Equipe de France

Zoom sur les coaches : Vincent Collet contre Sergio Scariolo, le professeur contre le mafieux

L’un est Italien, entraîneur depuis 1989 sans avoir été joueur de haut niveau auparavant, et est double champion d’Europe ainsi que vice-champion olympique avec l’Espagne. L’autre est Français, entraîneur depuis 2000 avec une carrière de joueur professionnel, et est champion d’Europe en titre ainsi que médaille de bronze du dernier mondial avec la France. Vous l’aurez compris ce sont deux des meilleurs sélectionneurs du moment qui vont s’affronter ce soir à 21 heures. Présentation de ce combat de tacticiens qui n’auront cesse que de trouver le bonne recette pour faire basculer le match.

Derniers duels

Lors de l’Eurobasket 2009, Vincent Collet faisaient ses débuts à la tête des Bleus pendant que Sergio Scariolo effectuait également sa première pige en tant que sélectionneur d’une équipe d’Espagne qu’il emmena au bout après avoir battu la France en quart. En 2011, les deux coachs se sont retrouvés en finale de l’Euro pour un résultat identique à 2009. Etant donné que c’est Juan-Carlos Orenga qui coachait la Roja lors de l’Euro 2013 et du Mondial 2014, la dernière confrontation entre Collet et Scariolo remonte aux Jeux Olympiques 2012 et ne doit pas rappeler que des bons souvenirs au boss des Bleus qui n’a pu que constater les dégâts encore une fois… Et oui, les Bleus coachés par Vincent Collet n’ont jamais battu l’Espagne coachée par Sergio Scariolo, il ne faudrait pas l’oublier !

Leur tournoi jusqu’ici

Vincent Collet : 7 matchs, 7 victoires.

Sergio Scariolo : 7 matchs, 5 victoires et 2 défaites. 

Le sélectionneur bleu a su économiser les forces de ses cadres dès qu’il en a eu l’occasion tout en en profitant pour impliquer tous les joueurs de son banc. Bien lui en a pris car il aura besoin de tout le monde ce soir. Collet dirige l’une des meilleures attaques de cet Euro (4ème avec 81 points marqués en moyenne) et la meilleure défense (65,4 points encaissés). Au-delà de ses bonnes rotations, les choix tactiques de coach Vincent ont été très justes sur cet Euro comme lors du quart de finale où il modifie intelligemment le système défensif de siens et demande à Nico Batum de museler le meneur adverse. C’est un sans-faute que réalise pour le moment Vincent Collet mais attention, c’est aussi ce soir que la première très grosse difficulté se présente…

Sergio Scariolo a semblé tâtonner en poule avec cet effectif remanié et orphelin de plusieurs de ses meilleurs éléments. Fessé par la Serbie d’entrée puis surpris par l’Italie d’un duo Gallinari-Bellinelli en feu, Scariolo a dû faire le dos rond. Mais en quart de finale contre les Grecs, le coaching du plus espagnols de tous les Italiens s’est avéré décisif quand il a su trouver les mots et les bons choix tactiques pour rester dans le match après que les compatriotes de Giannis Antetokounmpo aient sérieusement appuyé sur l’accélérateur au troisième quart-temps. Le coach à la gomina – sorte de Pat Riley italo-ibère – est très expérimenté et sent bien les matchs. Ce soir, il mettra tout son flair, son vice et sa compétence tactique au service de cette Espagne en mission.

Ce qui fera la différence : les ajustements en cours de match

Clairement ce qui fera la différence dans ce duel de coachs sera leur capacité respective à s’adapter en cours de rencontre et à ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, ne pas hésiter à écouter ses intuitions dans les moments chauds qui vont être légion. Si Collet dispose d’un roster complet qui peut lui permettre de tenter plus de choses, Scariolo saura tirer le meilleur du noyau de base espagnol, faisons-lui confiance de ce côté. Au niveau mental et en termes de détermination, les deux entraîneurs ne vont pas avoir besoin de beaucoup pousser leurs joueurs pour qu’ils soient au taquet donc c’est vraiment sur l’aspect tactique que des différences peuvent se faire. Comment Collet va-t-il organiser ses systèmes offensifs sachant que Tony va attirer beaucoup d’attentions ? Comment Scariolo prévoit-il de varier ses attaques pour éviter à Pau Gasol d’assumer le scoring alors qu’il aura du gros bébé sur le dos ? Batum doit-il automatiquement s’occuper personnellement du moindre espagnol qui prendra feu ?

Avantage : France

Il est parfois arrivé à Scariolo de nous gratifier de quelques erreurs de coaching assez incompréhensibles comme en finale des JO 2012 où il laisse Marc Gasol prendre sa 4ème faute dès le deuxième quart-temps et il dispose de moins d’options que son adversaire du jour. Par conséquent, l’avantage va à Vincent Collet en amont de ce match. Le sélectionneur français a tout ce qu’il faut pour réussir à battre Scariolo pour la première fois : l’expérience, l’effectif et les idées. Maintenant, il n’y a plus qu’à… 

Source image : montage via images fiba et S.Meunier

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top