Knicks

Officiel : Mario Hezonja baille tout le monde et file rejoindre la Team Europe aux Knicks

Super Mario décide de rouler en taxi jaune.

Source image : Youtube

Si le plus gros mouvement de la nuit dernière se situait au Sud-Ouest des USA, à l’autre coin du pays, une autre franchise légendaire a fait parler d’elle, bien qu’à une échelle incomparable. En arrachant l’ancien d’Orlando Mario Hezonja aux mains de nombreuses franchises, les Knicks ont effectué un move très intéressant.

Pas de « grand coup » de NYC pour le moment, mais une arrivée prometteuse : celle d’un ailier de 23 ans qui, après trois premières saisons en demi-teinte en NBA, aspire à démontrer tout son potentiel dans une nouvelle franchise. Mario Hezonja faisait partie de cette liste des ailiers courtisés pendant cette free agency, depuis que le Magic avait décidé de ne pas activer la player option pourtant modeste du joueur (5,2 millions de dollars), qui a préféré miser plus sur son désormais ex-coéquipier Aaron Gordon, lui offrant 84 millions sur 4 ans. Néanmoins, le Croate avait pris de l’importance cette année dans le roster de Frank Vos gueules, combinant 9,6 points, 3,7 rebonds, 1,4 assist et 1 interception en 24 minutes. Ce n’est pourtant pas la concurrence qui manquait à son poste : Vavane Fournier, l’ancien des Spurs Jonathon Simmons ou encore l’acrobatique Terrence Ross voulaient leurs minutes également. Mais le lancer de peaux de bananes a fonctionné pour Super Mario, puisque ses coéquipiers se sont blessés les uns après les autres cette saison, ce qui lui a permis de réaliser la meilleure saison, en termes statistiques, de sa jeune carrière. L’arrivée de Coach Clifford à la fin de saison aura sonné le glas de la vie de Mario dans la ville de Mickey, après y avoir été drafté en 2015. Nous vous évoquions la semaine dernière un intérêt de la mafia serbe des Kings pour leur voisin croate, mais peut-être que Vlade Divac est convaincu de déjà posséder une superteam. Autres franchises qui étaient sur le coup, Mavericks, Nets, Blazers ou encore Grizzlies n’ont pas fait autant d’effet à l’agent libre que David Fizdale draguait selon Adrian Wojnarowski, le Monsieur Je sais tout d’ESPN qui a donc officialisé la signature du jeunot pour un an et 6,5 millions de dollars dans la Grosse Pomme.

Quelle place pour Super Mario aux Knicks ?

La mythique franchise orange et bleue se reconstruit tranquillement, step by step, et ça fait plaisir à voir, que l’on soit fan ou non des Knicks. Après les dernières années catastrophiques de Phil Jackson, la relève prise par Scott Perry et son staff prend la bonne direction, en faisant preuve de bon sens dans sa gestion. L’arrivée de Mario Hezonja en est un exemple criant. Alors que David Fizdale venait de se voir offrir un ailier prometteur par ses dirigeants à la dernière Draft en la personne de Kevin Knox (18 ans), Scott Perry a préféré recruter un nouveau poste 3 alors qu’il indiquait il y a quelques jours que Tim Hardaway Jr. et Courtney Lee étaient trop petits pour la mission. Ce qui ne devrait pas faire les affaires du vétéran Lance Thomas, qui voit son temps de jeu diminuer dans la Big Apple d’année en année. L’ailier croate, qui peut également jouer arrière, va offrir une saine concurrence au rookie Kevin Knox, qui ne devrait pas rouiller sur le banc malgré l’arrivée du joueur de 23 ans. Adroit au shoot, tête froide, Hezonja a tout pour faire chavirer le Madison Square Garden, lui qui peut prendre feu rapidement : le pépère a notamment terminé un match face aux Pistons en décembre avec 28 points au compteur à 8/12 du parking, en 31 minutes. Néanmoins, capable du meilleur comme du pire, Mario peut aussi être un peu moins super et ne pas rentrer le moindre champi’. Un exemple là également : l’avant-dernier match de la saison, face à des Daims appréciant les six briques envoyées par Mario et son chat pour commencer à se construire une cabane en dur dans la forêt. Un joli 0/6 rappelant qu’on ne peut faire confiance à personne, même pas à un gars avec une salopette.

Enes Kanter qui active sa player option, Mario Hezonja qui arrive, le début de cette free agency 2018 est prometteur pour les fans de Knicks progressant d’année en année. Avec un retour rapide du Porzingod, l’inter-saison deviendra clairement un objectif incontournable de ces jeunes Knicks la saison prochaine… et les saisons suivantes, d’autant plus que l’Est ne cesse de s’affaiblir.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top