Bulls

Officiel : Ryan Arcidiacono signe avec les Bulls, le jardin d’enfants s’agrandit dans l’Illinois

Ryan Arcidiacono

Même celui à droite pourrait intéresser le management des Bulls à ce rythme.

Source image : Youtube

En signant Ryan Arcidiacono, la franchise continue de miser sur du jeune talent qui a tout à prouver, histoire de mener à bien leur reconstruction. Et en même temps, on dirait que Chicago continue de construire le roster le plus jeune All-Time de NBA.

Ryan Arcidiacono a des arguments à faire valoir. Fort de ses quatre saisons universitaires, le meneur peut se targuer d’avoir obtenu un titre NCAA lors de son dernier exercice, en plus d’avoir été nommé meilleur joueur de la rencontre. Malheureusement pour lui ce ne sera pas suffisant pour les franchises NBA, qui le snoberont toutes le jour de la draft. L’ancien de Villanova ne décourage pas et commence son aventure dans la Ligue. Après une saison dans ce que l’on appelait encore la D-League, dans les rangs des Austin Spurs, l’Américano-italien décroche un two-way contrat avec les Chicago Bulls. Il a donc pu avoir sa chance en NBA pour 24 matchs, mais n’y compilant qu’un maigre 2 points et 1,5 assist de moyenne. Néanmoins, son passage en G-League fut plus abouti, avec notamment un très beau 44,6% à 3-points sur environ quatre tentatives par rencontre. Des performances suffisantes pour la franchise qui a décidé de rempiler son meneur, comme l’annonce K.C. Johnson du Chicago Tribune.

« Ryan Arcidiacono, qui était en two-way contract avec les Bulls la saison dernière et dans leur équipe de Summer League, a accepté un contrat partiellement garanti, d’après une source de la Tribune. »

Une signature intéressante des deux côtés. Le joueur continue sa petite aventure en NBA, pour à terme pourquoi pas obtenir une place officielle dans le roster ; et la franchise récupère un jeune prometteur qui pourrait s’avérer être une option tout à fait intéressante. Comme l’an dernier, il devrait, à terme, signer un nouveau two-way contract, passant donc 45 jours en NBA et le reste dans la Ligue de développement. Très en vue pour son shoot du parking, ses qualités balle en main et ses efforts défensifs, le meneur a semblé avoir plu au management des Taureaux. En même temps, les mecs signent actuellement tous les jeunes non draftés aux postes extérieurs disponibles sur le marché… faudrait peut-être penser à avoir un peu de vétérans. Parce qu’on aime bien Robin Lopez, Justin Holiday et Omer Asik, mais franchement, ce n’est pas suffisant pour surveiller tous les gamins qui vont se succéder dans le vestiaire de la franchise aux six titres. En attendant, Ryan peut tout à fait gratter quelques minutes dans la rotation extérieure de Fred Hoiberg. Car hormis Kris Dunn et Zach LaVine, les places sont à prendre sur les postes 1 et 2, et le meneur au nom très relou à écrire pourrait bien faire ses preuves et devenir une option fiable en NBA.

Les Bulls continuent donc à alimenter leur jardin d’enfants avec la signature de Ryan Arcidiacono. S’ils ont bien raison de miser sur la jeunesse pendant leur reconstruction, attention à ne pas manquer de vétérans pour encadrer tout ça. Parce qu’avec la concurrence sur certains postes, cela pourrait très rapidement se retourner contre eux…

Source texte : Chicago Tribune

1 Comment

1 Comment

  1. Hichem

    30 juillet 2018 à 0 h 06 min at 0 h 06 min

    J ai cru lire Ryan Anderson

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top