Equipe de France

Les 15 événements qui se produiront dans la nuit de jeudi si l’Espagne bat la France…

Ce soir c’est match. Ce soir c’est la guerre. France face à Espagne, Pau face à Tony et Fred Weis face à Roberto Duenas. Et si nos amis du PSG ont pris la mauvaise habitude ces dernières années de se prendre des douilles face au Barça, nos Bleus du basket ont pour leur part fait routourner la roue ces deux dernières années. On recommence ce soir ? En tout cas, si ce nouveau jour de gloire potentiel se transformait en gros fail, on a déjà imaginé ce qui se passerait dans les heures suivant le drame…

1) Sous la pression d’une FFBB remontée à bloc et magnifiquement soutenue par la fédé de foot qui en a aussi pris plein la gueule ces dernières années (faut pas se mentir), l’Article 2 de la Constitution française est modifié concernant son emblème national : le drapeau tricolore sera désormais bleu, blanc et bleu à nouveau. Un peu comme le Guatemala, mais en mieux.

2) Najat Vallaud-Belkacem pète un plomb. Après avoir récemment lancé son superbe projet de loi visant à supprimer les classes bilangues et européennes, la Ministre impose l’Espagnol en LV1 et plonge du coup la France dans une sacré remise en question. La une du Point est irrévocable : peut-on retourner en 40 et être occupés pour tous parler Allemand ?

3) Un communiqué de presse logiquement grave est publié par France Télévisions : suite à la contre-performance de Nicolas Tatum et donc la victoire des Espagnols en huitième de finale de ce Mondial, le match de dimanche qui devait être diffusé sur France 2 sera remplacé par le Meeting d’Athlétisme de Châteauroux avec Marie-José Fénec en invitée d’honneur.

4) Thomas Heurtel s’exprime sur Twitter : SMH… Léo Westermann demande alors ce que ça veut dire. Antoine Diot met le tweet dans ses favoris. Kevin Séraphin intervient et explique que cela signifie Super Méga Heureux. Edwin Jackson annonce sa retraite internationale. Léo Westermann demande ce que ça veut dire. Vincent Collet met les deux tweets dans ses favoris. Pau Gasol retweete tout le monde.

5) Retraite internationale pour Boris qui ne peut croire ce qui vient de lui arriver. Enrhumé 257 fois par un Nikola Mirotic bien trop rapide, le Président perd son titre au profit de Rudy Gobert qui entame son mandat en annonçant la couleur : on va taper Team USA à Rio, naturalisez Trey Burke.

6) Déjà qu’elle avait des airs de District 9, la douce cité de Villeneuve-d’Ascq est désormais classée comme territoire radioactif par le gouvernement français. Périmètre de sécurité optimal, zones d’habitations délaissées dans les 6 heures suivantes, la ville devient un lieu de commémoration au même titre que Verdun ou Formigny pour les générations à venir.

7) Rudy Fernandez réalise un sextuplé historique. Il devance une nouvelle fois Samir Nasri et Nabilla dans le classement des personnalités les plus détestées en France, et ce malgré la saison énorme offerte par les deux Nicolas : Sarkozy et Bedos. Il rejoint ainsi Joey Starr au panthéon de la haine, lui qui était le seul à avoir remporté autant de fois ce titre tant convoité.

8) 30 000 personnes refusant de quitter une salle ? Pas facile à gérer. Pour accepter de quitter les lieux, le public français décide d’entamer une grève du mouvement et obtient de la FIBA de pouvoir rejouer le match. On est chez nous ou on est pas chez nous ? Merde.

9) On attendra 2016 pour les basketteurs dans Plus Belle La Vie, nous répond froidement Hubert Besson.

10) La FFBB reçoit un mail en provenance d’Istanbul, stipulant que Thomas Heurtel est en grande forme et qu’il pourra bientôt rejoindre la sélection. TrashTalk intervient dans la foulée et envoie à l’Efes Pilsen une VHS des huitièmes avec un tupperware rempli d’excréments. C’est Coubertin.

11) Après avoir revisionné les images, le flop de Pau Gasol dans la dernière minute est plus que visible. De quoi qualifier définitivement ce match de victoire au rabais pour les Espagnols, grâce à ce cri insupportable qui résonne encore dans nos oreilles.

12) Un peu trop volubile dans la victoire, Sergio Rodriguez sort son engin pour un hélicobite des plus gênants devant un public médusé. La sanction tombe quelques heures plus tard, le barbu est privé de finale et des deux prochaines années en basket FIBA. Une petite victoire reste une victoire.

13) Les insultes à base de « tapas, chorizo et autres paellas » sont légion dans les grandes métropoles françaises. Tout espagnol trouvé en ville sera tondu et envoyé en pâture à Bourousis, c’est The Purge de Narbonne à Dunkerque.

14) Convaincu que Sergio Llull est un joueur incroyable, puisqu’il a réussi à défendre efficacement sur Tony Parker, les Rockets proposent un nouveau contrat à hauteur de 10 millions de dollars la saison. Le meneur accepte finalement de venir, convaincu que Kevin McHale est un grand coach et qu’il le fera jouer devant Ty Lawson et Pat Beverley. Dans sa baignoire, Kostas Papanikolaou pleure en écoutant de la country.

15) Боже правде, ти што спасе од пропасти досад нас, чуј и одсад наше гласе, и од сад нам буди спас. Моћном руком води, брани, будућности српске брод, Боже спаси, Боже храни, српске земље, српски род! Сложи српску браћу драгу, на свак дичан славан рад, слога биће пораз врагу, а најјачи српству град. Нек на српској блиста грани, братске слоге златан плод, Боже спаси, Боже храни, српске земље, српски род! Нек на српско ведро чело, твог не падне гнева гром, Благослови Србу село, поље, њиву, град и дом!, Кад наступе борбе дани, к’ победи му води ход, Боже спаси, Боже храни, српске земље, српски род!, Из мрачнога сину гроба, српске славе нови сјај, настало је ново доба, Нову срећу, Боже дај!, Отаџбину српску брани, пет вековне борбе плод, Боже спаси, Боже брани, моли ти се српски род!

C’est l’hymne serbe en cyrillique, donc on se bouge en on a jusqu’à dimanche pour se préparer.

Source image : Eurosport

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top