Magic

Le Magic ouvert à marchander Nikola Vucevic : deux mois après le début de la free agency, il est temps de se réveiller

Nikola Vucevic

Voutche va peut-être bientôt mettre les voiles.

Source image : YouTube

Du côté d’Orlando, on aurait pu croire que tout le monde était parti dans la résidence de Mickey pendant l’été. Auteur d’une saison moisie l’an dernier, on se disait que de grands mouvements étaient à prévoir pendant l’intersaison, surtout avec l’arrivée de John Hammond. Mais non, on s’est pris deux mois de vacances pépère dans le management, et on vient de se réveiller, pour essayer de trader une belle valeur marchande du Magic, ce bon vieux Nikola Vucevic.

Lorsqu’on se rend dans un parc d’attraction pour jeunes enfants, il y a des confiseries à déguster, des promenades à faire, des petits manèges à tester qui ne rendent pas malade… L’assurance de passer un bon après-midi, et de repartir avec une peluche, et des souvenirs plein la tête. Et bien, jouer un match à l’Amway Center l’an dernier, cela procurait à peu près les mêmes sensations et le même résultat en fin de journée, pas trop bousculé, et une victoire des visiteurs à la clé. Avec seulement 25 wins pour 57 défaites, Orlando a stagné la saison passée. Sur les six derniers exercices, le Magic tourne à un peu plus de 26 matchs remportés par saison. Un score très peu éloquent, qui ne permet pas d’aller en Playoffs bien sûr, mais qui montre la non-évolution du roster, des objectifs, de la manière de faire sous l’ère Rob Hennigan. Des changements de coach, ça il y en a eu. Avec l’engagement de Steve Clifford durant l’intersaison, on arrive au nombre de cinq entraîneurs en chef différents en un peu plus de quatre ans. Quelle stabilité. Le seul problème n’étant probablement pas l’homme en costume sur le banc, c’est le jeune GM qui a fini par trinquer en 2017, après cinq saisons passées à manager la franchise floridienne. Remplacé par John Hammond, l’ancien general manager des Bucks, on attendait du changement dès l’été dernier. Pas concluant. On se dit que vu le talent du bonhomme, lors de cet été, il va nous sortir quelque chose de sa manche et relancer le Magic. C’était pas trop mal parti en début d’été, avec un trade à trois qui ramène deux back-up, Jerian Grant à la mène et Timofey Mozgov au pivot, en échange de Bismack Biyombo qui est parti se sit down à Charlotte avec deux seconds tours de Draft. Et depuis… John Hammond tape la sieste et l’apéro avec ses collègues. Le management d’Orlando a laissé passer les deux mois les plus actifs de la free agency avant de se rendre compte qu’ils avaient des assets pour faire des trades sympa. Ainsi, mieux vaut tard que jamais, mais il semble bien que ce soit Nikola Vucevic qui soit sur le marché d’après Michael Scotto de The Athletic.

« Le Magic d’Orlando devrait explorer le marché des transferts pour le pivot Nikola Vucevic. »

Yes, fin de la sieste, on va essayer de faire quelque chose pour prendre moins de branlées que chaque année. C’est légèrement tardif, mais pas trop tard, au vu de la valeur du pivot monténégrin. Nik est sur sa dernière année de contrat avec le Magic, à hauteur de 12,7 millions de dollars. Si The City Beautiful ne souhaite pas le laisser partir contre peanuts, il faut le trader, et profiter de son deal pas trop dégueu et pas trop cher pour s’en délester dans une autre franchise. C’est le joueur le plus ancien dans le roster d’Orlando, puisque Nikola Vucevic est là depuis l’été 2012. Il a eu la lourde tâche de succéder à Dwight Howard sur le terrain et dans le cœur des fans. Même s’il n’a pas eu l’impact de D12, il a passé quatre saisons sur six en double-double de moyenne, et aurait presque pu accrocher un spot au All-Star Game en 2015, avec ses 19,3 points à 52,3% et ses 10,9 rebonds par rencontre. Pendant des années, il a été un des, si ce n’est le visage de la franchise, tantôt aux côtés d’Arron Afflalo, de Victor Oladipo, ou d’Evan Fournier. Après six ans de bons et loyaux services, le pote francophone de Vavanne (qui a grandi quelques temps en Belgique) risque donc de se voir transféré hors de Floride sous peu. Pourquoi ? Même s’il est toujours performant (16,5 points, 9,2 rebonds, 3,4 passes de moyenne la saison dernière), et même s’il est dans la fleur de l’âge avec ses 27 ans, Orlando veut reconstruire sur la jeunesse, avec des freaks, des monstres athlétiques. Le modèle John Hammond, en quelque sorte. Et bien que Voutche en impose avec ses 2m13 pour 118 kilos, il n’a pas des capacités physiques hors normes. C’est ainsi que les drafts successives de Jonathan Isaac, au poste 4, et de Mo Bamba cet été au poste 5 sont un signe pour le Monténégrin : il y a un pivot de trop entre le first year, Mozgov et Vooch. Le Russe et le Ricain venant d’arriver, ça risque d’être pour Niko. Les rotations sont déjà fournies sur le frontcourt du Magic, entre le nouveau franchise player Aaron Gordon qui vient de signer un gros contrat, Jonathan Isaac, Timofey Mozgov, Mo Bamba et même Khem Birch et Jarell Martin. Ainsi, Nikola Vucevic pourrait prendre son envol, en contrepartie de renforts sur le backcourt, pourquoi pas un back-up plus costaud que Wes Iwundu pour Vavanne, ou pour compenser le départ de Mario Hezonja aux Knicks.

Après six années en Floride, c’est peut-être bientôt la fin de Nikola Vucevic au Magic. Du haut de ses 27 ans, il représente encore une solide valeur marchande, qui pourrait ramener un pick ou un jeune joueur prometteur à sa franchise. Si John Hammond et le management d’Orlando se réveillent tardivement, ils pourraient trouver preneur pour Voutche, afin d’essayer d’augmenter le niveau de l’effectif, et de sortir peu à peu de la période de disette qui dure depuis six ans. En tout cas, pas sûr que ça plaise trop à Vavanne cette affaire-là, si son copain s’en va.

Source texte : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. MJ23

    29 août 2018 à 11 h 57 min at 11 h 57 min

    Petite précision, la dernière de contrat de Vucevic est à hauteur de $12,750,000.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top