Cavaliers

Officiel : Rodney Hood reste à Cleveland un an de plus, tout est bien qui finit bien pour René Quartier

Rodney Hood
Source image : YouTube

C’était un des agents libres les plus intrigants de ces dernières semaines, car il n’avait toujours pas trouvé de spot où que ce soit. Finalement, Rodney Hood et les Cavs se sont mis d’accord : allez, tu restes un an bonus.

René Quartier peut désormais souffler. Alors qu’il espérait recevoir un bon petit pactole quelque part, ou au moins un contrat de bonne durée, le swingman se retrouvait dans les abysses de la free agency et personne ne poussait au portillon. Comment se faisait-il qu’un garçon comme lui, attendu comme le créateur numéro 1 du Jazz il y a un an, soit aujourd’hui abandonné dans l’anonymat ? Conscient que les Cavs pouvaient prendre leur temps avec lui, Hood ne paniquait pas pour autant et attendait patiemment que son heure vienne. Quelle heure ? L’heure des négociations. Avec un camp d’entraînement en approche et un effectif à compléter, le management de Cleveland a finalement décidé de tendre la main vers le joueur, en espérant qu’il accepte l’offre de Koby Altman et ses compères : un an pour 3,4 millions de dollars, une qualifying offer qui propulsera Rodney sur le marché des agents libres en 2019. Cette fois, il sera non-restreint et pourra ainsi rejoindre n’importe quelle autre équipe, à moins que l’Ohio devienne son endroit préféré sur Terre. Il en aura, des opportunités à Cleveland, mais difficile de croire que Hood ne prendra pas son avenir en main, après avoir été transféré par le Jazz.

Sa demi-saison au LeBron FC ? Quelques moments de brillance, puis des moments de flou total. On l’attendait comme une des pièces majeures du transfert de février dernier avec le Jazz, finalement Tyronn Lue en a fait son porte-manteau préféré et les relations sont devenues tendues en Playoffs, à tel point que le joueur refusait d’entrer en jeu dans un garbage time de qualité. Vitesse accélérée jusqu’à aujourd’hui, Hoodie est désormais acté à Cleveland pour la saison à venir, et il devra se reprendre sur les parquets s’il veut éviter de se retrouver avec un dossier flingué sur le market dans neuf mois. Jordan Clarkson, Gérard et une surprise que Lue va nous réserver au buzzer, la voilà la concurrence de René à son poste. Rien d’infranchissable, surtout quand on sait que le départ de LeBron va créer de nouvelles possibilités pour les joueurs capables de créer balle en main. Et ça, Monsieur Tieks, il sait y faire. Reste aussi à voir comment les relations entre Tyronn et son poulain vont avancer, car en mai dernier ce n’était clairement pas la joie suite au quiproquo de la fin de match. Avec un gros contrat à aller chercher sur le marché de 2019, c’est bien Rodney qui va devoir faire le premier pas vers l’avant.

Allez, une saison de plus et puis s’en vont ? Rodney Hood n’a pas encore fait de Cleveland un bon spot où atterrir. Suffit d’un beau début de campagne pour que le script change totalement, à lui de jouer.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top