Videos NBA

Steve Nash au Hall of Fame : 18 actions de génie pour les 18 saisons de l’artiste canadien, la sélection a du être terrible

Steve Nash

« Steve Nash n’était qu’un passeur ».

Source image : YouTube/NBA

À l’occasion de la soirée d’intronisation de la cuvée 2018 au Naismith Memorial Hall of Fame, les hommages se multiplient pour les lauréats de cette année. Pour célébrer l’entrée de Steve Nash au panthéon qui porte le nom de son compatriote canadien inventeur du basketball, voici une petite compilation de sa meilleure action lors de chacune des 18 saisons qu’il aura passé dans la Ligue. Bon appétit.

Chez Steve Nash, il y en a pour tous les goûts. Le talent, il en a plein les doigts, dans les poignets, jusqu’au bout des ongles. Doté d’un sens de l’improvisation, d’un cerveau qui marche un peu plus vite que celui du commun des basketteurs, il voit tout ce qu’il se passe autour de lui. Le QI, les yeux dans le dos, tout ce qu’il faut pour faire un passeur exceptionnel Il régale d’ailleurs ses coéquipiers sur des passes main droite, main gauche, dans le dos, derrière la tête, rien n’est impossible pour le Canada Kid, qui pouvait mettre la ballon à l’endroit exact où il le fallait. Il en a fait tourner des têtes, et les plateaux avec des petits œufs d’esturgeon à qui en demandait, à foison. Si ses passes sont éblouissantes, il n’en reste pas moins un attaquant très complet, capable de faire perdre ses appuis aux adversaires, et ce même à 40 piges. Avec des petits crossovers par ci par là, quelques reverses et une impeccable technique de dribble, il était même parfois dur de suivre le ballon des yeux. Puis, le monsieur est à quasiment 50-40-90 EN CARRIÈRE. Autant dire que le bonhomme sait artiller, parfois être clutch. Il peut même aller se frotter aux golgoths d’en face, en glissant d’incroyables finitions mauvaises mains, des petits flottaers agaçants ou des circus shots improbables. Une palette si étendue en attaque, que cela devenait difficile de défendre le numéro 13 qui apparaissait souvent chez ses adversaires, lorsqu’ils regardaient le dos du Canadien qui leur avait mis une revue. D’autant plus quand les copains à côté sont pas trop mauvais (coucou Amar’e). Vous allez même être surpris de le voir réaliser une superbe action défensive… Non, on déconne. Il y a de quoi se sustenter avec les éblouissants moves de celui qui a fait le bonheur de Dallas et de Phoenix.

La classe, l’élégance, la finesse, le toucher et la grâce, voilà comment on peut résumer les best plays de Steve Nash tout au long de sa carrière. C’est parti pour quasiment cinq minutes de bonheur, avec des changements capillaires en veux-tu en voilà, mais une fluidité et une vision du jeu qui a traversé les époques, jusqu’à l’emmener au Panthéon du basketball.

Source texte : YouTube/NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top