Westbrook, Stephen Curry, Kyrie Irving, Damian Lillard, Ben Simmons… Y’a de la came en magasin !

Source image : YouTube

Avant une reprise qui s’annonce électrique sur la TrashTalk Fantasy League, il faut impérativement regarder les meilleurs clients à prendre sur chaque poste, afin de ne louper aucune soirée de bombardement numérique. Aujourd’hui, place au Top 10 des meneurs à prendre en TTFL cette saison !

Pour rejoindre la TTFL, cliquez ici !

Une saison moins exceptionnelle que la précédente au niveau des moyennes TTFL, mais certains point guards continuent d’être de vraies valeurs sûres au moment de remplir vos decks. On fait le point sur les incontournables du poste 1, rejoints cette année par quelques petits nouveaux qui débarquent chez les grands avec de réelles ambitions à court terme. Let’s go !

# Russell Westbrook (Thunder)

  • Moyenne l’année dernière : 42,6
  • Profil : le joueur TTFL par excellence. Dans les mauvais soirs, c’est du 30/10/10 avec des pourcentages dégueulasses mais un score tout à fait honnête. Quand le Brodie chauffe ? Envoyez les 45/15/15 et le smile au réveil. Très souvent au-dessus des 50 pions et très rarement en-dessous des 30, vous pourrez vous estimer très malchanceux si Russell Westbrook vous plombe une soirée TTFL. Ça va encore cramer des calculettes par paquets de douze, faudra pas dire qu’on vous a pas prévenu.

# Stephen Curry (Warriors)

  • Moyenne l’année dernière : 40
  • Profil : comme Russell Westbrook, ses moyennes TTFL ont baissé de quasiment huit unités par rapport à la saison précédente. Wow la honte, le mec ne tourne plus qu’à… quarante pions de moyenne. Plutôt facile quand on envoie un 8/10 à trois-points un soir sur deux, et sélectionner l’insolent meneur vous offrira quasiment à coup sûr un réveil agréable. A flirté plusieurs fois avec les 100 points, on vous jure que ça rend bien sur un CV. Petit bémol sur la condition physique, bien checker en fin de soirée si le petit est bien sur la feuille de match.

# Damian Lillard (Blazers)

  • Moyenne l’année dernière : 38,1
  • Profil : si Dame a été sélectionné la saison passée pour intégrer – pour la première fois – la All-NBA First Team, ce n’est évidemment pas pour sa légendaire série de Playoffs face aux Pels. Parmi les quelques meneurs de jeu tout simplement inarrêtables lorsqu’il s’y met, Lillou peut aller flirter avec les 50 pions tous les soirs s’il le désire. Des incendies du parking en pagaille, le désir d’humilier la défense adverse en permanence, on parle d’un mec capable d’aller chercher les plus gros records TTFL à coups de bombes du parking. Foncez les yeux fermés.

# Kyrie Irving (Celtics)

  • Moyenne l’année dernière : 33,7
  • Profil : il n’a joué que soixante matchs la saison passée mais il a quasiment offert soixante mixtapes. Les Celtics auront besoin d’un Uncle Drew en pleine possession de ses moyens et si c’est le cas, la TTFL l’en remercie d’avance. Peu de passes décisives pour un poste 1 mais un meneur scoreur capable de se transformer en maladie incurable pour les défenses. De loin comme de près d’ailleurs, d’où la promesse de quelques cartons cette saison encore.

# Ben Simmons (Sixers)

  • Moyenne l’année dernière : 32,99
  • Profil : il a mis à peu près un match pour devenir une superstar à Philly. Treize triple-doubles dès sa première année, une série de Playoffs magnifique face au Heat, et quelques perfs déjà légendaires compte tenu de son âge. Capable de scorer trente points, de prendre vingt rebonds ou de lâcher vingt passes selon l’humeur, Benny n’a plus qu’à apprendre à shooter pour devenir le cauchemar des 29 autres franchises de la Ligue. Et quand il sera adroit de loin, on tentera tous de hacker la TTFL pour le prendre en scred tous les soirs.

# Chris Paul (Rockets)

  • Moyenne l’année dernière : 32,1
  • Profil : le Point God n’a pas mis longtemps à s’habituer à ses nouvelles couleurs. Plus propre que Mr Propre, CP3 peut prendre le lead au scoring ou s’effacer pour lâcher une quinzaine de passes. Ah oui, il peut en fait faire les deux à la fois, histoire d’aller taper les 50 en TTFL et de dépasser allègrement la trentaine de moyenne sur la saison. L’assurance de faire un score sympa, même si Chrissou ira rarement chatouiller les top picks. L’assurance tout risque.

# John Wall (Wizards)

  • Moyenne l’année dernière : 30,2
  • Profil : typiquement le genre de mecs sur qui on peut compter… quand il décide de jouer. Dans un bon soir John Wall fait partie du Top 3 NBA à son poste, du 25 points 10 passes en fermant les neuneuils. Mais Johnny fait parfois la tronche et sa grande gueule d’avant-match est trop souvent suivie d’une absence d’actes. Si Jean Mur se retrousse les manches, c’est beaucoup plus haut dans ce ranking qu’on pourrait le retrouver dans un an. Globalement une bonne idée de le pick, mais attention aux mauvaises surprises.

