Warriors

DeMarcus Cousins pense que les Lakers ont leurs chances contre les Warriors : sur un quart-temps, oui c’est possible

DeMarcus Cousins Warriors

C’est moche de donner de faux espoirs.

Source image : montage pour TrashTalk par Léonce de TBNL

Invincibles, arrogants, tueurs de suspense… les critiques envers les Warriors fusent depuis ces deux dernières années et elles se sont encore accentuées avec l’arrivée de DeMarcus Cousins dans l’effectif des champions en titre. Face à ce flux constant d’attaques en tout genre, les joueurs de Golden State se succèdent dans les médias pour assurer que tout le monde conserve sa chance dans la Ligue. Aujourd’hui, c’est Boogie qui s’en charge en brossant les Lakers dans le sens du poil. 

C’est le moment pour les double champions en titre de faire croire qu’ils ne sont pas si forts que ça. Avec le début du training camp et le media day qui s’approche, Steve Kerr et ses joueurs vont bientôt vouloir nous expliquer qu’ils sont les favoris mais qu’il ne faut pas sous-estimer leurs concurrents. Sans parler d’invincibilité, même les blessures semblent ne pas déranger les Dubs comme ce fut par exemple le cas la saison dernière. Les Rockets étaient à deux doigts de les éliminer en Finale de Conférence mais l’absence de Chris Paul à la fin de la série leur a coûté cher et Golden State a profité de l’été pour revenir encore plus fort à la rentrée. Les Warriors sont-ils meilleurs ? Evidemment. Les Warriors seront-ils champions ? Sauf énorme séisme, sûrement. Mais DeMarcus Cousins a l’air d’être bien intégré à la culture locale en apprenant vite les bases de la communication de la franchise. Interrogé par Scoop B, le pivot balance dans le plus grand des calmes que les Lakers peuvent battre Golden State.

« Ils possèdent le meilleur  joueur du monde. […] Ils [les Lakers, ndlr] ont leurs chances. Nous verrons bien ce qui se passera lorsque nous nous rencontrerons. »

Oui, LeBron peut porter une équipe. L’exemple de 2007 nous vient tout de suite à l’esprit, et plus récemment lors des Playoffs 2018. Mais ce facteur n’est pas suffisant pour battre une équipe composée de cinq All-Stars, qui sont chacun dans la discussion des meilleurs joueurs à leur poste. Oui, LeBron n’aura plus un peintre sur le banc. Oui, LeBron n’aura pas que des peintres autour de lui. Mais non, LeBron ne pourra battre les Warriors tout seul, et les deux dernière Finales NBA en sont le parfait exemple. On parle bien de série de Playoffs ici, pas de simples matchs de régulière. Evidemment, les Lakers sont largement capables de s’imposer face à Golden State, comme n’importe quelle équipe quand on parle de saison régulière. Et si on se souvient des récents affrontements entre les deux équipe, on se rappelle que les Warriors ont l’habitude de bien galérer face aux purple and gold. Malgré le fait que Golden State ait sweepé L.A. l’année dernière pour la première fois depuis la saison 1993-94, KD and co ont dû aller chercher deux victoires en prolongation. On n’oublie pas également deux rencontres marquantes, tout d’abord en 2015-16, avec la victoire des Lakers 112-95 alors que les Warriors étaient en route pour le 73-9, et lors de la saison suivante, avec une victoire 117-97 toujours au Staples Center. L.A. est largement capable de battre Golden State, mais il va probablement falloir se contenter de la régulière pour le moment. Pour les Playoffs, un peu de patience sera nécessaire.

Les Warriors continuent d’insister sur le fait que n’importe quelle équipe peut les battre. On n’a pas de problème là-dessus si on parle de régulière, mais s’ils mentionnent les Playoffs, c’est une autre histoire. Message à tous les fans du Thunder, qui rêvent à chaque confrontation face au Snake de s’imposer : Golden State reste sur deux défaites de suite lors de l’opening night. A bon entendeur…

Source texte : ScoopB

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top