Celtics

Ça se bouscule au portillon pour chausser Gordon Hayward : il faut dire que les pieds du monsieur sont bankable

Gordon hayward

Ramasser du cash pour des chaussures, quel panard.

Source image : YouTube

La saison dernière, on a peu eu l’occasion d’apercevoir la rousse frimousse de Gordon Hayward, en raison d’une terrible blessure dont nous n’évoquerons rien de plus ici. Tout le monde a malheureusement trop vu ces images horribles, sur lesquelles des regards exorbités se sont posés. Mais si les yeux des fans ont été horrifiés par cette terrible scène, certains ont du voir cela d’une autre perspective. Autant en rire maintenant que c’est terminé, car récemment, on a plus vu les pieds de G-Time que sa tête. Une aubaine pour les potentiels équipementiers des Celtics, et des vendeurs de sneakers.

Cela fait presque un an, et l’image de la sale blessure de Gordon Hayward est encore dans les mémoires comme le premier moment fort de la saison 2017-18. Dans le même temps, cela fait moins d’un an qu’on n’a pas vu le beau gosse fouler le parquet en compétition, et cela paraît une éternité. Par contre, les images de l’ancien de Butler à l’entraînement se multiplient ces derniers temps, et il semble qu’il ait retrouvé toutes ses facultés de mobilité. De quoi redonner le sourire aux fans du joueurs, à ceux du Massachusetts, et à l’ensemble de la planète NBA, qui avait été touchée de plein fouet par cette tragédie. Malgré ce funeste épisode, l’avenir de GH s’annone radieux. Il lui reste trois ans de contrat avec les Boston Celtics, dont la dernière saison en player option. Danny Ainge n’a jamais lâché le joueur, l’ensemble du peuple vert l’a soutenu, et attend son retour et son apport dès le début de saison prochaine. Sportivement, tout devrait rentrer dans l’ordre pour Barberousse, qui est tranquille au niveau de la sécurité de l’emploi. Dans sa malchance, il a été un minimum heureux que son ignoble blessure n’intervienne pas en année de contrat, qu’il n’ait pas été free agent, de quoi assurer son avenir professionnel post-convalescence. S’il ne l’est pas en tant que joueur, il va devenir d’ici mi-septembre agent-libre sneakers, comme on vous le rappelait ici. Et on peut dire que les clients se bousculent au portillon. En même temps, un type avec une gueule d’ange, qui va entrer dans son prime, apprécié de tous, dans une équipe qui joue le titre, et en guise de gaudriole, dont on a plus vu les chaussures que le maillot la saison dernière, c’est quand même vraiment bankable. Ce qui explique que d’après Nick DePaula, le Mr Shoes d’ESPN, de nombreux candidats veulent signer un contrat avec Gordon Hayward, enfin avec ses chevilles, ses malléoles et ses métatarses.

« Gordon Hayward intéresse fortement quatre marques de sneakers. En plus de l’intérêt de Nike et de New Balance, la marque chinoise Anta rencontre le All-Star des Celtics avec une offre de contrat de chaussures pluriannuel dans la soirée (hier soir) à San Diego. »

 C’est l’heure du benchmark ! Anta a pris les devants en allant rencontrer le joueur et ses conseillers à San Diego pour discuter business. De quoi rappeler des souvenirs pas très agréables aux fans du Jazz, puisque H20 avait fait venir les responsables de la franchise l’été dernier pour négocier un nouveau contrat dans l’Utah… à San Diego. On peut dire que ça n’avait pas été fructueux. Superstition ou non, Anta souhaitera donc que le lieu de la maison de vacances du joueur ne lui portera pas la guigne. La firme chinoise paraît prête à envoyer le flouze qu’il faudra pour que ses godasses soient portées par Gordon Hayward. La marque est en pleine expansion, depuis qu’elle a commencé à équiper Rajon Rondo et Kevin Garnett en 2008. Elle possède donc un certain lien historique avec Boston, là où elle a attaqué le marché de la NBA. Outre les anciens Celtics, la marque équipe aussi Klay Thompson, sa tête d’affiche, dont les sneakers se vendent comme des petits pains de l’autre côté de l’Eurasie. Pour vous donner un ordre d’idée, dites-vous que le Splash Bro a signé un contrat sur 10 ans d’une valeur de 80 millions de dollars avec Anta. L’offre faite à G-Money pourrait s’apparenter à celle-ci, si ce n’est la dépasser. Une coquette somme, n’est-ce pas ?

