Suns

Opération à la main pour Devin Booker : même avec un peu de hype, les Suns arrivent à tanker

Devin Booker
Source image : YouTube

 

Qui a besoin de son meilleur scoreur, quand on peut gentiment démarrer la saison avec les chenilles huilées ? Devin Booker pourrait louper le début de la nouvelle campagne, le sniper va se faire bidouiller la main droite…

C’était trop beau pour être vrai. De la hype à Phoenix ? De l’espoir chez les Suns ? Impossible. Après un été magnifiquement géré par Ryan McDonough, la franchise de l’Arizona abordait la nouvelle saison avec enthousiasme. Un coach tout propre en Igor Kokoskov, un numéro 1 de Draft bien attendu en Deandre Ayton, un Français excitant en Elie Okobo, ajoutez des pistaches comme Trevor Ariza ou Mikal Bridges et vous aviez une des sexy teams les plus mentionnées à quelques semaines de la reprise. Malheureusement, le groupe fan de cactus devra faire sans son meilleur scoreur et joueur, Sir Devin Booker. Gêné à la main depuis quelques temps, Book sera opéré ce lundi à la mimine et la durée de son absence est pour le moment indéterminée. Rien de bon pour la franchise comme pour le joueur, eux qui avaient paraphé un contrat cet été afin de garder la gâchette dans le désert. Autant dire que les 158 millions sur 5 ans, ils démarrent pied au plancher. Pour autant, rien d’alarmant pour le moment puisqu’on parle de louper le camp d’entraînement, et potentiellement une partie du début de saison. Une update sera donnée dans les jours à venir, afin de savoir si cette procédure le gardera sur le côté pendant longtemps ou bien s’il s’agira d’un mauvais souvenir dans une vingtaine de jours. Ce qui est sûr, c’est que le timing n’est pas top.

Mais en même temps, ça devait forcément arriver un jour ou l’autre, un peu comme Kyrie Irving et ses genoux il y a six mois. Depuis autant de temps, Booker avait mal à la main et il avait même dû s’absenter sur les derniers matchs de la régulière, pour tanking massif blessure. Une fois le protocole validé, le sniper devait vérifier si tout était en ordre, malheureusement il faudra passer par le bistouri afin d’éviter que ce genre de pépin ne le pénalise trop sur la durée. Un shooteur qui a mal à la mimine droite, c’est un peu comme un footeux qui galère avec son pied, c’est ballot. L’homme le plus touché dans cette affaire, finalement, c’est le coach Kokoskov. En effet, avec un premier camp d’entraînement à venir et des jeunes qui auront besoin de respecter un nouveau modèle, l’absence de son franchise player est une vraie perte qu’il faudra assumer au fil des premières semaines. Rien de plus chiant, pour un coach, que de devoir revoir ses répartitions offensives et ses rotations alors que le mois de septembre vient à peine d’ouvrir ses bras. Tant pis, les Suns devront faire avec, le plus important reste le long-terme avec Devin et ce n’est pas comme si Phoenix jouait le titre dans 9 mois. Enfin, on n’est pas au courant si c’est le cas contraire.

Plus de peur que de mal ? Un vrai souci qui pourrait traîner ? Les Suns sont sur une bonne marche, à eux de croiser les doigts pour que Devin Booker revienne le plus tôt et le plus fort possible.

Source : 98.7 FM Arizona’s Sports Station

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top