Grizzlies

Nike contre-attaque : Jaren Jackson Jr. signe pour la marque à la virgule

Jaren Jackson Jr.

Un seul gros contrat pour l’été, et il est pour JJJ !

Source image : youtube

Si la plupart des équipementiers n’ont pas attendu la Draft pour balancer des contrats à tout va, Nike s’est montré plus réservé cette année. Avec des petits deals négociés avec Luka Doncic et Collin Sexton, le swoosh a décidé de sortir le chéquier sur plusieurs années pour le quatrième choix de draft : Jaren Jackson Jr. Et avec la fin de restriction des couleurs des sneakers, on s’attend à de belles expériences sur le rookie des Grizzlies. 

Nike est enfin sorti de son trou. Il a fallu attendre deux mois après la Draft pour voir la marque à la virgule signer son premier gros contrat concernant les rookies. Outre Luka Doncic qui sera avec la marque pour son année rookie et Collin Sexton, Jaren Jackson Jr. est le seul a signer un deal de plusieurs années avec la même marque que le King. Après avoir porté des Nike et Adidas pendant la Summer League, le choix a été fait pour le rookie. Pour se rendre compte de l’évènement dans ce monde des shoe deals, Nike avait signé la saison dernière pas moins de… dix rookies : Markelle Fultz, Jayson Tatum, Jonathan Isaac, De’Aaron Fox, Lauri Markkanen, Franck Ntilikina, Malik Monk, Zach Collins et Harry Giles. Rien que ça. Donc les voir repartir cette année avec seulement Jaren Jackson Jr., Luka Doncic et Collin Sexton, ça peut nous surprendre pour le leader du marché. 

Une stratégie qui pourrait s’expliquer par le retour en fanfare de Puma en NBA. Après vingt ans d’absence, la marque a enrôlé plusieurs rookies de la Draft 2018, à commencer par Deandre Ayton avec un deal sur quatre ans. Marvin Bagley III, le second pick, a également signé pour cinq ans cette fois-ci avec 2 à 3 millions de dollars à la clé par année. Puma ne s’est pas arrêté là en enrôlant Michael Porter Jr. et Zhaire Smith du côté des rookies, mais également Terry Rozier. Le félin revient dans la ligue américaine depuis 1998 et un deal qui n’a pas fait long feu avec Vince Carter. Avec Jay-Z à sa tête, il faudra compter sur leur retour dans les prochaines années. A noter qu’Adidas a récupéré Trae Young avant la Draft, l’un des rookies les plus convoités de la génération. Pourquoi Trae Young ? On vous laisse regarder l’impact de Steph Curry avec Under Armour. 

Nike a joué la discrétion cette année. Puma a attiré la plupart des prospects, mais le plus important sera de rester plus longtemps qu’en 1998. Cette intersaison pour les shoe brands ne remet pas en cause la domination de la marque à la virgule, elle qui contrôle 68% de la ligue, soit 305 joueurs. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top