Si Anta a pris le taureau par les cornes et a attaqué franchement pour s’offrir Hayward, une autre marque veut absolument l’ancien Mormon pour elle, pour en faire son image de marque. Il s’agit de New Balance, qui fait du pied au joueur des C’s depuis juillet. NB veut se relancer sur le marché du basket, de la NBA, et souhaite redorer son blason. Pour cela, le gendre idéal serait la tête d’affiche idéale. L’équipementier américain pourrait d’ailleurs avoir un avantage comparé à ses concurrents dans la course à GH, puisque son siège social est situé à… Bingo, Châteauroux Boston. Plus que cela encore, New Balance a établi un partenariat avec les Boston Celtics, en devenant un des sponsors principaux du nouveau centre d’entraînement de la franchise des Celtes, qui porte le nom d’un certain Red Auerbach (les puristes apprécieront).

La timbale semble devoir se jouer entre les deux entreprises citées au-dessus. Mais il ne faut pas de suite enterrer Nike. La marque à la virgule équipe Gordon Hayward depuis son arrivée dans la Grande Ligue (sauf lors d’une partie de sa deuxième saison, où il avait passé un accord avec Peak). Ce géant de la grolle pourrait sortir la maille et s’aligner sur les propositions de ses concurrents s’il souhaite conserver le joueur sous son égide. Lorsque G-Time s’était gravement blessé, il portait bien des chaussures du géant américain, pas un grand gage de qualité ça. Et même si on connaît l’affection de Gordie pour Kobe Bryant, il ne restera pas uniquement pour les beaux yeux (et les chaussures) du Mamba, produites par Nike.

La concurrence fait donc rage pour s’offrir les pieds de Gordon Hayward entre Anta, New Balance et Nike. Nick DePaula évoque une quatrième marque qui serait dans la compet’. Si son nom n’a pas encore fuité, c’est sans doute pour garder l’effet de surprise. Ça, ça sent l’arrivée du Coq Sportif ou de Geox sur le marché de la NBA. Tremblez, géants américains et chinois. Quoi qu’il en soit, le néo-Celtic aura des shoes flambant neuves pour attaquer la saison dans les meilleures conditions, avec au passage, un petit chèque à au moins 8 chiffres dans la poche pour arrondir les fins de moi, pépouze. 

Source texte : Twitter/@NickDePaula

Les visiteurs ont tapé :

4 Commentaires

4 Comments

  1. Chri$toph€

    22 août 2018 à 17 h 29 min at 17 h 29 min

    C’est plutôt bancals qu’il faudrait dire concernant ses pieds ?

    • ChrisPaul4ever

      23 août 2018 à 10 h 20 min at 10 h 20 min

      Je ne trouve pas que se moquer de la santé d’un joueur soit de très bon goûts,il y a des choses avec lesquelles il vaut mieux éviter de rire

      • Chri$toph€

        23 août 2018 à 16 h 22 min at 16 h 22 min

        Encore un qui ne c’est pas remis de la blessure de CP3 en finales de Conf !

        • ChrisPaul4ever

          23 août 2018 à 17 h 25 min at 17 h 25 min

          Désolé Chri$toph€ si j’ai été un peu froid dans ma réponse, il se trouve que j’ai été gravement blessé dans ma jeunesse, ce qui m’a empêché d’atteindre les sommets du football. Depuis j’ai une hypersensibilité en ce qui concerne les blessure d’où ma sur-reaction

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top