# Kemba Walker (Hornets)

  • Moyenne l’année dernière : 29,8
  • Profil : le Kyrie Irving du pauvre sera l’unique raison de zapper sur les Hornets cette saison, avec tout le respect que l’on a pour nos dinosaures français. Capables d’énormes coup de chaud (coucou les Bulls, hello les Grizzlies), Kemba ressemble à une belle assurance TTFL pour 2018-19. Dwight Howard parti, il est le seul en ville à pouvoir dépasser tous les soirs les 25/30 points, et pourrait même nous offrir quelques pointes au-delà des 50 tant tous les ballons passeront – plus que jamais – par ses mimines. Attention aux soirs relous, le 50 potentiel pouvant rapidement se transformer en 8 à base de 4/23 au tir. C’est l’jeu ma pôvre Kembette.

# Kyle Lowry (Raptors)

  • Moyenne l’année dernière : 27,1
  • Profil : libéré de la présence de DeMar DeRozan au poste 2, il faudra attendre de voir comment Kyle Lowry s’adaptera à l’arrivée à ses côtés de Kawhi Leonard, l’ancien joueur des Spurs ayant besoin de ballon pour exister. Un nouveau défi pour l’homme aux quatre fesses, mais un défi qui pourrait se transformer en bonne surprise tant Calorie aura envie de bouffer tout le monde. On pense également beaucoup à son contrat, lui qui pourrait être un piston éventuel si Ujiri décidait de tout bazarder rapidement. Dans tous les cas Lowry doit faire ses preuves, et on y croit vachement ici.

# Eric Bledsoe (Bucks)

  • Moyenne l’année dernière : 26,9
  • Profil : il a beau avoir été adopté par Terry Rozier, le mini-LeBron n’en demeure pas moins l’un des meilleurs meneurs de la Ligue. L’adaptation aux Bucks s’est bien déroulée, un vrai coach est arrivé en ville, et Bledsoe pourrait bien passer la seconde cette saison. Possible bonne surprise en TTFL mais attention à l’inconstance, gros défaut du meneur ces dernières saisons.

# Mentions honorables

  • Trae Young et Collin Sexton : on aura évidemment un œil avisé sur deux rookies qui seront gavés de ballon dès leur premier match.
  • D’Angelo Russell : 15 points et 5 passes de moyenne la saison passée, mais maintenant il faut enlever ce putain de frein à main.
  • Kris Dunn : une possible belle surprise à la mène des Bulls, avec un œil également sur Zach LaVine qui pourrait gratter des minutes au poste 1.
  • Reggie Jackson : si on est fan des Pistons, si on aime les meneurs qui plafonnent à six passes. Bref, si on aime le risque.
  • Darren Collison : peut-être le plus discret de la liste, mais si les Pacers ont étonné tout le monde la saison passée, ce n’était pas grâce à T.J. Leaf.
  • Goran Dragic : moins en avant la saison passée car la prime est au collectif à Miami, mais Goran reste le patron à South Beach. Meneur scoreur capable de taper le 25/7 quand le besoin s’en fait ressentir. Grosse cote TTFL mais cote qui se tente.
  • Markelle Fultz : on surveillera dans un premier temps si le physique tient la route, mais on pourrait bien se laisser tenter par un mec qui, rappelons-le, est le plus jeune joueur de l’histoire à avoir réalisé un triple-double. Ça promet.
  • Dennis Smith Jr. et Luka Doncic : à voir comment les deux se partageront la mène mais quelques cartons sont – déjà – à prévoir.
  • Jamal Murray et Isaiah Thomas : le premier a les clés du camion, le second tentera de lui braquer.
  • Lonzo Ball et Rajon Rondo : les deux ont un trousseau de clés, à voir qui les perdra en premier.
  • Mike Conley : si Mike joue, Mike lâchera son 25 de moyenne tous les soirs. Au prix où il est payé ce ne sera pas du luxe.
  • Dennis Schröder : il y a un nouveau rôle de sixième homme à découvrir, mais quelques cartons sont, là aussi, à prévoir.
  • Jeff Teague : tellement frustrant la plupart du temps, mais Jeff Tuche est encore capable de lâcher son 17/8 quasi quotidien.
  • De’Aaron Fox : les prémices entrevues la saison passée nous ont ouvert l’appétit, on a hâte de voir l’acte II.
  • Elfrid Payton : on se fout de sa gueule mais Elfrite a le triple-double dans le poignet quasiment tous les soirs.
  • Dejounte Murray : la grosse cote de la liste, on attendra quelques matchs avant de voir ce que le petit donne comme starter.
  • Ricky Rubio : si le physique tient et que Donovan Mitchell ne lui pique pas trop de minutes à la mène, on pourra encore se faire plaisir avec l’espingouin.

Voilà pour la crème des meneurs TTFL cette saison. Allez-vous pouvoir tous les utiliser au moins une fois ? C’est là qu’il faudra réaliser un vrai choix ! Car quatre autres postes seront également disponibles chaque soir, des départements que nous analyserons dans les prochains jours…!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top