Knicks

Un fan des Knicks désabusé vend son supportering sur eBay : avec un peu de chance il va devoir soutenir les Kings

James Dolan

James Dolan, propriétaire des Knicks, dont la gestion douteuse a dégoûté ce fan des Knicks qui du coup vend son supportering aux enchères.

Source image : Youtube

La dernière fois que les Knicks ont remporté une bague, c’était en 1973. Soit 45 ans de disette pour la franchise de Big Apple, une éternité pour la ville qui ne dort jamais. Privés de Playoffs depuis 2013 et de Finale de Conférence depuis 2000, les fans commencent à se lasser, surtout que l’actualité ne fait pas franchement rêver. C’est pourquoi ce fan dépité, énervé contre le propriétaire James Dolan et par les performances décevantes de sa franchise de cœur a décidé de mettre son supportering aux enchères sur eBay.

On savait les cainris capables de tout et n’importe quoi. Mais ce qui est incroyable avec eux, c’est leur capacité à toujours nous surprendre. Calmement, un des fidèles du Madison Square Garden propose de vendre son allégeance à qui voudra lui faire supporter n’importe quelle autre franchise. Plaisantins, passez votre chemin. La chose est tout ce qu’il y a de plus sérieuse, les enchères commençant à partir de 1973 dollars – ce chiffre n’a pas été choisi au hasard – ont déjà dépassé les 3000 dollars. Du grand n’importe quoi. Il se justifie cependant par un texte assassin, dont voici un passage, égratignant notamment la gestion de James Dolan.

« On choisit Kevin Knox, qui sera dans le meilleur des cas un Jayson Tatum du pauvre en attaque, mais a le niveau de James Harden en défense. Dans une équipe de Kentucky très forte, il a donné 53 passes décisives en tout contre 85 pertes de balle… N’oublions pas qu’il n’a que 18 ans, comme ça on pourra simplement dire qu’il est trop jeune lorsqu’il sera nul. On est comme les Cleveland Browns en NFL, mais en pire. Personne ne veut aller à Cleveland, alors que tout le monde veut vivre à New York. Depuis 17 ans, on a réussi à tout foirer et James Dolan a fait honte à la Mecque du basket. Je déteste les New York Knicks. »

La draft de l’ailier de Kentucky, pourtant prometteur, semble avoir eu raison de lui. Un peu trop agressif, il aurait peut-être pu se rappeler les réactions suite à la sélection de Kristaps Porzingis en 2015, et des bouches qu’il a fermées depuis. Dommage d’être aussi dur avec un jeune joueur qui n’a rien demandé. Par contre on adore la comparaison avec les Cleveland Browns qui est plus de l’ordre du trashtalk bon enfant, mais on sent que le mec en a gros sur la patate. Entre incompréhension de la gestion de la franchise et dépit des résultats depuis le dernier coup d’éclat, la Finale de Conférence de 2000, la conclusion est inéluctable. Libéré de cet engagement solennel avec la franchise new-yorkaise, ce fan déçu se cherche une nouvelle équipe à aimer et supporter. Il s’engage d’ailleurs à prouver sa valeur en tant que supporter, notamment en misant 500 dollars sur les over/under de l’équipe, en obtenant une plaque d’immatriculation de sa nouvelle franchise d’accueil, en achetant deux jerseys, et en assistant à un match à domicile et à un match à l’extérieur. Il ne fait pas semblant ! Maintenant, c’est aux enchérisseurs de décider de son sort. A eux d’être très taquins, et de lui montrer que les Knicks ne sont pas la pire franchise du sport américain par exemple. Ou encore, un fan des Sonics de Seattle en manque de compagnie, avec de l’argent à dépenser et de l’humour à revendre, pourra alors se sentir un peu moins seul.

Quelque soit l’issue de cette histoire, on en retiendra que les Knicks ne font plus rêver personne, et que ce n’est pas cette année que ça ira mieux. L’absence de résultats et globalement de compétitivité semble avoir surchauffé un peu trop le cerveau de certains. Et comme dirait le Obélix moderne : « Ils sont fous ces Ricains ! »

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top