Los Angeles Clippers

Les Clippers récupèrent finalement Tyrone Wallace : l’offer sheet des Pelicans est matchée, fin de la baTy

Pince Ty et Pince Tyrone sont sur un Pelican. Pince Tyrone tombe sur un Voilier, qui reste-t-il ?

Source image : Clutch Points

Après un suspens insoutenable qui aura duré une semaine, le destin de Tyrone Wallace est enfin scellé pour les deux années à venir. En concurrence avec Ty Lawson aux Pelicans, le meneur de 24 ans avait eu les faveurs de Dell Demps et d’Alvin Gentry devant son aîné, puisqu’un contrat de deux ans partiellement garanti lui a été proposé par NOLA. Les Clippers se sont finalement alignés sur cette offre, récupérant ainsi le gaucher sur un backcourt bondé.

Qu’est ce que cette histoire de bataille entre Ty aura pu nous tenir en haleine cette dernière semaine. Il y a une dizaine de jours, on apprenait que les Pelicans avait fait venir messieurs William Peel Lawson et Wallace pour faire des essais au poste de meneur. Après une semaine de tests, c’est le plus jeune d’entre eux qui avait gagné sa place dans le roster d’Alvin Gentry, au détriment de son aîné qui était probablement parti se saouler dans un pub, un saloon, une épicerie de nuit ou tout autre endroit qui vend de l’alcool en Louisiane en apprenant la nouvelle. Sauf que tout n’était pas encore réglé, il restait un détail de taille à prendre en compte pour Tyrone Wallace. Le gaucher avait un statut d’agent libre restreint, c’est-à-dire que les Clippers, sa franchise de l’an dernier, pouvait s’aligner sur l’offre que NOLA lui avait proposé. C’était un scénario peu probable, puisque les Voiliers sont plus que fournis sur le backcourt, entre Patrick Beverley, Milos Teodosic, Lou Williams, Avery Bradley, Shai Gilgeous-Alexander, Sindarius Thornwell et Jerome Robinson. De plus, celui qui a été drafté en 60ème position de la Draft en 2016 a bien dépanné l’an dernier du côté de Los Angeles, du fait des multiples absences pour blessures, alors qu’il n’était qu’en two-way contract, donc à priori pas dans les plans immédiats de la franchise coachée par Doc Rivers. 48h, c’est le temps que disposaient les Angelinos pour s’aligner sur la sheet offer de la Big Easy. Soudainement, alors qu’on s’attendait à acter définitivement l’arrivée de Tyrone Wallace au Smoothie King Center, un certain reporter bien connu d’ESPN est venu apporter une nouvelle qui bouleverse les plans de New Orleans.

La décision des Clippers peut en surprendre plus d’un. C’est quoi le but, avoir les postes quadruplés sur le backcourt ? Non, il y a forcément une explication. Désormais, la franchise californienne a dix-sept joueurs sous contrat. D’ici le début de la phase régulière, il faudra donc que deux d’entre eux fassent leurs valises. Il reste plus d’un mois pour déterminer le roster définitif des franchises, les Voiliers ont donc le temps de voir venir, afin de déterminer quelles options s’offrent à eux. Couper des joueurs sous contrat ? Pas top. Des trades sont donc envisageables, afin de dégager un peu de masse salariale, et d’essayer de gratter des petits picks de Draft intéressants. Les Angelinos ont donc le choix sur les joueurs à mettre sur le marché, et cela devrait dégraisser chez les guards. Cela ne sent pas forcément très bon pour Sindarius Thornwell, qui semble un peu hors du coup. Il faut voir ce qui adviendra de Tyrone Wallace, qui pourrait soit être échangé contre un pick de valeur relativement moyenne, ou rester dans le roster pour dépanner en cas de coup dur. Son salaire cette saison sera de 300 000 dollars, alors qu’il pourrait toucher plus de deux millions en 2019-20, même si cette deuxième année n’est pas garantie. Ainsi, le gaucher pourrait être une monnaie d’échange intéressante. En attendant, il laisse le champ libre à Ty Lawson, qui pourrait, par défaut, parvenir à trouver un spot dans le squad des Pelicans, s’il n’est pas en gueule de bois permanente. Quoique, l’ancien des Nuggets pourrait boire le tonneau calice jusqu’à la lie, si NOLA arrivait à trouver un accord avec les Clips dans le cadre d’un trade pour rapatrier Tyrone Tyrin Wallace (merci les parents pour les prénoms) en Louisiane.

Finalement, le grand gagnant dans cette affaire, c’est bien Tyrone Wallace. Le meneur de 24 ans a un contrat garanti pour cette année, ce qui n’était pas le cas l’an dernier. Il pourra soit apporter aux Clippers cette saison, ou bien il pourra faire le bonheur d’une autre franchise. Les Pelicans se retrouvent sans lui, toujours désarmés au poste 1, ils devront peut-être se contenter de Ty Lawson en perpétuel lendemain de cuite pour avoir été rejeté au détriment d’un jeunot qui n’a même pas une demi-saison en NBA dans les pattes. 

Source texte : Twitter/@wojespn

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top